CHAPITRE 3 : Frangine.

3K 152 94
                                    



Bizarrement, je me suis levée de plutôt bonne humeur ce matin. La salle de bain n'était même pas occupée par Billy.

Comment bien commencer la journée ! pensais-je le sourire aux lèvres.

Je pense qu'il est resté dormir chez Tina et il a sûrement couché avec elle par la même occasion, peu importe. J'appelle Max devant la porte d'entrée pour partir au lycée et elle descend les escaliers avec son skate à la main.

Nous nous mettons en route sans plus tarder afin de ne pas arriver en retard et elle prend le temps de me raconter ses journées durant tout le trajet.

Les quatre stalkers qui la suivaient partout sont désormais ses amis : Lucas, Dustin, Mike et un autre dont elle ne se souvient même plus du nom.

Elle a fêtée sa soirée d'halloween avec eux mais Mike et l'autre garçon ont eu un comportement vraiment étrange et elle a comme une impression d'être mise à l'écart.

Elle m'a ensuite racontée que c'était les garçons déguisés en ghostbusters que Billy a risqué de renverser sur la route de Mirkwood hier. Je comprend ainsi sa réaction face aux paroles déplacés qu'à eu Billy.

En arrivant au lycée, j'aperçois ce dernier marcher en tenue de basket devant le gymnase. Il rentre à l'intérieur et je le suis de près, Harrington est là lui aussi.

Il me voit et vient me retrouver avec le ballon de basket dans ses mains. Il transpire et ses cheveux retombent sur son front, il semble épuisé.

— Je suis désolé pour hier, me confie-t-il en me détaillant du regard.

Un léger sourire se forme sur mon visage et j'hausse les épaules de façon indifférente. Je ne pensais pas que le roi Steve était capable de s'excuser auprès d'une fille comme moi.

— C'est rien, finissais-je par répondre en me rappelant de mes paroles d'hier.

Il hausse les épaules à son tour avant de me faire son plus grand sourire accompagné d'un clin d'œil et de retourner jouer sur le terrain avec Billy. Ils jouent seulement tous les deux et les autres joueurs formes une sorte de cercle autour d'eux.

— Tu dragues ma sœur, Harrington ? demande Billy d'un ton sec qui ne m'étonne pas trop de lui. Il paraît que t'étais la star du bahut avant, on t'appelait le roi Steve. Et puis, ça a changé.

— Ferme-la et joue, crache sèchement le brun qui semble agacé.

Billy lui prend la balle et dribble sous les acclamations des autres avant de faire passer facilement le ballon dans le panier.

— Trop fort, Hargrove ! encourage le coach.

Nancy arrive soudainement dans le gymnase et appel son copain. Steve se retourne et me regarde en première mais voyant que je ne l'ai pas appelé, son regard dérive jusqu'à la porte de sortie ou se tiens Nancy. Ils sortent tout les deux dehors tandis que Billy s'approche de moi d'un air ridiculement menaçant.

— Tu reparles à cet enfoiré d'Harrington et t'es morte, Cam. Pigé ?

Je lève les yeux au ciel en croisant les bras sur ma poitrine. Je sais ce dont Billy est capable et si je viens à reparler à Steve devant lui, il est clair qu'il me tuerais avec Harrington en bonus.

Billy retourne bousiller les autres joueurs sur le terrain avant qu'un garçon aux cheveux bouclés et pleins de sueur sorte du gymnase et crie :

OUR LOVE STORY (Steve Harrington)Où les histoires vivent. Découvrez maintenant