*Psst* Notice anything different? 👀 Find out more about Wattpad's new look!

Learn More

Chapitre 4 : "Chevaliers servants et la dinde"

7K 387 281

Tous les élèves se retournèrent devant les grognements et les jurons qu'Hermione proférait dans sa barbe. Sa mine menaçante inspirait crainte et méfiance. Dès lors, les élèves jouant la carte de la prudence, n'osaient demander à leur héroïne de guerre l'objet de ses soucis. Ils s'en tenaient à l'épier du regard taper du pied furieusement, croisant les bras, adossée au mur du couloir. Elle se mordillait la lèvre nerveusement, les sourcils froncés. Elle venait de quitter l'infirmerie, après avoir bu une infâme potion lui laissant un gout âpre dans la bouche malgré le bonbon au miel que lui avait donné discrètement Madame Pomfresh avant de la jeter hors de la salle. Pourtant, elle n'arrivait pas à savoir la raison de son énervement. Etait-ce dû, au fait qu'elle avait été obligé de boire cette mauvaise potion ? Ou bien, car elle s'était foulée le poignet ? Ou alors, parce qu'on lui avait dit qu'elle ne pouvait pas séduire ? Après une minute de réflexion, elle se rendit compte que toutes ces raisons avaient un seul point en commun : Malfoy.

Cette sale fouine l'avait mis de mauvaise humeur. Elle soupira en affaissant ses épaules, contractées depuis. Il avait peut être mis le doigt sur un problème épineux, qu'elle s'acharnait à fuir depuis quelque temps. En faite depuis que toutes les filles avaient commencé leur puberté, c'est-à-dire il y'a déjà quelques années, elle avait l'impression que la différence entre elles, ne faisait que s'exacerber avec le temps. Par exemple, dans le domaine des garçons, son palmarès ne se résumait qu'à Viktor Krum et son rapide et pathétique bisous qui lui avait juste effleuré les lèvres, pas très glorieux en faite... Alors qu'en y repensant, elle avait été toute émoustillée à l'idée de connaitre (enfin) les émois d'une jeune fille aux hormones en ébullition, comme lui avait raconté sous toutes les coutures le récit romantique de Ginny de son premier baiser avec Harry.

Quoiqu'il y'avait eu aussi Ron, après des années de sentiment non réciproque, et un baiser, mais elle s'était rendu compte que c'était comme embrasser son frère, c'est-à-dire, dégoutant. Finalement, savoir quels étaient ses caleçons (même celui avec des petits nounours acheté par sa mère) ou de l'avoir déjà vu sur le trône (en pleine action), cassait le romantisme et les fantasmes. Elle ne savait pas comment les filles de Poudlard, toutes maisons confondues, arrivaient à séduire. Elle les avait un moment observées, essayant au maximum de réunir des informations. Leurs seuls points en commun étaient une démarche assez aguichante, accompagné d'un rire fort résultat d'un babillage incessant, et d'une jupe trop courte. Quoique, elle était méchante, certaines sortaient du lot, et rayonnaient par une certaine singularité et charisme.

Malgré tout, elle ne se trouvait dans aucune de ces catégories, ni la catégorie sans cervelle dont la représentante serait surement Pansy, et la catégorie envoutante. On va dire qu'elle était dans la catégorie fantôme. Elle était devant les garçons, mais ils ne la voyaient pas et elle aurait même pu danser la polka sur la table, a part pour les devoirs, bien entendu. Bien que depuis ces derniers jours, la tendance s'inversait miraculeusement, si bien que pas habituée, elle se méfiait de cet engouement nouveau.

- Hermione ! 

Elle leva les yeux vers cette voix bien familière qui l'interpellait, et qui aux yeux des autres élèves était suicidaire.

- Ron ! 

Il se posta devant elle, et lui souria timidement en ébouriffant d'une seule main ses cheveux roux. Un silence gênant prenait place petit à petit mais il fut soudainement rompu par une voix qui appartenait à un certain Serpentard à la peau chocolat. Etonnée de sa présence, elle cligna des yeux dans sa direction, avant qu'il ne se place près d'elle, et attrape son sac.

- Mais que ?

- J'ai entendu dire que tu t'étais foulé le poignet, fit-il en haussant les épaules d'un air désinvolte avant de lui adresser un petit sourire coquin, donc je me suis dit que je serai ton chevalier servant aujourd'hui.

Le syndrome de Cendrillon [Dramione]Lisez cette histoire GRATUITEMENT !