Partie 1-2-3-4-5

8.6K 378 12

Partie 1 :
... : Ah Salam khelti je t'ai pas reconnu ! Ma Cha Allah Sabrina t'as grandis tu te rappelles de moi ? Samir ?
J'ai pas répondu, je suis tellement choqué par sa beauté, il s'est embelli et il a pris vla les muscles ! Une petite description, donc c'est un marocain, grand 1m85 environ, yeux vert, brun musclé, mate de peau ! MAGNIFIQUE !!
Mama : Ah wouldi (mon fils) ça va ?
Samir : Hamdoulah khelti et toi ça va ? La famille ? Les garçons ? C'est le fils à qui ?
Mama : Sa va bien hamdoulah, tout le monde va bien, passe à la maison tu verras tout le monde comme ça ! & se p'tit BG c'est mon fils le petit il S'appelle Mohammed.
Samir : Ah Ma Cha Allah il est beau il ne ressemble pas beaucoup à Sabrina des yeux et des cheveux mais la forme du visage c'est elle tout craché !
Mama : Oui, t'as cru que c'était son fils ? C'est elle qui la éduqué ! Dis-moi maintenant ça te fais quel âge ?
Samir : Ouais mais je trouvais qu'elle était aussi jeune pour avoir un enfant, ah moi j'ai 23 ans maintenant et toi Sabrina ça te fais quelle âge ? Parce que ça fait quelques années que je t'ai pas vu !
Moi : ouais je suis un peu trop jeune pour avoir un gosse, j'ai que 17 ans ! Ouais ça fais longtemps tu deviens quoi depuis ?
Samir : bah après mon long séjour en taule qui a fini il y a 2jours, je me suis mis dans la religion et je cherche une hlel (femme bien) à présenter à ma mère.
Moi : ah ouais ! Je vois le délire comme tous les gars à la tess cherchent tous une hlel à présenter à leur mère et retournent au hebs quand même.
Samir : ouais mais moi j'ai fait ça parce que ma mère en avait besoin, et nan là je me suis vraiment mis dans le dine parce que le hram sa donne rien à part le malheur et je veux pas faire galérer ma mère et surtout ma futur que je vais essayer de trouver.
Moi ouais bah j'espère pour toi parce que je pense que les mères comme les notres ne méritent pas ça !
Samir : j'avoue !
Mama : ouah vous allez me faire pleurer ! Ça me touche ce que vous dites !
Moi : mdrr mais mama t'inquiète pas je serais là-moi si tu as un problème et je compte pas partir maintenant !
Samir : mais pourquoi ?
Moi : parce que je ne suis pas posée avec quelqu'un et que je le cherche mais je préfère finir mes études !
Samir : bah enfaites t'es un peu comme moi ! t'as raison de favoriser tes études quand même comme ça t'as une situation.
Moi : ouais un peu si tu veux !
Mama : Wouldi t'es venu faire des courses ?
Samir : nan je suis venue acheter des cadeaux à ma mère c'est son anniv' la semaine prochaine mais je sais pas quoi acheter !
Mama : tu veux qu'on t'aide ?
Samir : Oui khelti si ça te dérange pas.
Moi : bah achète-lui un bijou ou des vêtements mais pourquoi c'est pas tes sœurs qui lui achètent les vêtements ?
Samir : j'avoue les bijoux c'est bien mais mes sœurs m'ont dit comme t'es le plus grand à la maison tu vas acheter les cadeaux et mes grandes sœurs bah elles me parlent plus trop
Moi : ah ouais ! Je vois le truc, c'est normal un peu ! Et si tu veux je t'aide comme ça j'achète à Moha et aux un petit truc.
Samir : d'accord !
Mama : ma fille je vais aller faire les courses pendant ce temps-là je te laisse Mohammed.
Moi : oui mama, comme ça il te casse pas la tête !
Mama est parti et avec Samir, Mehdi et Moha ont été à la recherche du cadeau magique.
Samir :.....

Partie 2 :
Samir : On commence par où ?
Moi : Déjà on va à la bijouterie. Mais t'as combien ?
Samir : euh... tu veux vraiment savoir ?
Moi : Nan c'est bon !
A la bijouterie on cherche et là je vois un ensemble, c'était trop beau, une bague avec un diamant blanc, le bracelet avec des diamants et le collier avec un diamant pour pendentif, mais le prix aussi est beau ! 200€. Et là y a Samir qui me dit
Samir : Mercii ! Pour tous les bâches que tu m'as mis !
Moi : smehli je t'ai pas entendu tu me disais quoi ?
Samir : ça fais 5minutes que t'es bouche bée devant la parure
Moi : ouais elle est belle ! Mais elle coute chère aussi.
Samir : ouais mais je t'ai dit que j'ai une grosse somme
Moi : j'avais oublié !
Samir : je pense que je vais la prendre ! (une bijoutière passe) excusez-moi madame !
La bijoutière : bonjour madame et monsieur, que désirez-vous ?
Samir : je voudrais bien cette parure s'il vous plait.
La bijoutière : d'accord, vos enfants sont bien silencieux et madame vous avez de la chance !
Moi : mdrr on n'est pas marier et on n'est pas ensemble, ce sont nos frères, mais c'est gentil quand même.
Samir : mdrr ! Vous avez cru que j'étais le mari de la sœur à mon meilleur shab, à celle-là je vais la sortir à tes frères quand je viendrais chez toi ! Mdrr
Moi : Samir hecheum la pauvre ! Excusez-moi de son comportement, ça arrive qu'il se comporte comme un bébé et de se tromper surtout.
La bijoutière : (elle a rougis) Nan mais c'est pas grave ne vous excusez pas, vous payer comment ?
Samir : en Euros ! mdrrr nan je paye en liquide, tenez ! Au revoir et bonne fin de journée, vous êtes très marrante !
La bijoutière : au revoir et merci !
Quand on est sorti on était mort de rire on en pouvait plus ! Comment les gens peuvent croire que moi je sois marier avec lui malgré qu'il soit beau, je ne l'intéresserai pas.
... : Oh Samir ! (Samir chercher qui pouvais l'appeler) Samir derrière toi !
Samir : Ah Ahmed ça va ?
Ahmed : ouais et toi ? T'as bougé du tie-car ?
Samir : ça va hamdoulah ! Ouais mais je suis revenu !
Ahmed : ah ouais et ta fais ta petite famille et tout ! Même pas tu présentes d'ailleurs ?
Samir : mdrr , nan en sah (sérieux) c'est la sœur à Kays et Jawad et ça nos frères donc si c'est pour dire de la merde ferme là ! Surtout que tu savais comme tous les gars que j'étais au hebs !
Ahmed : Smehli ! Je savais pas que c'était la sœur de Kays et de Jawad je pensais qu'ils avaient que Leila et Khadija !
Samir : Bah nan tu penses que c'est qui qui fait le ménage et à bouffer ? Bah c'est elle, c'est elle qui est la 2ème maman, sur ce j'ai pas ton temps je suis pressé à plus tard !
Ahmed : Mouais vazi khouya (mon frère) moi aussi je suis pressé faut que j'achète un truc bref à tard-plus
Moi : Samir ?
Samir : Ouais ?
Moi : Comment tu sais tout ça ?
Samir : Tes frères me parlent souvent de toi et tu sais c'est toujours en bien !
On marche en direction de Zara quand...

Sabrina amoureuse de son ami d'enfance - ChroniqueLisez cette histoire GRATUITEMENT !