Chapitre 7 | Blédard

22 2 0

Problème numéro un, obtenir un compte professionnel à la banque qui m'avait refusé le crédit.

- Monsieur Pécherot, quel plaisir de vous voir !

Et moi donc. Le sourire est revenu, et j'ai beau avoir des raisons de lui en vouloir, ça me rassure, limite ça me fait plaisir.

- Je voulais qu'on se revoit pour ouvrir le compte professionnel.

- Ah ? L'affaire se fait ?

- Oui, avec quinze jours de retard mais elle se fait.

Sourire au carré et bave aux lèvres.

- Eh bien, je tiens à vous féliciter et à vous rappeler combien la BNTP est heureuse de vous accompagner.

Il ne manquait pas d'air quand même. Il a continué pendant deux, trois minutes et on aurait pu croire que l'argent sortait directement de sa poche. Belle pirouette.

- Merci.

Le pire, c'est qu'à ce moment, j'étais sincère. Je ne suis pas du genre rancunier. Il me faisait des courbettes, ce serait plus simple pour la suite alors tant mieux.

- Je viens pour ouvrir le compte de la société.

- Mais bien sûr.

Courbettes à tous les étages.

- Dans un premier temps, je vais vous demander : les statuts, l'annonce du journal officiel, l'immatriculation au registre du commerce, une copie de votre carte d'identité.

De quoi il me parlait ? Statuts, journal officiel ? Je venais créer un compte pas racheter la banque de France.

- heu, attendez monsieur, je, je ne suis pas sûr de tout comprendre. Les statuts ?

Il m'a dévisagé, ambiance grand médecin qui jette un regard gêné sur ce patient qui lui demande si cette ablation du poumon est un bon ou un mauvais présage.

- Il me faut les statuts de la société.

- Les statuts ? Je, je suis désolé, je ne comprends pas.

Mon triomphe n'avait pas duré longtemps, trois questions plus tard, j'étais redevenu l'élève et lui le professeur. Et le prof n'avait visiblement aucune patience avec les élèves un peu lents. Je ne comprenais rien de ce qu'il me racontait et ça se voyait.

- Ecoutez, je ne peux pas vous ouvrir un compte si vous n'avez pas de statuts. Vous devez définir le type de votre entreprise : EI, SARL, EURL, SA ou auto entrepreneur.

- Mais je ne suis pas juriste moi, je suis serveur, je n'ai aucune idée de ce dont vous me parlez.

Il a levé les yeux au ciel, et à ce moment la rancune est revenue et j'aurais bien levé une main pour lui mettre dans la gueule.

- Prenez un comptable ou un expert-comptable. De toutes manières, vous en aurez besoin pour faire vos comptes après. Lui saura vous conseiller. Vous serez combien d'associés ?

- Trois.

- Qui sera le gérant ?

Ça, je connaissais, je pouvais répondre.

- Moi.

- Majoritaire ou minoritaire ?

- Majoritaire, je crois.

- Bien, alors vous choisissez les statuts avec un comptable ou un avocat et tout ira bien.

Tout ira bien ? Ce con était sérieux ?

- Ensuite, ensuite seulement, vous faites la création d'entreprise auprès de la CCI. Via le CFE parce c'est plus simple.

- La CCI ? Le CFE ?

Une tarte dans la gueuleLisez cette histoire GRATUITEMENT !