CHAPITRE 26

1.8K 104 102
                                    


[— Ok ça craint vraiment mais là je crois qu'on a de plus gros problèmes, réponds Dustin en se tournant vers Max qui semble avoir le teint très pâle.]

***

Plus tard dans la nuit, Nancy nous a tous invité à se rejoindre chez elle pour en discuter tranquillement ainsi que pouvoir manger et dormir. Je suis montée dans la voiture de Nancy avec elle et Robin tandis que Max et Dustin sont restés avec Steve.

— Vous ne trouvez pas Lucas et Max carrément adorables ? demande Robin en souriant.

Nancy et moi ricanons timidement tandis que Robin reprend la parole.

— Oublions la fin du monde un instant pour voir le bon côté des choses : certaines flammes qui auraient dû s'éteindre pourraient se raviver, dit-elle en regardant Nancy du coin de l'œil.

Cette dernière fronce les sourcils sans quitter la route des yeux. De quoi parle Robin ?

— J'insinue rien du tout, mais si j'insinuais quelque chose ce serait si mal de vouloir le bonheur de mes amis ? reprend cette dernière en voyant le mécontentement de son amie.

— Tu penses que je ne suis pas heureuse ? se moque Nancy.

— Si ! Enfin, sûrement... je ne sais pas. L'autre jour, j'ai parlé de Jonathan et t'as fait une grimace.

— J'ai pas fait de grimace ! intervient-elle en se tournant vers Robin avant de dévier de nouveau le regard vers la route. Tout va bien entre nous, c'est juste qu'il devait venir à Hawkins pour les vacances mais il a changé d'avis et à marmonné une excuse incompréhensible. Et honnêtement, ça ne me surprend même pas de lui parce que je le sens s'éloigner. Je ne sais pas si c'est à cause de la distance ou s'il a rencontré quelqu'un d'autre et puis de toute façon, je ne le saurais probablement jamais parce que la foutu ligne téléphonique des Byers est toujours occupée ! Alors, si son nom m'a causé un léger spasme musculaire, ça doit être pour ça.

— C'est une bonne raison de grimacer, la rassure Robin en riant légèrement.

Nous arrivons peu de temps après devant la maison des Wheeler. Nancy nous invite a se regrouper au sous-sol qui est, honnêtement, plutôt bien décoré.

— Tu comprends, toi ? demande Steve à Lucas en s'installant dans un fauteuil tout en continuant d'inspecter les fiches que Dustin lui a gentiment passé.

— Y'a quoi de compliqué ? râle celui-ci. Vecna a tué les gens qu'il a maudits, sauf ce Victor Creel que Nancy a trouvé. C'est le seul survivant, il saura forcément comment vaincre cette malediction !

Steve reste bloquer sur ce texte presque incompréhensible avant de, soudainement, froncer les sourcils.

— Vecna existait déjà en 1950 ? Ça n'a aucun sens.

— Eleven n'a pas créé l'Upside Down, rappelle Dustin. Elle a seulement ouvert un portail pour y aller. Ça doit probablement exister depuis des milliers d'années ! Même avant les dinosaures.

— Avant les dinosaures ? répétai-je.

— Écoutez, intervient Lucas. Si le portail n'existait pas avant 1950, comment Vecna est passé dans l'Upside Down à l'époque ?

OUR LOVE STORY (Steve Harrington)Où les histoires vivent. Découvrez maintenant