Chapitre 5.

98.2K 5.7K 1.1K

Pdv Evan.

*Driiiing*

La cloche sonne la fin des cours. Je me lève et me dirige vers la bibliothèque pour l'heure de colle. Calliope nest plus dans la salle, elle doit déjà être là bas. J'ai remarqué qu'elle n'était pas bien aujourd'hui. Quand la fille qui était assise à côté d'elle, Abygail je crois, lui faisait une blague, elle souriait tristement. Je sentais qu'elle se forçait.

Je ne lui ai pas parlé pendant le cours. Cassandra m'a collé toute la journée. Il faut vraiment que j'arrête notre soi-disant relation. Elle ne me satisfait plus et si je veux gagner le pari il faut que je me débarrasse d'elle. Je décide de lui envoyer un message. Pas besoin d'aller lui dire en face, ce n'est pas comme si on était fou amoureux l'un de l'autre. Un frisson de dégoût me parcourt le corps. L'amour ? Est ce que ça existe réellement? Y a t-il encore des personnes qui croient au grand amour? Je parie que Calliope est comme ça...Cette fille est trop innocente.

Je sors mon téléphone et écrit un message à Cassandra.

*Nous deux, c'est terminé*

Comme ça, c'est clair et net. Pas besoin de tourner autour du pot pendant quatre heures. Un simple "C'est fini" et c'est réglé.

Mon portable vibre.

*Pas de soucis, tu sais où me trouver si jamais tu as besoin de coucher avec quelqu'un*

Je secoue la tête. Cette fille ne se respecte vraiment pas. Je range mon téléphone et pousse la porte de la bibliothèque.

— M. Miller, enfin ! On attendait plus que vous ! m'accueille la bibliothécaire.

Je l'aime bien cette femme. C'est la seule qui est gentille et qui a toujours le sourire dans ce putain de lycée. Je regarde Calliope. Elle me fixe l'air de dire "Je suis dégoûtée, j'aurais préférée que tu ne sois pas venu." Je lui fais un grand sourire. Elle secoue la tête et regarde autre part mais je peux apercevoir le petit rictus qui se forme au coin de ses lèvres.

— Bon, alors, vous avez une série d'ouvrages que j'ai posée là ! nous dit la bibliothécaire en pointant une table sur laquelle une immense pile de livres est posée.

— Il faut que vous les ayez tous rangés pour que vous puissiez sortir d'ici.

Quoi ? Mais on va en avoir pour la nuit ! La bibliothécaire à l'air très fière d'elle. Je retire ce que j'ai dit, elle n'est pas si gentille que ça.

— Vous auriez peut être dû en mettre un peu plus, on ne va pas en avoir pour longtemps là ! dis je ironiquement.

Elle me sourit et sort de la pièce nous laissant seuls.

Calliope s'avance vers la pile de livres et commence à les classer. Je ne peux pas m'empêcher de la regarder. Elle porte un jean moulant qui épouse parfaitement ses formes. Je bloque sur son fessier, elle est vraiment bien foutue !

—Bon, tu viens m'aider ou tu passes la nuit à me reluquer ? dit-elle en roulant des yeux.

Merde, elle m'a cramé!

—Je passe la nuit à te regarder, princesse, je réponds avec un sourire narquois.

Il faut bien que je sorte des phrases de loveur si je veux faire avancer le pari. Vu la mine dégoûtée qu'elle prend à l'entente de ses mots, je devine que ça ne marchera pas avec elle. Au moins, j'aurais essayé.

— Au fait, pas mal ce soutien-gorge rose ! dis-je cherchant à la déstabiliser.

Elle rougit à ces mots et réajuste maladroitement sont haut. J'ai réussi à la mettre mal à l'aise.

Bad choice, Bad boy Lisez cette histoire GRATUITEMENT !