Chapitre 46 (inédit)

518 70 12
                                    

De retour après les vacances, je reprends les publications quotidiennes de Bleu Magnétique et de My dear love.

Bonne lecture ;)


***

         Je terminais de narrer mes aventures quand une voix s'est élevée dans l'assemblée.

— Nous entendons ce qui est dit, mais une question subsiste. Pourquoi notre Suprême n'a-t-il pas éliminé notre ennemi commun  pendant l'affrontement dans la forêt de Beaupuy ?

— Je n'ai pas vocation à raser toute une région de ce pays en utilisant mes pouvoirs, a rétorqué Marin. De plus, a-t-il ajouté en montant sur l'estrade sur laquelle je me trouvais, aucun être peu importe son statut ne peut aller à l'encontre d'une prophétie.

— Une prophétie ?

La foule s'est animée après cette révélation.

— Les devineresses l'auraient su, a répliqué une sorcière.

— Je n'ai jamais insinué le contraire. Amé, Anaé et Aria savaient, mais ont gardé le secret, a poursuivi l'Archange. Sans doute les trois sœurs du haut du Mont Cendré n'ont pas jugé utile de nous prévenir pour que certains malintentionnés ne cherchent pas à influer sur l'avenir. Leur sagesse n'est plus à démontrer. Pour ce qui est de la vôtre...

« Comment ose-t-il ? »

Les exclamations ont repris de plus belle et ont cessé lorsque d'un battement d'ailes Marin a revêtu son armure en magnétique. Un silence de mort s'est emparé de la salle de bal. La stupeur s'est lue sur quelques visages de cette petite foule aux tenues sombres. D'autres ont affiché de la crainte. Il ne devait pas être courant de voir le Suprême dans sa tenue de combat.

— Eleanor n'est pas devenue celle que vous nommez Immortelle au cœur sombre, seule. Elle a reçu de l'aide. Une aide qui ne saurait être du seul fait d'Exxhos, notre frère déchu dont l'errance dans les Ténèbres ne fait que débuter. Je suspecte que de fidèles alliés, en façade, aient apporté leur soutien au dessein obscur qui se dessine pour ce monde. Peut-être sont-ils dans cette pièce. Peut-être ne le sont-ils pas.

Pourquoi sa dernière phrase sonnait-elle faux ?

— Je ne peux croire en une pareille trahison, est intervenu le Mage Maudit sous le regard soupçonneux de Pavel accoté à la statue de la divinité de mère Nature. Si de tels faits sont avérés, je suis certain que le ou les coupables chercheraient à se repentir. Dans toute votre splendeur, Votre Grandeur saurait être miséricordieuse.

L'audience a retenu son souffle. J'ai aussi décelé le soulagement de la foule à l'idée que Pavel ne soit pas l'unique décisionnaire, car si tel avait été le cas, un carnage aurait eu lieu.

— Ne me parlez pas de repentir. Il m'a semblé avoir fait preuve de respect, d'écoute et de clairvoyance depuis mon arrivée à la tête du Conseil des Archanges. Je n'ai jamais brisé le serment que j'ai fait en endossant le rôle de Suprême. J'ai protégé la Sphère magique. J'ai sécurisé le monde des humains. Des concessions ont été réalisées pour que vos communautés, chers invités ici présents, s'épanouissent dans une plus grande liberté. Ai-je une seule fois failli à ma parole ?

La posture de Marin s'est faite plus offensive quand son sceptre est apparu dans sa main droite. Le Suprême se tenait devant son public. L'expression sévère, le port altier, son regard a embrassé la foule.

— Vous ne pensiez tout de même pas que ma discrétion de ces derniers temps n'était qu'un aveu de faiblesse ?

J'ai perçu un grand baroufle ; le tonnerre hurlait dans la salle dont le plafond était recouvert d'un ciel nuageux que les éclairs barraient.

Bleu Magnétique (EN COURS)Où les histoires vivent. Découvrez maintenant