10. Premier Amour

40.3K 2.6K 156
                                                  

Ce fut la continuité du bruit, et non le bruit en lui même qui réveilla Zelyan quelques heures à peine après son coucher.

Il regarda son réveil, pas encore midi, et se leva en grognant avant de se diriger vers l'origine de la perturbation.

Encore à moitié endormi, il découvrit Ereyne faisant précipitamment ses bagages. 'Encore ', soupira t-il, qu'avait-il bien pu se passer durant leur chasse de la nuit?

"On fait la discussion habituelle ou on passe directement à l'étape de la réconciliation sur l'oreiller?

-Cela ne m'amuse pas Zelyan. Commenta la jeune femme en fourrant une paire de botte griffée dans une petite poche dédiée.

-Va pour la discussion alors, que s'est-il passé? Un problème avec les filles ?

-Je refuse d'assister à tes jeux habituels. Et ne me dis pas que tu ne vois pas de quoi je veux parler.

-Ereyne, je viens de me lever, tu ne pourrais pas être plus précise? Elles n'ont pas passé une bonne soirée ? Ça ne te faisait pas plaisir d'avoir quelques uns de tes précieux humains en ta compagnie? " Elle le regarda passablement outrée, se redressa et n'en croyant pas ses oreilles, répliqua.

"C'est la meilleure! Tu vas me dire que tu les as invitées pour me faire plaisir? Tu as fait exactement comme d'habitude, tu invites des filles, tu leur fais miroiter un monde de fêtes sans fin, de jeunesse éternelle et d'amour parfait et quand tu te lasseras tu les tueras comme toutes les autres. Et je ne veux pas voir ça.

-Elles sont déjà au courant? Aleph a été si efficace?

-Oh il a été parfait, il lui a fallu quoi, quatre heures, pour tomber amoureux et tout révéler à Diana. Zelyan sourit, il n'avait pas espéré que les choses se déroulent aussi vite.

-Je ne comprends pas pourquoi il est si passionné d'ailleurs, les autres jeunes que j'ai vu ne l'étaient pas autant. Ajouta la jeune femme en fouillant dans un tiroir. Zelyan l'attira doucement mais fermement vers lui, la forçant à interrompre sa recherche.

-Je ne t'ai pas transformée comme lui, tu ne peux pas comprendre, il l'aime à la folie, de toute son âme et de tout son corps. Depuis qu'il l'a vue il est obsédé par sa peau, sa belle chevelure. Il joignit le geste à la parole, passant une main dans ses cheveux blonds et la regardant avec une lueur d'envie à faire froid dans le dos. Au début il la trouvait seulement jolie, puis il a remarqué son rire, son odeur, elle a pénétré son esprit et l'a même empêché de chasser cette nuit. C'était très drôle d'ailleurs. De plus je t'assure qu'il n'a pas fermé l'œil depuis et n'a qu'une envie, la revoir. Aleph va s'approcher d'elle, lui sourire, et n'avoir qu'un seul et unique souhait : goûter sa peau. Il va probablement lui jurer un amour éternel, embrasser délicatement sa bouche, puis le creux de son cou et à ce moment là, Zelyan fit une pause, un doigt frôlant les lèvres puis longeant le cou d'Ereyne qui l'écoutait avec un mélange de fascination et d'appréhension.

Là ses yeux vont se poser sur cette jolie artère qui pulse d'excitation et de désir. Il va se rendre compte que cet amour si pur et sincère est l'appel primaire du sang. Il va probablement hésiter un peu, sortir ses canines, attraper son cou et la mordre sauvagement. Il va avoir l'orgasme de sa vie, le premier sang étant toujours le meilleur." Ereyne mit la main à son cou, mal à l'aise.

Après réflexion elle n'avait en effet jamais vu un jeune vampire avant son premier meurtre.

"Alors tous ces sentiments, ce que j'ai mis sous le joug de la transformation..." Elle comprenait mieux à présent, cet attachement si soudain, si... instinctif. Une idée jaillit dans son esprit, puisqu'Aleph mélangeait tous ses sentiments dans cet immense chaudron en mouvement qu'était son corps, il devait au fond avoir réellement de l'affection pour Diana, et dans ce cas...

"Est ce qu'il va la transformer ?" Zelyan rit, mais rit. D'un rire si joyeux qu'on eût dit qu'il venait d'entendre la blague du siècle, Ereyne en vint à sourire tant c'était de bon coeur.

"Ma chère tu es parfois si naïve, depuis tout ce temps ensemble tu arrives encore à trouver du bon ici bas. Même si Aleph souhaitait de tout son coeur la transformer, ce qu'il ne veut pas, il ne le pourrait pas, déjà car il ne sait pas le faire, cela s'apprend des anciens. Et ensuite pour deux raisons: la première étant que la transformation l'a affaibli donc il lui faut beaucoup de sang pour se remettre d'aplomb, la seconde car il va prendre un tel pied qu'il va boire jusqu'à la dernière goutte de son sang. Elle mourra avant demain quoi que tu fasses." Anticipa t-il, ayant facilement deviné ce qu'il se passait dans son esprit. Ereyne tenta de se dégager, priant pour que Diana ne se soit pas déjà retrouvée face au jeune mais il l'a maintint contre lui, la laissant le frapper comme elle pouvait avant de s'abandonner à des larmes d'impuissance. Il savoura cette humanité qu'il n'avait jamais eu, la laissant sangloter contre son torse alors qu'elle se rendait à l'évidence, aucune des quatre filles ne sortirait vivante du château.

Ils restèrent quelques minutes ainsi, elle laissant aller son chagrin envers une fille qu'elle n'appréciait guère mais qui comme toutes les autres avant elle ne méritait pas cela, lui se rendormant à moitié, la tête posée contre l'armoire située derrière elle. Ereyne finit par réussir à se dégager et se rua dans les escaliers, oubliant ses plans de fuite au profit d'une à travers le dédale de couloirs et d'étages. Elle parvint dans l'aile l'ouest, frappa à la porte de la suite qu'occupaient les quatre jeune filles mais rien, elles n'y étaient pas. Elle reprit ses recherches et finit par trouver Brooke et Cassie qui profitaient des thermes. Elles lui indiquèrent que Diana était partie il y a peu vers les jardins avec Abigail. Il restait donc une chance pour qu'elle n'ait pas encore croisé Aleph. Encore quelques mètres à parcourir.


Un hurlement réveilla une grande partie du château. Abigail se tenait courbée, les mains devant sa bouche, tremblante et en pleurs devant le corps de son amie couché au pied d'un rosier blanc. Par terre à côté, adossé à un banc, Aleph ressemblait à un cocaïnomane venant de prendre sa dose, il était au septième ciel à n'en pas douter. Son air ravi, les yeux tournés vers les nuages, son sourire béant et le léger filet de sang qui s'écoulait de sa bouche ouverte prouvèrent à Ereyne qui venait d'arriver que c'était trop tard. Abigail s'accroupit auprès de son amie figée par la mort dans une dernière expression de peur et de douleur et la serra contre elle, le visage ruisselant de larmes. Caius arriva peu après Ereyne, il passa à côté d'Abigail sans un regard et, sans un mot, saisit le bras d'Aleph, l'obligeant à se lever puis partit en entraînant le jeune vampire qui se laissa emmener sans peine.

Deux valets approchèrent et voulurent s'occuper du corps blanchi de Diana mais Abigail s'agrippa farouchement à elle. Ils peinèrent à l'en séparer car la jeune femme se débattait farouchement.

"Emmenez-la dans ses quartiers. Ordonna Zelyan qui venait d'apparaître derrière Ereyne, immobile devant la scène.

-Il l'a tué! Hurla Abigail à l'attention de Zelyan, c'est un monstre! Lâchez-moi! Zelyan fait quelque chose! Zelyan !" Il l'ignora et s'écarta pour laisser les serviteurs passer. Ereyne ferma les yeux lorsque le cadavre de Diana fut déplacé et murmura une prière pour elle.

"Que vont-ils faire du corps? Demanda t-elle à Zelyan en évitant soigneusement de le regarder.

-Ils vont le déposer au cimetière, le gardien le trouvera rapidement. Répondit-il en tournant les talons, ayant envie de dormir encore un peu.

-Et les autres? Faut-il nécessairement les tuer? Dit-elle en sachant déjà quelle serait sa réponse.

-Un autre jeune attend son premier sang, je lui laisse le choix de sa proie. Quant aux deux autres peu m'importe. John s'en chargera. Tu veux toujours partir?

-Plus que jamais, répondit-elle en se tournant enfin vers lui.

-Nous avons conclu un marché, tu t'en souviens?

-Ils sont tous morts.

-Pas de ma main. Le marché tient toujours. Pars et je tuerai tous les habitants de cette ville pour commencer, puis des villes alentours et de toutes celles que j'aurai à traverser pour te trouver. Cela prendra des jours, des semaines, des mois, des années voire des siècles mais je te retrouverai et amputerai l'humanité au passage. Choisit judicieusement ta cachette car d'elle dépendra le nombre de morts."





Immortels I : Déluge [Edité][Version intégrale Wattpad]Là où vivent les histoires. Découvrez maintenant