Chapitre 9.

103K 5.5K 1.5K

Pdv Evan.

Je suis chez le tatoueur. J'avais envie de me refaire un tatouage...Encore. Mes deux bras en sont presque tout recouverts. Les tatouages me protègent en quelque sorte, ils forment autour de moi une carapace de mec dur, insensible. Et je dois avouer que ça plaît aux filles aussi ! J'ai fait mon tout premier à quinze ans et puis je les ai tous enchaînés.

Je décide de faire une couronne sur le petit bout de chair encore beige sur mon bras droit. Je ne sais pas d'où me vient cette idée, je sais juste que ça me plaît. Et quand je veux quelque chose, je l'ai. Mon tatoueur habituel m'accueille et une heure plus tard je ressors. Je suis content du résultat même si, pour l'instant, c'est encore rouge.

Je remonte sur ma moto et je vais à mon cours de boxe. J'arrive et je me prépare. Une fois en tenue je mets les gant et monte sur le ring. Le prof me dit que je vais combattre aujourd'hui, parfait. Je suis contre un gars que j'ai déjà battu à plusieurs reprises, ça va être facile.

On commence le combat et je lui donne trois coups précis. Il évite les deux premiers mais se prend le troisième dans l'épaule. Il tente une attaque que j'esquive facilement et je lui redonne un coup. Et à ce moment là je repense à la soirée quand Calliope m'a dit que je lui faisais peur. Perdu dans mes pensées, je manque d'attention et quand je relève la tête je me prends un gros coup sur le torse et je tombe à terre sous le choc.

Le prof siffle la fin du combat. J'ai perdu...C'est le premier combat que je perds. Mon adversaire essaie de m'aider à me relever mais je repousse sa main et je me mets debout. Je pars énervé dans les vestiaires et je tourne en rond dans la pièce vide. Pourquoi il a fallu que je pense à elle à ce moment ? Pourquoi il a fallu que son putain de visage apparaisse dans mon esprit ? Mes muscles se contractent et je donne un coup dans le mur. Je suis très énervé contre moi, contre elle, contre l'adversaire, contre tout le monde.

Je retourne dans la salle désormais vide et passe mes nerfs sur le punching ball. Je tape pendant très longtemps mais je n'ai plus mes gants si bien que quand j'arrête les jointures de mes doigts sont ensanglantées. Merde ! Je retourne dans les vestiaires, j'attrape une serviette et j'essuie le sang dessus. Je prends une douche rapide et sors du bâtiment . Il fait déjà nuit, je ne pensais pas être resté aussi longtemps...

Je rentre chez moi à moto et quand je passe la porte de la maison, mon père m'attend. Il est furieux.

— C'est à cette heure si que tu rentres jeune homme ? Tu sais que le lycée m'a appelé pour me dire que mon fils avait déjà séché des cours et était parti en plein milieu d'un autre ? Mais t'es complètement inconscient ! Tu penses à ton avenir ? Ce n'est pas comme ça que je t'ai élevé ! s'emporte-t-il.

Je n'écoute pas vraiment. Parfois, il essaie de faire semblant de s'intéresser à ma vie et me fait des leçons de morales comme celle-ci. Je m'en fous, je sais que la plupart du temps quand le lycée l'appelle, il ne se préoccupe même pas de mes écarts et se contente juste de leur rappeler combien il leur avait donné d'argent pour refaire la cafétéria.

La seule personne qui s'intéresse à moi c'est Maria, ma vieille gouvernante. Elle me connaît depuis que je suis petit et m'a pratiquement élevé. Ma mère, elle passe sa vie à faire des voyages pour des aides humanitaires...

Lorsqu'il semble avoir fini son discours, je le contourne sans même le regarder et monte m'enfermer dans ma chambre. Je tombe de fatigue sur mon lit et mets mes écouteurs. Je repense à Calliope, encore...Je pense tout le temps à elle. J'ai vraiment envie de gagner ce pari. Rien que pour ma fierté, je veux réussir. Mais quand je suis avec elle je n'y pense plus du tout et ça ne va pas. Elle me rend fou putain ! A cause d'elle, j'ai même perdu le match de boxe. Tout ça parce qu'elle n'aime pas quand je suis violent...Je ferme les yeux.

Bad choice, Bad boy Lisez cette histoire GRATUITEMENT !