Chapitre 10.

104K 5.3K 1.6K

Pdv Calliope.

Maintenant vingt minutes que je suis à la recherche d'Evan et je ne le vois nul part. Je suis toute seule. Quand les cours se sont terminés, Aby a du partir pour aller chercher son petit frère a l'école maternelle. Je m'adosse à un casier, épuisée. Même si je me sens mieux, j'ai toujours mal à la tête, j'irai voir le médecin demain matin.

J'entends quelqu'un dire qu'il va à l'entraînement de foot. Tiens il y a entraînement aujourd'hui ? Soudain je réalise quelque chose et je me tape le front avec la paume de ma main. Pourquoi n'y ai-je pas pensé avant ? Evan est forcément la-bas ! Je me décolle du casier et me dirige vers le terrain en marchant d'un pas déterminé dans les couloirs vides du lycée.

Plusieurs filles sont déjà installées sur les gradins et j'aperçois aussi James. Il est un peu en retrait et semble vraiment intéressé par l'entraînement. Je m'avance vers lui.

- Salut ! Tu ne m'avais pas dit que tu serais à l'entraînement de foot ? dis-je quand j'arrive près de lui.

Il semble gêné d'avoir été surpris ici et j'ai l'impression qu'il rougit. Il jette un coup d'œil vers le terrain puis son regard se repose sur moi. Il n'y a plus aucune trace de rougeurs sur ses joues. J'ai dû rêver.

- Ça va mieux ?" dit-il maintenant choqué de me voir encore ici alors que je m'étais évanouie.

- Oui, ne t'inquiète pas !

Je m'assois à côté de lui sur les marches et reporte mon attention sur le terrain. Je regarde les joueurs un à un avant de trouver la personne que je cherche.

Evan est là. Il court d'un bout à l'autre du terrain pour l'échauffement. Il est un peu rouge, ses cheveux sont en bataille et il a l'air très concentré. Il porte un maillot de foot et un short. A un moment, il passe sa main dans ses cheveux et les ébouriffe. Je ne peux pas m'empêcher de le trouver vraiment très sexy. Et quand l'entraîneur, dix minutes plus tard, le félicite pour un but marqué, il fait un énorme sourire. Je n'avais pas fait attention, mais il a vraiment un très beau sourire.

Je secoue la tête. Reprends toi Calliope, rappelle toi qu'il n'y a pas si longtemps tu étais en couple ! Simon...je ne voulais pas y repenser, je m'étais jurée de l'oublier et d'aller de l'avant. Il me manque tellement... j'essaie de ne jamais y songer parce que ça me fait mal. Mon cœur se serre dans ma poitrine, j'ai tellement besoin de ses bras là, maintenant. Tout me manque chez lui: sa chaleur,son odeur, sa gentillesse, ses bisous, sa voix...Pourquoi à - t-il du partir ? On était bien tout les deux ! Je l'aimais...

Une larme coule sur ma joue. Je crois que je viens juste de prendre conscience que tout est fini. Mon cœur me fait mal. J'ai envie d'exploser en sanglots, de relâcher la pression de ces derniers jours, de hurler. Mais je me retiens. Je me retiens parce que je suis en public et qu'Evan me regarde. Il est au milieu du terrain et il me fixe, je crois qu'il vient de s'apercevoir de ma présence. Il a l'air d'être déstabilisé par les larmes qui coulent sur mes joues. Je me perds une fois de plus dans son regard malgré la grande distance qui nous sépare. Je tourne la tête vers la gauche pour ne plus avoir à l'affronter...Mais je regrette quand James se tourne vers moi pour me demander quelque chose et qu'il voit les larmes sur mes joues.

- Calliope ? Qu'est ce qui ne va pas ma belle ? dit-il d'un ton inquiet.

Je suis trop bouleversée pour relever l'adjectif et je fonds en larmes. Il me prend immédiatement dans ses bras et me berce contre son torse. Je veux lui dire que Simon me manque mais aucun son ne sort de ma bouche. Ma gorge est bloquée et elle me brûle.

- Chut Calli, calme toi, murmure-t-il contre mes cheveux. Je me laisse aller dans ses bras et me calme progressivement. Il me serre fort et me chuchote des mots rassurants qui m'apaisent. Au bout de dix minutes, je mets un terme à notre étreinte et le remercie d'un mouvement de tête. Je suis gênée. Même si je me suis énormément rapprochée de James ces derniers temps, je ne le connais que depuis quelques jours et avoir fait tomber mon masque devant lui me dérange.

Bad choice, Bad boy Lisez cette histoire GRATUITEMENT !