Fraternité

3.2K 333 3

Salem !!


***************


Chro fictive


***************




Alors mes hbibettes ! Je ne posterais les parties que le mercredi et le jeudi vu que j'ai quelque chose d'important à la fin de l'année. Si je ne l'ai pas,je serais vraiment dégoutter. Alors je n'ai pas le choix ! Si je l'ai je vous jure que vous ne serrez pas déçu pendant les grandes vacances incha'Allah ! Bon... Place à la partie ;)


***Toujours dans la peau de Yasmine***


Je rappelle que Yasmine nous expliquait ce qui c'était passé la veille !

Hessoul...


"Nesrine..."


C'était elle,la soeur à Abdellah. La soeur qu'il croyait morte depuis plusieurs années. Mais... Comment pouvait-elle être la ? C'est impossible !


"Comment sa se peut ?"


Nesrine "C'est simple... Nan enfaite,c'est compliqué !"


Elle s'assit sur le petit muret,et contemplât les étoiles. Elle retira sa cagoule,puis je découvris une jeune fille toute mignone. Elle avait des cheveux tout bouclé,une fossette sur la joue gauche,un nez fin,et elle était aussi blanche que son frère de peau. Elle était plutôt mignone,c'est vrai.


Nesrine "Alors... Lorsque mon mari m'emmena chez lui la première fois,il recommença ce qu'il avait déjà fait. Mais je ne me suis pas laisser faire. Le lendemain,il parti pour ses affaires,et en attendant,je tentais de mettre fin à mes jours. Mais heureusement,un guas vint toquer à la porte. Lorsqu'il me vit,il comprit que rien n'allait. Et sans savoir pourquoi,je lui ai tout déballé. Sur le coup,il voulu aller tuer mon mari,mais je l'en empêchais. Il dit alors qu'il trouverait un moyen pour moi de me faire sortir d'ici. Je croyais sa impossible. Mais il réussi. Une semaine plus-tard,lorsque mon mari rentra,il ne me toucha pas. Je trouvais ça très étrange,mais j'en étais heureuse. Mais au moment du coucher,il se glissa dans ma chambre,et recommença. J'hurlais si fort,que l'on entendu pas la porte d'entrée se faire enfoncé. Le guas avait réussi à entrer,et à le retirer de dessus moi. Il le frappa,encore et encore... Jusqu'à ce que mon mari le supplie d'arrêter. Il le fit,mais le traina dehors. Je le suivis. Il se dirigea vers les caves,et l'attacha. Il s'empara de son téléphone,et me le tendit.


Lui "Appel Abdellah en inconnu !"


Je composais le numéro,en attendant qu'il parla avec mon mari dans son oreille. Abdellah répondit,et lorsque j'allais parler,le guas s'empara du téléphone,et le mit vers l'oreille de mon mari.

Vous connaissez ensuite la discussion hein ! Hessoul...

Dès qu'il eu raccroché,il tua la chose qui me servait d'époux. Je ne ressentie rien à cet instant. Je ne criais même pas. Bien fait ! Pour la première fois de toute ma vie,je trouverais que c'était bien fait qu'une personne meurt...

Et j'appris par la suite que le guas qui m'a ait sauver était enfaite chef de gang,et qu'il m'avait sauver la vie. Je suis désormais à son service. Je travaille pour lui en gros !"


A la fin de son histoire,je ne savais quoi dire. Lorsque je m'apprêta à parler,elle dit :


"..."


(Ciao mes Belles !)

Chronique : Anastasia des blocLisez cette histoire GRATUITEMENT !