Chapitre 9

253 21 2

Ronan vint me chercher. Il posa sa main sur mon épaule pour me conduire jusqu'à la voiture. Mes jambes étaient tremblantes et je ne savais pas si j'allais pouvoir marcher encore. J'avais l'impression que j'allais tomber à chaque pas que je faisais. Il le senti mais n'essaya pas de m'aider à avancer, il commençait à me connaitre, il savait que je l'aurais rejeté.

J'espérais qu'il n'y aurait pas beaucoup de personnes au cimetière. Je ne me sentais pas la force d'endurer encore des paroles vides de sens de la part de gens biens intentionnés. Ils étaient gentils, je ne mettais pas en doute cela. Mais je me sentais vidée de toute mon énergie.

Del était dans le véhicule, au moment où je montais. Je lui adressais un sourire las auquel elle répondit. On se mit à rouler, suivant le corbillard, une fois de plus. Pas un bruit ne retentit dans la voiture, juste le moteur qui tournait. Je trouvais cela apaisant. Quelques minutes plus tard, nous étions à destination. Il n'y avait personne d'autre que l'équipe, Del et moi. Je fus soulagée.

Nous observâmes dans un silence religieux, la disparition du cercueil dans le caveau familial. Mes grands-parents étaient, eux aussi, inhumés ici. Quelques minutes après avoir fini leur œuvre, les employés des pompes funèbres, nous laissèrent seuls, pour nous recueillir. Et voilà, c'était fini... Tout était fini...

Une partie de l'équipe partie, il ne restait que Ronan, Del et moi, qui étions dans la même voiture.

- Vous pouvez aller à la voiture. Je vais rester encore un peu et j'arrive.

Leur demandais-je. Ils me regardèrent chacun à leur manière, se demandant si c'était une bonne idée. Mais mon amie fini par prendre le bras de l'homme et l'entraîna à sa suite. Del me connaissait bien. Mais je faisais confiance à Ronan, si je restais trop longtemps seule, il reviendrait me chercher. J'avais comme l'impression qu'il n'allait pas me lâcher de sitôt... Sa présence me rassurait pour le moment. Mais j'étais plutôt indépendante, j'allais finir par lui demander de disparaitre.

Je m'approchai enfin de cette pierre tombale. L'inscription pour mon père n'y figurait pas encore. Je savais que l'entreprise de pompe funèbre allait s'en occuper dans la semaine. La prochaine fois que je reviendrais ici, je pourrais la voir... Mais je n'étais pas sûre de le vouloir vraiment...

La tombe était submergée de fleurs et de composition ainsi que de plaques commémoratives. Je déplaçais un bouquet et m'assis sur cet espace libre, sur le marbre.


- Je sais Pap's, tu penses que ce n'est pas très respectueux ce que je fais, pas vrai ? Tu me l'as si souvent dit quand nous venions pour rendre visite à Papy et Mamie. Mais mon avis à moi n'a pas changé. Je pense que cela me permet d'être plus proche de vous. 


Je souris. On avait été en désaccord sur ce sujet depuis ma naissance ou presque. De nombreuses disputes silencieuses avaient eu lieu ici même parce que je ne me comportais pas comme il le fallait selon lui. Mais il ne m'avait jamais vraiment grondé. Nous nous contentions de bataille de regard, que je finissais toujours par gagner.  

- Alors, c'est comment là-bas ? Est-ce que tu as pu revoir tes parents ? Et Jeff ?

Jeff était mon parrain. Il avait eu un cancer foudroyant deux ans plus tôt. Il était le meilleur ami de mon père. Je savais qu'il avait beaucoup souffert de sa perte. Comme moi d'ailleurs... Jeff avait été comme un second père pour moi, quand ma mère avait disparu de ma vie. Il était toujours là pour moi. Dès que j'avais besoin de lui parler, je pouvais me précipiter chez lui. C'était avec lui que j'avais évoqué mon premier petit ami, par peur que mon père lance une enquête contre ce gars. Oui, mon père était un peu surprotecteur avec moi. Et c'était quelque chose qui me rendait dingue jusqu'à maintenant, mais cela allait me manquer désormais...

Tegan, fille de flicLà où vivent les histoires. Découvrez maintenant