CHAPITRE 2 : La Soirée d'Halloween.

3.2K 159 34
                                    



Ce matin, je me suis réveillée de mauvaise humeur pour une seule et bonne raison : Halloween. Les bonbons, les costumes et les citrouilles c'est vraiment pas mon truc.

Je me suis levée de mon lit et préparée pour le lycée avec l'envie de retourner dormir dans mon lit. On aurait dit un zombie et autant vous dire que ça tombe vraiment bien, je ne compte pas acheter de costume.

Billy nous a emmenés, Max et moi, a l'école avec sa voiture. Tout le monde nous regardait à nouveau mais cette fois ci, je n'ai pas fait attention et je suis partie à la bibliothèque du lycée afin de combler mon temps libre et finir mon travail.

En arrivant là-bas, il n'y avait pas beaucoup de monde. Le garçon d'hier et sa copine, Nancy sont seulement tout les deux assis à une table en train d'étudier. Ils me tapent sur le système à être partout où je vais.

Je m'installe seule puis, en sortant mon crayon à papier de ma trousse, je remarque que la mine est cassée.

Je soupire et me lève afin d'aller tailler mon crayon. J'aperçois Nancy qui semble aller dans la même direction que moi. Elle a l'air distraite.

Je tourne la manivelle et cette dernière attend derrière moi. Une fois que j'ai terminée, je me retourne et elle reste fixer une étagère. Son copain se lève en voyant que quelque chose ne vas pas et lui donne une petite tape sur l'épaule. Nancy sursaute et remarque ma présence.

— Qu'est ce qu'il y a ? Ça ne va pas ? demande le brun à sa copine.

— Steve ?

Elle semble confuse et s'excuse. Je retourne à ma place en pensant à ce qu'il viens de se produire et je reste les regarder.

Ils partent de la bibliothèque sans trop discuter et je décide de sortir aussi. Sans vraiment faire exprès (ou peut être un peu), je les suis jusqu'à une sorte de bureau. Ils verrouillent la porte derrière eux alors, je décide de m'avancer à la fenêtre afin d'écouter.

— Je ne peux pas continuer comme ça, souffle Nancy.

— Comme quoi ? demande alors Steve.

— Faire comme si tout allait bien !

— De quoi tu parles ? demande-t-il confus.

— De Barbara, souffle-t-elle. On dirait que tout le monde a l'oublié et que tout le monde s'en fiche. Sauf ses parents, ils vendent leur maison et ils vont passer le reste de leurs vie à la chercher. Ça les détruits !

— Je sais, je comprend. Mais on ne peut rien y faire, Nance'.

— On pourrait leur dire la vérité, propose-t-elle.

La vérité ? Quelle vérité ?

— Ce n'est pas un jeu, reprend Steve sur les nerfs. Ils pourraient nous mettre en prison. Ou pire, détruire nos familles. Ils peuvent faire tout ce qu'ils veulent, réfléchis à ce que tu dis.

Aucun des deux n'osent ajouter quelque
chose et Nancy semble réfléchir d'avantage.

— Je sais que c'est dur. Écoute, allons à la fête ridicule de Tina avec nos costumes tout aussi ridicule qui nous ont pris un temps fou à préparer et agissons comme des ados normaux. On peut faire ça, rien qu'une soirée ? demande Steve l'air rassurant.

Nancy hésite et soupire avant d'acquiescer à contre cœur. Je décide de partir avant qu'un des deux ne me voit et je cours à la poubelle la plus proche pour essayer de retrouver ce stupide papier orange que cette Tina m'a donnée hier.

Bingo ! Le voilà ! Je réouvre le papier et je regarde l'adresse marquée dessus.

La sonnerie qui annonce la fin des cours retentit. Je retrouve Billy qui est adossé contre le coffre de sa voiture et il semble attendre, ça ne sent pas bon cette histoire.

OUR LOVE STORY (Steve Harrington)Où les histoires vivent. Découvrez maintenant