Point de vue Brooke:

J'ouvre difficilement mes yeux. Je suis visiblement toujours dans la même pièce . Je suis encore à moitié dans les vapes et je vois flou. J'entends des voix... Celle de Joseph et Marcel. Je me concentre le plus possible et ferme les yeux pour écouter discrètement leur discussion.

°Joseph: Ne la laisse pas partir c'est compris ? J'ai un truc personnel à régler.

°Marcel: Oui t'inquiète.

J'entends des bruits de pas qui semble s'éloigner.

°Marcel: Attend!

°Joseph: Quoi ?

°Marcel: Tu comptes lui faire quoi ?

°Joseph: Elle ne mérite pas de souffrir car ce n'est pas de sa faute si mes parents m'ont abandonné. C'est à cause de mes frères . Donc je vais arrêter de la torturais je vais simplement la tuer.

Mon coeur vient de faire une chute à la fin de sa phrase. J'entend Joseph partir. J'ouvre les yeux et vois Marcel à côté de mon lit. Faut que je m'échappe d'ici avant le retour de mon frère.

°Marcel: Tu as tout entendu ?

°Moi: Ouais.

°Marcel: Ecoute Brooke, je ne veut pas que tu meures. Tu as l'air d'être une fille super. Et d'après ce que j'ai compris tu n'a rien fait pour mériter sa. Je suis de ton coter.

Je ne sais pas du tout si je dois le croire ou pas. C'est quand même lui qui m'a livré a Joseph d'un côté.

°Moi: Si tu es de mon côté pourquoi tu as aidé Joseph à me kidnapper ?

°Marcel: Je n'ai pas réfléchi sur le coup... Je voulais me venger de Klaus car Joseph m'a dit que Klaus veux reprendre la Nouvelle Orléans.Mais toi tu as rien à voir avec tout ça... Alors je vais te libère.

°Moi: T'est sérieux ?

Marcel prend la scie qui était restée sur la table à côté de moi et l'approche des chaines qui me retiennent.

°Marcel: Très sérieux.

Je regarde Marcel scier toutes les chaines qui me retiennes.

°Marcel: Tu es libre.

Je me redresse tout doucement. J'ai l'impression de rêver. J'aller préparer un plan d'évasion et juste après un de mes kidnappeurs me libère et en plus il m'avoue que j'ai l'air d'une fille bien.

°Marcel: Aller dépêche avant que Joseph rentre.

Je me lève du lit.

°Moi: Joseph va t'en vouloir de m'avoir libéré. Il va même être fou de rage.

°Marcel: Il ne va rien faire. Je suis le roi de la Nouvelle Orléans.

°Moi: Ah oui c'est vrai. Merci beaucoup Marcel.

Je m'approche de la porte de sortie.

°Marcel: Brooke. Sache que je ne vais pas laisser Klaus me prendre la Nouvelle Orléans.

°Moi: Je sais. Mais tu ne lui feras rien.

J'ouvre la porte et sort. Il fait presque nuit. Je ne sais même pas combien de temps je suis resté ici vue que je suis tombé dans les pommes. Je prends le chemin de la demeure Mikaelsson en courant malgré ma fatigue et mon manque de force à cause de ma soif de sang horrible que je ressens.

Point de vue Klaus:

Je me sens impuissant. Je ne sais pas comment retrouver Brooke. J'ai essayé d'appeler Marcel mais il ne répond pas. De toute façon sa n'aurais servi à rien. Rebecca est allé appeler Bonnie pour qu'elle fasse un sort de localisation et Elijah appelle Damon pour les prévenir que leur soeur a été kidnapper par leur grand frère. Je m'assois sur le canapé en attendent que Rebecca me dissent où Brooke se trouve garce au sort de Bonnie.

Après quelques minutes qui m'ont semblais interminable, ma soeur se présente face à moi le téléphone a la main. J'ai une boule au ventre. J'ai peur qu'il soit arriver quelque chose de grave à Brooke.

°Moi: Alors ?

°Rebecca: Bonnie m'a dit que Brooke bougeait. Elle ne se trouve pas à un endroit fixe.

°Moi: Si sa se trouve ce connard de Joseph la prit dans sa camionnette pour l'emmener le plus loin possible comme ça il pourra la tuer tranquillement.

°Rebecca: Ou peut être qu'elle fait un jogging.

°Moi: Je ne rigole pas Rebecca !! Elle est en danger tu comprends ?!

Elijah arrive et se place à côté de Rebecca.

°Elijah: Damon et Stefan von venir.

°Moi: Super !

°Elijah: On fait notre possible pour la retrouver Niklaus! Tu n'ai pas le seul à avoir peur pour Brooke ! Moi aussi j'ai peur. Brooke est une fille super elle ne m'étire pas qu'il lui arrive quelque chose !

°Rebecca: Moi aussi j'ai peur.

°Elijah: On a tous peur.

°Moi: Ca va j'ai compris.

J'entends la sonnerie de la porte retentir. Je m'approche de la porte et l'ouvre. Et là je la vois en chair et en os devant moi.

Love or hateLisez cette histoire GRATUITEMENT !