3 - Océane

7 3 0

Océane

            Je me doutais bien que mon séjour ici ne serait pas de tout repos, et les premières minutes m'ont donné raison. J'ai les nerfs en pelote, et ça ne risque pas de s'arranger dans les instants à venir.

            Je marche côte à côte avec Sineus le long du parc. Il m'emmène chez lui, pour me présenter à mon fils. « Me présenter à mon fils », cette phrase représente toute l'absurdité de la situation. Une boule d'angoisse me serre soudain la gorge ; mon souffle se bloque un court instant.

            Sineus me serre la main brièvement.

            — C'est un garçon adorable. Ça va s'arranger.

            Je hausse un sourcil et lui lance un regard interrogateur.

            — S'arranger.

            Il laisse échapper un court soupir.

            — Et bien, je ne te garantis pas qu'il va te sauter au cou tout de suite, mais il est aussi chaleureux et amical que toi. Vos relations reviendront à la normale tôt ou tard.

            Je m'arrête et serre les poings, stressée au-delà du possible. S'il me ressemble tant que ça, et vu ce que j'éprouve pour mes parents, nos retrouvailles risquent d'être extrêmement compliquées.

            Je tourne la tête vers Sineus et lui demande avec inquiétude.

            — Tu crois qu'il m'aimera ?

            Il me rassure d'un sourire tendre et radieux.

            — J'en suis certain. Sois juste patiente.

            Il reprend ma main et m'entraîne gentiment à sa suite. Je soupire mais reprends ma route. Nous avançons silencieusement quelques instants, mais ce silence ne m'aide pas à me détendre. Je relance la conversation.

            — Alors, comment est ta femme ?

            Il lâche ma main en entendant ma question, comme s'il se sentait pris en faute, mais un large sourire éclaire son visage.

            — Merveilleuse, exceptionnelle !

            J'éclate d'un rire léger.

            — C'est évident, puisqu'elle t'a convaincu de te marier.

            Il me lance un regard en coin.

            — Il y en aurait une autre qui aurait réussi.

            Mon sourire se fige. Vu son expression, c'est évident qu'il parle de moi. Mais en ce qui me concerne, notre histoire est belle et bien terminée.

            — Arrête.

            Il hoche brièvement la tête et plonge les mains dans ses poches.

            — Et toi ? reprend-il. Tu as quelqu'un ?

            Je pousse un long soupir alors que le visage déçu de Devon flotte devant mes yeux.

            — Oui... mais c'est compliqué.

            Il esquisse un sourire indulgent.

            — Océane, ma belle, j'ai l'impression qu'avec toi, rien n'est jamais simple.

            Je grimace, mais malheureusement, il n'a pas tort.

Yanael 2.5 - EtradisLisez cette histoire GRATUITEMENT !