8 - William

6 3 0

William

            Je me dirige d'un bon pas vers le bureau de contrôle de la ville. C'est dans ce service de la municipalité que sont gérées et conservées toutes les vidéosurveillances de la ville. Il n'y a pas de caméras partout, mais avec un peu de chance, une d'entre elles se trouve à l'endroit où Dev s'est fait tirer dessus. C'est là que je dois commencer mon enquête.

            J'entre dans le bâtiment pour aussitôt me retrouver face à un bureau d'accueil et à une hôtesse.

            — Bonjour Monsieur. Puis-je vous renseigner ?

            — Je l'espère. Je suis le lieutenant Lippman, de l'Interpol.

            Je n'utilise que très peu mon grade, mais j'ai le sentiment qu'ici, il peut m'aider à franchir quelques portes. En ce qui concerne le sigle d'Interpol, tous les agents du CEBY et de l'USIY en font automatiquement partie. Ça facilite les contacts à l'étranger. Je reprends

            — Je voudrais parler à un responsable.

            Elle observe mon badge avec une curiosité surprise, puis décroche son téléphone en déclarant.

            — M. Kučeradevrait être disponible.

            Elle communique quelques instants au téléphone puis raccroche.

            — Il va venir vous chercher. Veuillez patienter s'il vous plaît.

            Je lâche un soupir discret. Il n'a pas intérêt à être trop long. Ce n'est pas dans mes habitudes de perdre mon calme, mais là, la marmite est prête à déborder.

            Fort heureusement, je n'attends pas plus de cinq minutes.

            Un homme d'une quarantaine d'années à la bonhomie rassurante s'approche de moi et me tend la main.

            — Lieutenant Lippman, je présume ?

            Je serre sa main en retour.

            — En effet.

            — Je suis M. Kučera. Que puis-je faire pour vous aider ?

            — J'ai besoin de savoir si vous avez une caméra installée à l'angle des rues Katerinska et Vinicna. Et si oui, je dois voir les images filmées hier entre 6:00 et 7:30.

            Il réfléchit un instant puis me demande.

            — Puis-je revoir votre badge ?

            Je m'exécute de bonne grâce. Il l'étudie attentivement et reprend la parole.

            — Suivez-moi. Je vais vous demander de remplir un papier pour votre requête, c'est la procédure habituelle.

            Je hoche la tête. Il me conduit jusqu'à son bureau et me fait signe de m'asseoir. J'obéis alors qu'il me tend un imprimé rédigé à la fois en tchèque et en anglais. Rien de bien extraordinaire : un simple formulaire d'identification. Je le remplis pendant que mon interlocuteur lance une recherche sur son ordinateur.

            Quelques instants plus tard, il déclare.

            — Il y a effectivement une caméra installée à cet endroit-là.

            Il dirige son écran vers moi tout en recherchant les images d'hier. Au bout de quelques secondes, il lance le film. Je constate avec joie que le plan est large et donne sur quelques toits d'immeubles. J'observe avec avidité et un détail retient soudain mon attention.

            — Pouvez-vous zoomer sur cette zone-là ?

            Il s'exécute. J'aperçois alors un homme vêtu de noir dans cette aube naissante. Il est en train de monter une arme à longue portée. Aucun doute que c'est notre tireur. Il ne me reste plus qu'à voir son visage. Malheureusement, il tourne le dos à la caméra. J'attends de longues minutes, commençant à perdre espoir.

Et finalement, comme un miracle, l'homme se tourne de trois-quarts pour jeter sa cigarette. J'ai toujours dit que fumer est une très mauvaise habitude. Je mets l'enregistrement sur pause et le regarde tout mon comptant. Ce visage me dit quelque chose. Je réfléchis longtemps et le reconnais soudain. Devon m'a déjà parlé de lui. Il s'agit de Cyril, son subalterne de la CMJ. Je murmure pour moi-même.

            — Qu'est-ce qu'il fout là, cet enfoiré ?

Yanael 2.5 - EtradisLisez cette histoire GRATUITEMENT !