Chapitre 8.

100K 5.4K 1.4K

Pdv Evan.

La journée commence par le cours de français. Je suis assis à côté de Cassandra et c'est insupportable parce que même après le message de rupture, elle continue de me parler et de me coller. Je crois qu'elle n'a pas trop compris elle... A un moment, je suis tellement à bout que je me barre de la classe sous le regard désapprobateur de Calliope et les cris de la prof qui essaye de m'arrêter. Je m'en fous, je ne leur dois rien, si j'ai envie de partir je me taille que ça plaise ou non.

Je sors du lycée et retrouve Mickey avec un autre pote, en train de fumer devant la grille du bahut.

— Yo Evan, tu t'es fait virer ? me demande Mickey quand je m'approche d'eux.

— Non, je me faisais chier, du coup je me suis cassé, dis-je en sortant mon paquet de clopes. J'en prends une et l'allume. Au début je fumais pour me la péter, parce que tous les populaires fumaient et qu'un mec qui fume attire plus de filles. Maintenant je fume parce que je suis accro.

Mickey et l'autre mec sont morts de rire parce que je me suis cassé tranquille du cours. Je n'ai pas peur des problèmes que je pourrais avoir. Au pire, mon père les réglera avec son argent. Enfin si je peux appeler ça un père...Ce connard ne s'intéresse qu'au fric.

— Et vous, pourquoi vous êtes ici ? je demande prenant une bouffée de ma clope.

Le gars répond.

— Bah moi je me suis pointé à huit heures et demi et le cours avait déjà commencé donc j'ai pas été accepté.

Je ricane. Sans blague ?

—Et moi je me suis fait virer, poursuit Mickey, j'ai dit à la prof de français qu'elle était bien habillée aujourd'hui et que ça m'était en valeur son gros cul et je sais pas pourquoi elle a pété un câble...

J'explose de rire. Y a que Mickey pour sortir ce genre de trucs aux profs.

On termine nos cigarettes en déconnant, en sifflant sur les filles bonnes qui passent dans la rue et en critiquant les autres. Bref, on se comporte comme des mecs populaires quoi !

A midi, on retourne au lycée pour manger à la cafétéria. Arrivé à la cafet' je prends quelques trucs à manger et je vais m'installer à la table des populaires. Il n'y a que des footballeurs et des pompomgirls. Les autres sont exclus et n'ont même pas intérêt d'essayer de s'installer avec nous.

J'écoute la conversation et elle ne m'intéresse pas. Je me retourne et regarde les autres tables à la recherche d'une personne particulière. Je repère Calliope à une table, loin de moi. Elle est avec Abygail et un autre gars que je n'ai jamais vu. Ou alors je ne l'avais jamais remarqué. Il est un peu trop proche de Calliope à mon goût. Il va falloir qu'il se calme lui ! Ils ont l'air de bien rigoler tous les trois. Calliope prend son yaourt et le mange. Je rigole tout seul comme un débile quand je vois qu'elle s'en est mis sur la joue.

Je prends mon téléphone et écrit un message.

*Alors, je t'ai manqué ? Au fait, t'as du yaourt sur la joue !*

Je vois Calliope sortir son téléphone puis s'essuyer la trace de yaourt qu'elle a avec une serviette. Elle regarde directement vers la table des populaires me cherchant. Quand elle me trouve, elle me fixe pendant quelques secondes avant de reposer son regard sur le téléphone.

Le mien vibre quelques instants plus tard.

*Fais attention Miller, si tu n'arrêtes pas de me fixer on va croire que tu es amoureux.*

Je souris face à ce message et fais un clin d'œil à Calliope avant de me retourner vers la table un sourire aux lèvres...qui disparaît bien vite quand je vois que tout le monde est en train de me fixer. Qu'est ce qui leur arrive d'un coup ?

Bad choice, Bad boy Lisez cette histoire GRATUITEMENT !