CHAPITRE 23

1.8K 107 84
                                    



Je lui lance un dernier regard froid avant de sortir du magasin sans manquer de le faire remarquer à tout le monde.

— Cam ! crie Steve à plusieurs reprises en me rattrapant.

Je ne me retourne pas. En fait, je l'ignore complètement. Je me dirige à l'arrière du vidéo club afin de récupérer mon vélo pour rentrer à la maison et je sent la présence insupportable de Steve près de moi.

— C'est quoi ton problème ? J'ai saisi le message, c'est bon, informai-je afin qu'il comprenne clairement que je n'ai aucune envie de discuter avec lui.

— Je ne pensais pas vraiment ce que j'ai dit, laisse-moi m'expliquer.

— Non. J'en ai rien à faire de ce que tu penses, ok ? Maintenant, laisse moi tranquille.

Sa main vient se poser brusquement sur mon épaule, ce qui me force à me retourner et à lui faire face. Son corps est très proche du mien et cette proximité me rend terriblement mal a l'aise. Sa main viens se poser sur ma joue et ses lèvres sur les miennes. Il m'embrasse et le goût de ses lèvres me rappelle ce fameux soir où je l'ai embrassée pour la toute première fois dans les chiottes du centre commercial. Je l'embrasse en retour et c'est à ce moment là que je me suis rendu compte qu'il avait raison : je suis celle qui a le plus besoin de lui dans l'histoire. Le baiser s'intensifie lorsque je viens poser mes deux mains derrière son cou.

— Dites moi que je rêve, s'exclame une voix familière derrière moi.

Je m'écarte soudainement de Steve avant de me retourner et de voir Dustin la bouche grande ouverte. Mes joues me brûlent de honte et j'essaye au maximum de me cacher.

— Oh mon Dieu, qu'est ce que je viens encore de voir ? dit-il visiblement dégoûté.

— C'est la deuxième fois, Henderson ! râle Steve.

— On a une piste, ramenez vous au lieu de vous roulez des pelles a l'arrière du magasin, ordonne-t-il en grimaçant.

Mes joues chauffent de plus en plus et je donnerai tout pour me voir actuellement, j'ai sûrement l'air d'une énorme tomate cerise. Suite à ça, Steve, Dustin et moi rentrons dans la boutique avant de rejoindre les filles au comptoir.

— Vous étiez où tout les deux ? demande Max en s'adressant tout particulièrement à moi et Steve.

— Dehors, réponds simplement Steve en sachant que le sujet me met légèrement mal à l'aise.

— Et vous faisiez quoi dehors ?

— Cam voulais rentrer parce qu'elle se sentais pas très bien, ment parfaitement Steve.

— Ça va mieux ? me demande ma soeur, visiblement inquiète.

— Ça avait l'air d'aller plutôt bien derrière le magasin pourtant, fait remarquer Dustin le sourire aux lèvres.

— Oui, ça va mieux, t'en fait pas pour moi, Dusty, répondais-je en souriant faussement.

Il me sourie en retour et Robin se racle la gorge avant de nous expliquer la piste qu'ils ont réussi à obtenir sur Eddie. Max nous parle de ce mec : Rick la fumette, c'est chez lui que se fournit Eddie. Le soucis, c'est que personne ne sait réellement où vit Rick, c'est plutôt une légende qu'une vrai personne que l'on connaît.

— Si ce Rick est un dealeur de drogues, les flics ont dû l'arrêter et il doit sûrement être dans leurs fichiers, suggère bêtement Steve.

— Les flics ? répète Dustin. C'est ça, ta suggestion, inspecteur Harrington ?

— On devrait leur dire ce qu'on sait, c'est tout, répond ce dernier en haussant innocemment les épaules.

— Tu crois vraiment qu'Eddie est coupable ?

OUR LOVE STORY (Steve Harrington)Où les histoires vivent. Découvrez maintenant