Chapitre 13

222 19 2

Je fini par arriver chez moi, mes talons toujours dans les mains. J'avais d'ailleurs subis plusieurs regards étonnés de la part de certains hommes. J'avais envie de leur demander de porter me chaussures ne serait-ce que sur cent mètre avant de se moquer.

Tout en gravissant les étages, je cherchais les clés dans mon sac à main, qui était en bordel, comme à son habitude, ce qui ne me facilita pas vraiment la tâche. Arrivée en haut de l'escalier, je m'arrêtais net, Ronan était assis devant ma porte, les yeux perdus.

- Salut, lui dis-je avant de passer devant lui pour ouvrir.

Je m'interrogeais sur les raisons de sa présence mais je n'étais pas suffisamment sobre pour me dire qu'il aurait normalement dû me passer un coup de téléphone avant de passer ou alors en m'attendant, pour savoir où j'étais. Il était venu non ? Cela voulait-il dire que nous n'étions pas fâchés l'un avec l'autre ? Je l'espérais un peu. Je m'effaçais pour le laisser entrer.

Il répondit enfin à mon bonjour, d'un ton sec. Waouh... Il avait l'air ravi de me voir pour quelqu'un qui avait dû passer sa soirée à m'attendre.

- Du thé ?, lui demandais-je et il hocha la tête.

J'avais fait une bêtise pour mériter cela ? Son ton et son attitude le laissait penser...

Oh oh... Il avait un air qui ne présumait rien de bon...

- Installe toi, ce sera prêt dans quelques minutes.


Je mis de l'eau à bouillir et sorti deux tasses dans lesquelles je posais deux sachets. J'enfilais une paire de pantoufle le temps que l'eau bout. Une fois les boissons prêtes, je pris les deux tasses et les posaient sur la table basse. Il était resté sur le canapé, raide. D'habitude il serait venu m'aider.

Il finit par prendre sa tasse entre ses mains. Je pensais alors à regarder mon téléphone, chose que je n'avais pas fait de toute la soirée. J'avais deux SMS et un appel en absence, tous trois de Ronan. Oups...

- Je suis désolée que tu aies attendu toute la soirée, je ne savais pas que tu devais passer. Et il ne devait probablement pas y avoir de réseau là où j'étais. 

En tout cas, ce n'était pas volontairement que je ne lui avais pas répondu. Et puis, je n'étais pas scotchée à mon portable tout le temps... Surtout quand j'étais avec Del.

Ah oui ? Et dire que je croyais que tu devais être en sécurité alors que tu te trouvais dans un endroit sans réseau. Comment tu nous aurais prévenus si les méchants avaient débarqués ??? 

Apparemment, je n'étais pas la seule à savoir m'emporter. Mais il sembla regretter son coup d'éclat juste après.

- Désolée Tegan, je ne voulais pas crier comme ça, mais je me suis fait un sang d'encre toute la soirée à ton sujet. Et pour couronner le tout, tu ne répondais pas... 


Je pouffais d'entendre ses excuses de gentleman. Oui, définitivement, j'avais trop bu. Ronan se demanda ce qu'il m'avait pris, je le vis dans son regard. Mais c'était gentil de sa part de s'être inquiété pour moi. Je le trouvais adorable.

- En fait, j'étais avec Del, Thomas et Benji, un copain de Thom'. Tu imagines, il a réussi à avoir une table dans le restau le plus huppé de la ville, je ne pouvais pas ne pas y aller. Et on a passé une soirée sympathique entre amis. 


Je passais sous silence que j'avais très peu mangé et que, visiblement, l'alcool ingurgité avait beaucoup plus d'effets sur mon comportement qu'il n'aurait dû en avoir.

Tegan, fille de flicLà où vivent les histoires. Découvrez maintenant