CHAPITRE 1

3.2K 168 72
                                    


POV : CAM HARGROVE

Mes parents on récemment pris la décision de déménager. Nous habitions dans une grande maison d'un quartier populaire en Californie et aujourd'hui me voilà dans cette petite ville minable du nom de Hawkins.

J'habite désormais dans une petite maison du coin avec mon père, ma belle mère, mon frère jumeau, et ma demi-soeur.

Billy et Max ne s'entendent vraiment pas mais je compte bien arrangée ça. Peut être que, avec un peu d'espoir, tout sera différent cette année.

Contrairement à ce qu'on pourrait penser, le lycée n'est pas si mal ici. Billy fait craquer toute les nanas tandis que moi j'essaye de me la jouer plutôt discrète.

Parfois, pendant les récréations, je reste avec Max ou bien je vais lire un livre dans les toilettes, c'est calme ici.

Soudain, deux gros coups secs résonnent contre la porte, ce qui me fait sursauter. Puis, une voix familière résonne dans la grande pièce.

— Cam, ouvre. C'est Max.

J'ouvre lentement la porte grinçante de la vieille cabine et Max, ma soeur, me fait face. C'est une petite rouquine aux yeux bleus qui porte toujours cette même veste rouge avec son skate à la main.

— C'est l'horreur ici, souffle-t-elle.

Tout comme moi, elle a du mal à s'intégrer dans cette nouvelle école. Mon seul regret ici est de ne pas pouvoir rester avec elle durant les cours. Elle est au collège et je suis à coter, au lycée avec Billy.

Je soupire à mon tour avant de me positionner face à elle. Ses cernes montrent qu'elle ne dort pas beaucoup la nuit, elle semble anxieuse.

— Je sais que c'est pas facile pour toi.

...Et pour moi non plus d'ailleurs. Elle baisse la tête et la sonnerie qui annonce la reprise des cours de l'après midi retentit.

— On se voit ce soir, Billy t'emmène à la salle d'arcade ! rappelais-je en essayant de lui remonter un peu le moral.

Un petit sourire se forme sur son visage tandis que je passe une mèche derrière son oreille avant de l'accompagner à l'extérieur.

Je conduis Max jusqu'à sa salle de classe avant d'aller en cours de sciences avec monsieur Clarke. Je toque à la porte de sa salle et celui-ci m'accueille les bras croisés. Évidemment, je suis encore en retard.

— Je sais que la rentrée c'est toujours compliqué mais ce n'est pas une raison pour arrivée en retard à chacun de mes cours, mademoiselle Hargrove.

— Désolé, ça n'arrivera plus, m'excusais-je sans vraiment y prêter attention.

Il soupire encore une fois et m'invite à prendre place à la seule place libre : au fond, à coter d'un garçon. Je m'installe sur la chaise et je sort mes affaires de cours.

Le brun à coter de moi me regarde de travers et il semble un peu perturbé par le fait de me voir ici, probablement parce que je suis nouvelle.

Je l'observe durant quelque seconde avant de me retourner vers le tableau et je remarque qu'il ne prononce pas un mot avant de s'adosser contre le dossier de sa chaise.

Il ne m'a pas parler une seule fois durant toute l'heure mis à part pour me demander un stylo qu'il ne m'a même pas rendu à la fin du cours.

En sortant de la salle de classe, une fille brune aux cheveux légèrement bouclés qui semble avoir mon âge m'interpelle et me distribue un petit papier orange. Il est inscrit qu'une fête d'halloween aura lieu demain chez elle.

"Viens te mettre dans de beaux draps."

Un peu ridicule comme phrase d'accroche.

Le grand brun qui était assis à coter de moi aussi a reçu le papier. Mais il ne prend même pas le temps de le lire qu'il se dirige vers les casiers et qu'il rejoint aussitôt Nancy Wheeler. On dit que c'est une sacré intello alors je ne comprend toujours pas ce qu'elle fait avec lui, il n'a presque rien écrit sur sa fiche de cours.

Mais peu importe, ça ne me regarde pas, ce ne sont pas mes affaires. Je rejoint rapidement Max devant le collège et elle m'accueille avec un grand sourire.

— Alors, on y vas ? me demande-t-elle le sourire jusqu'aux oreilles.

Je souris a mon tour avant de l'emmener jusqu'à la voiture de Billy, mon frère jumeau. On s'installe toutes les deux et il démarre la voiture en faisant ronronner le moteur à plusieurs reprises. Toutes les têtes sont tournées vers nous.

— Billy, arrête, lui soufflais-je un peu mal à l'aise face a ce spectacle ridicule.

— T'as dit quoi, Cam ? me demande-t-il en faisant style de ne pas m'entendre.

Il continue d'appuyer de plus en plus fort sur la pédale de l'accélérateur jusqu'à ce que je lui hurle d'arrêter. Il se tourne vers moi, le sourire aux lèvres, en ricanant.

J'ouvre brusquement la portière et la claque derrière moi avant de partir à pied. Je croise les regards admirateurs des filles et jugeurs des garçons dont un en particulier : le brun qui était à côté de moi en cours de sciences. Il est avec ses deux habituels amis ainsi que Nancy qui semble être sa copine.

J'accélère le pas et je marche durant au moins quarante-cinq minutes avant d'enfin arriver à la maison. La porte n'est pas verrouillée alors j'entre rapidement et je me faufile jusqu'aux escaliers avant de m'enfermer dans ma chambre.

Je suis enfin tranquille jusqu'à au moins vingt heures ce soir. Je sort alors mes affaires de cours de mon sac à dos et je commence à réviser pour mes prochains contrôles à venir.

Plusieurs heures plus tard, Max rentre à la maison et elle toque à la porte de ma chambre. Elle rentre avant même d'avoir attendu ma réponse et s'installe à coter de moi sur mon lit.

— Je ne sais pas comment tu fais pour réviser autant, Cam.

J'hausse simplement les épaules en lui faisant un petit sourire amusé. Je ne peux pas me permettre d'avoir des mauvais notes avec mon père.

— Comment c'était les cours ? demandai-je calmement pour changer de sujet.

— Je ne sais pas, souffle-t-elle. Ça change de la Californie. J'ai des stalkers dans ma classe.

— Peut-être des admirateurs secrets, taquinais-je malicieusement en faisant la danse des sourcils.

— Non, certainement pas, ils me suivent partout jusqu'a aller à la salle d'arcade pour m'espionner.

J'hausse les épaules une nouvelle fois en me retenant de rire. Après avoir discutée toute la soirée avec Max dans ma chambre, nous descendons afin de dîner.

Évidemment, nos parents sont de sortie ce soir et Billy aussi apparemment. Alors, j'ai mangé des chips et tout un tas de truc gras devant la télé du salon avec Max.

Vers vingt-trois heures, nous avons convenu qu'il serai préférable de remonter dans nos chambres avant que les parents reviennent.

J'ai travaillée sur mon devoir d'histoire encore une bonne heure avant de me mettre en pyjama et de me coucher.

OUR LOVE STORY (Steve Harrington)Où les histoires vivent. Découvrez maintenant