10 - William

11 3 0

William

            Je déteste les hôpitaux. Je les déteste depuis notre sauvetage au Panama. Les quelques jours suivants, nous avions été bloqués à l'hôpital de Miami : check-up complet et suivi psychologique. Depuis, les hôpitaux sont pour moi synonyme de malheur. Il faut avouer qu'on n'y vient rarement pour faire la fête.

            Je remonte le couloir qui mène à la chambre de mon frère. Après avoir frappé rapidement, j'ouvre la porte et me fige en découvrant la vue. Un médecin vérifie les constantes de Devon pendant que Sarah l'observe d'un air préoccupé.

            Je m'approche en fronçant les sourcils.

            — Que s'est-il passé ?

            Elle tourne son regard vers moi et soupire.

            — Il a fait une crise.

            — C'est-à-dire ?

            — Sa tension a grimpé des sommets ; son cœur a failli lâcher.

            J'ouvre des yeux effarés.

            — Pourquoi ?

            — Je ne sais pas.

            Je tourne un regard interrogateur vers le docteur qui se rapproche de nous.

            — Ses constantes sont revenues à la normale. Honnêtement, si je n'avais pas assisté moi-même à ce phénomène, je penserais que vous avez rêvé, Madame.

            Je lui demande :

            — Vous avez une explication ?

            Il passe une main dans ses cheveux.

            — Pas vraiment. Il semblerait qu'il ait eu besoin d'une grande quantité d'énergie que son cœur a eue du mal à lui fournir.

            — De l'énergie ? Pour quoi faire ? Il est dans le coma !

            J'avoue, je commence à paniquer. Si personne ne peut expliquer ce qui lui est arrivé, comment empêcher que cela se reproduise ?

            — Je ne peux pas vous en dire plus. Nous allons garder votre frère sous observation constante, pour prévenir toute nouvelle crise.

            Je soupire, mais c'est probablement le mieux qu'il puisse faire.

            — Très bien. Nous allons rester ici pendant que vous allez chercher quelqu'un.

            Il hoche la tête et quitte la pièce. Je m'approche alors de mon frère. Le plus ironique dans toute cette histoire, c'est qu'il semble serein. J'attrape sa main et la serre affectueusement. Je ne sais pas s'il peut sentir quoique ce soit, mais un peu de soutien ne fait pas de mal.

            Sarah s'approche de moi et passe un bras autour de ma taille. Elle chuchote.

            — Tu as découvert quelque chose ?

            — Ça oui !

            Elle me jette un regard intrigué.

            — Je sais qui lui a tiré dessus : Cyril. Ils étaient dans la même équipe à la CMJ.

            — Oui, Dev m'en a parlé. Ils se détestaient.

            Je fronce les sourcils.

            — Il détestait Mark. Pourquoi flinguerait-il Dev ? Il n'avait aucun moyen de savoir que les deux ne faisaient qu'un.

            Elle ne répond pas mais elle en est probablement arrivé à la même conclusion que moi : Soit Cyril a eu le temps de voir Dev quand la substance a cessé de fonctionner ; soit, et c'est le pire, mon frère a été vendu.

            Je serre mon poing libre et souffle entre mes dents.

            — Je dois retrouver ce fils de pute... mais il est probablement loin à l'heure qu'il est.

            — Les membres de la CMJ vont certainement essayer de se rassembler. Ils vont se regrouper derrière N°1.

            — Donc si je trouve N°1, je trouve Cyril.

            Elle acquiesce en grimaçant.

            — Ce n'est pas forcément plus facile, mais nous avons davantage de piste à fouiller.

            Je hoche la tête. Il est temps que je me remette au boulot.

Yanael 2.5 - EtradisLisez cette histoire GRATUITEMENT !