15 - David

7 3 0

David

Le soleil inonde le parc de sa lumière. Quelques familles s'amusent près du lac. Océane et Davis en font partie. Je les observe de loin.

Cela fait trois jours qu'Océane est finalement sortie de sa torpeur. Elle nous a fait une belle frayeur. Je ne dirais pas pour autant que tout s'est arrangé, mais au moins maintenant, elle lutte pour récupérer ce qu'elle a perdu. Tout ça grâce à Davis. Je me doutais que son fils réussirait à la faire réagir.

Depuis, ils apprennent tranquillement à se connaître. Et Océane sourit. Ça faisait longtemps que je ne l'avais pas vu sourire de cette manière.

Ils relèvent soudain la tête de leurs jeux et m'aperçoivent. Océane m'adresse un salut de la main, puis échange quelques mots avec son fils. Finalement, ils se lèvent, puis me rejoignent.

— Eh ! me salue Éli. Tu es venu te balader ?

— Aussi passionnant que soit le palais de ton père, j'avais besoin de prendre l'air.

Elle acquiesce pensivement, puis demande.

— Toujours aucune nouvelle de lui ?

Nul doute qu'elle parle de Yanael.

— Aucune. Ni de lui, ni de ton frère.

Elle se raidit. Elle n'a vraiment pas de chance dans ses relations familiales, même si ça s'est arrangé entre nous, et que c'est en bonne voie avec son fils. Ce dernier s'éloigne de quelques pas, poursuivant un insecte volant de couleur orange. Océane le suit du regard d'un air attendri. Puis, elle reporte son attention vers moi.

— C'était ton idée, n'est-ce pas ?

Je lève un sourcil interrogateur.

— D'emmener Davis dans ma chambre, clarifie-t-elle.

Je hausse les épaules.

— Je voulais rencontrer mon petit-fils. Nous avons simplement eu une petite discussion lui et moi.

Elle m'observe gravement, puis un léger sourire égaye son visage.

— Merci.

Je me contente de hocher la tête en réponse.

Soudain, un bruit retentit venant de la cour des Oscoris. Nous nous retournons vivement dans cette direction pour apercevoir un nuage de poussière. Davis pousse une exclamation en lasmonien, puis se précipite vers le palais. Océane fronce les sourcils. Je l'interroge.

— Qu'a-t-il dit ?

— C'est Yanael, il est de retour.

Elle se met aussitôt en marche. Je l'accompagne. Nous arrivons quelques minutes plus tard. Le nuage de poussière s'est effectivement transformé en Yanael quand ce dernier s'est arrêté de courir. Davis s'est presque aussitôt jeté dans ses bras. Son grand-père l'a réceptionné en riant et l'a fait tourner dans les airs avant de le reposer au sol. Son sourire s'est quelque peu affaibli quand nous sommes arrivés à sa hauteur. Sa première phrase est hésitante.

— Océane, tu as l'air d'aller mieux.

Elle hoche la tête pour toute réponse. Je demande alors.

— Que s'est-il passé ?

Yanael pousse un profond soupir, puis reporte son attention sur Davis.

— Eh, bonhomme, si tu allais jouer avec tes cousins et cousines dans la nurserie ?

Davis hésite un instant et jette un regard à sa mère. Après avoir eu son approbation, il rentre en courant dans le palais. Dès qu'il est hors d'oreille, Yanael lâche.

— Kosatis est mort.

Nous lui adressons un regard stupéfait.

— Comment ? demande Océane.

— Azyael l'a tué.

Je hausse un sourcil.

— Quand il a dit qu'il voulait nous en débarrasser, je ne pensais pas qu'il fallait le prendre au pied de la lettre.

— Moi non plus.

Un silence suit cette remarque. C'est Océane qui reprend la parole.

— Est-ce que ça veut dire que le régime étradien a été renversé ?

Yanael pousse un grognement rageur.

— Non, Azyael a pris le pouvoir.

— Azyael... répète Océane d'une voix à la fois furieuse et apeurée.

— Donc le problème étradien existe toujours ? Reprends-je.

— Plus ou moins. Azyael prétend vouloir assouplir le régime. Il a d'ores et déjà détruit la barrière psychique. Il veut que chaque lasmonien soit libre d'entrer et sortir d'Étradis, que tout le monde puisse avoir accès à la connaissance absolue.

Océane frissonne.

— C'est de la folie...

— Je suis d'accord, approuve son père.

— Qu'est-ce que tu vas faire ?

— Garder un œil sur lui. Il a accepté qu'un envoyé lasmoniens reste à Étradis pour le conseiller.

— Le modérer, vous voulez dire.

Il acquiesce.

— Quoi qu'il en soit, nous avons ce problème sous contrôle, désormais. Vous êtes libres de retourner sur terre.

Océane lâche un éclat de rire désabusé avant de tourner les talons. Yanael la regarde s'éloigner sans rien dire. La partie mesquine en moi se réjouit de le voir ainsi désemparé, mais une partie plus sensée comprend que son malheur ne fait pas pour autant le bonheur d'Océane.

— Vous devriez lui parler avant notre départ.

Je le laisse méditer cette phrase et m'éloigne à mon tour vers le parc. Je suis bien décidé à profiter de mes derniers instants sur Lasmonia !

Yanael 2.5 - EtradisLisez cette histoire GRATUITEMENT !