IMAGINE ULTRA HOT NIALL-HARRY

14.3K 46 1

Tu te rappelles de cet Irlandais très bon au lit. Niall ? Naill ? Niall. En effet, juste un coup d’un soir mais il était tellement bon que … on ne peut pas l’oublier. Tu t’avoues que tu ne pensais plus à lui depuis quelques temps mais il t’a renvoyé un message pour que vous vous revoyiez. Du moment que tu t’amuses, pour toi, ça te va. Mais, tu dois d’abord prendre ta douche, dire de le séduire encore plus et qu’il ait encore plus envie de toi. Tu prends ta douche alors. L’eau coule. Tu te mets en dessous de celle-là. Tu te laves ; le corps et les cheveux. Et puis, tu mets une serviette à l’entour de toi. Il est 21 h 55. Oh non, on sonne. Tu t’apprêtes à aller ouvrir.
Tu ouvres et c’est …
Niall : salut.
Il a un bouquet de roses rouges à la main.
Toi : salut.
Niall se rapproche directement de toi et t’enlève ta serviette en t’embrassant. Il a lâché le bouquet en rentrant et a fermé la porte avec son pied. Il te tient par la taille. Te coinçant contre le mur, tu ne peux pas réagir. Le pire, c’est que tu aimes quand tu ne t’y attends pas. Quand c’est sauvage. Oui, tu es le genre de filles comme cela. Qui s’amuse. Qui aime le sexe. Oh oui. Pourquoi ne pas aimer cela ? Comment ne pas aimer cela ?
Niall entre deux respirations : tu m’as manqué !
Toi : pas d’amour entre nous, tu le sais très bien.
Niall : qui a dit ça ? Moi ? Non ?
Toi : chut !
Niall te tient encore par la taille mais d’une main, l’autre main est occupée a chipoté à ta … Il fait cela pour t’exciter et ça marche. Il gigote son doigt à l’intérieur. Tout à l’heure à ton clitoris et tout à l’heure dans ton vagin. Quand il met son index dans ton vagin, il fait des aller et retour avec. Ce qui s’appelle les préliminaires. Tu lui feras du bien tout à l’heure. Pas besoin de faire un dessin avec quoi. Il bouge son doigt. De plus en plus vite. De mieux en mieux. Et toi, pendant ce temps, tu pousses des gémissements.
Toi : mmm …
Mais, ce que tu ne sais pas, c’est que plus tu gémis, plus il va vite. Ce que tu vas comprendre juste après. Parce qu’il y va. Vite et bien. D’un coup, quand il voit qu’il te perd petit à petit, dans le sens où tu deviens folle comme une tigresse, il te prend dans ses bras et monte. Il connait la route. Il a déjà emprunté ce chemin pas mal de fois mais tout est tellement discret entre vous que personne ne se doute de rien. Tant mieux. Arrivée dans ta chambre, il te met sur ton lit. Doucement cette fois-ci. Oui, parce que la dernière fois, il a fallu de peu pour que tu te prennes le coin de ta table de nuit et … morte. Mais, il y a eu plus de peur que de mal. Après, c’était reparti ! Il t’embrasse de tout ton corps tel un Dieu. Il sait s’y faire. Le pire, c’est que tu as fait l’amour hier soir avec ton copain. Oui, parce que tu es en couple. Beaucoup de personnes d’ici cet instant t’appelleront pute. Parce que tu n’as rien comme bonne excuse pour tromper ton copain. Non, c’est juste pour le fun de ne pas te faire choper. C’est bien d’avoir du fun dans un couple enfin … pour toi. Niall te chauffe et toi, tu penses à ton copain. Normal quoi. Après t’avoir donné des bisous sur tout le long de ton corps, il complète ton excitation en t’écartant les jambes et en faisant le même qu’en bas. Sauf que là, ce n’est plus un doigt qui se trouve dans ton corps mais deux. Son index et son majeur. Il y va de plus en plus vite. De ton côté, c’est à peine si tu n’arraches pas du tissu au matelas, étant donné que les couettes sont déjà tirés. Après juste 10 minutes, il retire ses doigts. Pour que le liquide qui sort de ton sexe ne lui dérange pas, il le lèche. Bah quoi ? Tu trouves cela dégueulasse ? C’est le même quand tu avales du sperme. Soit. Le truc qui est assez bizarre, c’est qu’il n’est toujours pas déshabillé malgré le temps que vous êtes occupés à faire ce que vous faites maintenant. Ou plutôt, ce qu’il te fait. Il t’a fait du bien. À ton tour maintenant. Il remonte le long de ton corps par des bisous, des bisous doux. Il en profite pour lécher juste quelques secondes, juste de passage, tes seins. Ses lèvres se posent ensuite sur ton cou. La zone sensible de n’importe qui. Tu dégustes ce moment tel un plat gastronomique. C’est tellement chaud et sensuel de faire ça avec lui. Par contre, avec ton copain, c’est du genre sauvage. Bien que tu aimes tous les types de façons pour faire l’amour. Vos regards se croisent un instant, une microseconde et vos lèvres se sentent aimantés. Vous vous embrassez doucement mais … avec l’excitation dedans. Tu finis par le retourner facilement étant donné qu’il se laisse faire. Sur lui, tu lui retires son tee-shirt. Il te mate. Tu es nue sur lui. Ton pubis se trouve juste sur son sexe qui est déjà levé depuis un bon bout de temps. À toi d’y goûter. Quand son tee-shirt est enlevé, tu t’attaques à son jeans et le déboutonnes. Il te regarde faire avec ses yeux de chat. Ses yeux qui peuvent te contrôler à tout instant. Tu lui enlèves directement son boxer, en même temps que le jeans. Ses baskets sont déjà enlevés. Il a eu ce réflex. Du coup, tu ne galères pas trop à enlever cela mais il faut avouer que pour retirer un jeans et un boxer en même temps, c’est toujours difficile. Mais tu lui as ôté. Lui aussi est nu. Enfin. Tu te remets sur lui en le regardant dans les yeux. On dirait qu’ils communiquent. Ils se parlent. Tu fais le même qu’il t’a fait et descend à son pénis pour le sucer. Préliminaire. Dans un couple, c’est normal. Sauf que vous n’en êtes pas un mais … dans le sexe, c’est normal. En lui faisant des bisous pour arriver à son sexe, tu le regardes. Et tu peux voir, qu’il en a envie. Quel mec n’en aurait pas envie ? Un fou ou un qui n’aime pas le sexe. Tu descends jusque-là et enfourne sa saucisse dans ta bouche. Tout. D’un coup. Fond de gorge, les mecs t’aiment tant. Tu as remarqué que c’est justement avec ceux-ci que les mecs ont souvent des éjaculations précoces. Tu le suces avec gaieté. Il faut dire que dans le sexe tout est dégueulasse mais qu’est-ce que ça fait du bien ! Tu lui fais des petits ronds sur son gland, des fonds de gorge et tu le branles en même temps. Que demander de plus ? Que faire de plus pour l’exciter ? Parce que lui, il sait comment le faire. Il te tire par les cheveux. Ce qui paraît un peu sado mais c’est plutôt excitant quand on essaye. Soit, 10 minutes après tu arrêtes, tu as mal à la gorge et aux joues tellement que tu allais vite.
Niall : tu t’y mets toujours à fond toi !
Toi : je sais et … maintenant, à ton tour !
Tu te laisses emporter par les mains de Niall qui te porte pour te mettre en position horizontale sur le lit http://artdeconature.blogspot.com/2011/10/deco-chambre-coucher-moderne.html . La position banale quand tu veux dormir sauf que là, c’est loin d’être pour dormir. La position s’appelle le missionnaire. Le mec qui est au-dessus de la fille. Il te met de façon à ce que son pénis puisse atteindre le vagin. Et il le dirige petit à petit et soudain, il te pénètre. Va. Vient. Va. Vient. Il ne fait que ça. Entre temps, il t’embrasse, tout à l’heure le corps, tout à l’heure la bouche. La logique est que plus il va vite, plus tu es excitée. Oui, c’est la logique … et la logique qui ne trompe pas. Il voyage de plus en plus vite, son pénis dans ton sexe. Ça devient de plus en plus chaud quand il le fait de plus en plus vite. Les frottements peuvent devenir des supplices pour éviter de crier trop fort mais toi, tu cries déjà de trop.
Toi : oooohhh … Niiiiiiiaaaaaaaaaaallllllllll …
Il sourit. Il a l’habitude pourtant. 55 minutes plus tard, exactement, les frottements se font percevoir de trop. Et tu craques. Tu cries comme une folle qui a Alzheimer.
Toi : OHHHHHHHOHOHOHOHOOOOOOHHOHHOHOH OOOOOUUUUUUUUUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !!!!!!!!! CONTINUUUUUUUEEE …
Niall lui, crie seulement avec sa voix aiguë que quand le sperme fait son apparition sur son gland.
Niall : ahhhahahahhahaahahahahahahahhahahah ….
Tu n’as pas envie d’avaler alors, tu préviens Niall.
Toi : direction salle de bain ! http://www.gite-ecologique.com/gite.php (5ème image)
Lui se dirige vers celle-ci. On peut l’entendre jouir à des kilomètres à la ronde. Trop fatiguée, tu finis par t’endormir sans te préoccuper par ce que faisait Niall. Malgré que tu ne le connaisses que par le sexe, tu sais qu’on peut lui faire confiance.
Le lendemain.
Tu te réveilles nue en dessous de la couette. Un plateau pour le petit déjeuner t’attend avec un mot de la part de Niall.
Mot de Niall : belle soirée hier. J’ai adorée, comme d’habitude. Tu sais que quand tu en as envie, je suis là et même si tu ne veux pas lire ce que je vais t’écrire, sache que Je t’aime !
Les trois derniers mots te font frissonner. Pour toi, aimer un long mot. Grâce à sa signification. Tu aimes ton copain qui d’ailleurs t’a envoyé un message. Il vient à 14 h 30. Il a – apparemment – envie de te voir. Avant de te lever, tu manges ce qu’il y a sur le plateau, c’est froid mais ce n’est pas grave, ça doit faire assez longtemps que Niall est partit. Bacon et œufs. Plat anglais. Le mot, tu vas le garder en dessous de ton matelas, en espérant que ton chéri ne tombe pas dessus. C’est le risque à prendre mais tu n’as nullement envie de le jeter. C’est un bien beau mot pour le jeter. Tu te lèves donc à 11 h 10 et te diriges vers la salle de bain pour te faire couler un bain. Tu jettes un coup d’œil dehors pour savoir comment tu t’habilles. Le soleil brille et colle à la peau, alors tu mets une jupe. Tu sais déjà quelle jupe tu vas mettre maintenant, pour ce qui est de la blouse, tu vas galérer mais comme d’habitude tu vas gérer. Tu prends déjà la jupe que tu emportes dans la salle de bain et revient devant l’immense armoire aux trésors que l’on appelle une garde-robe dans le monde civilisé. Tu choisis des vêtements normaux pour toi. Tu finis par arriver à te laver mais dans un bain, tu mets du temps. La preuve, il est 12 h 25 et tu viens seulement d’y sortir. L’eau était tellement relaxante, envahissante, tempérée et … stop ! Tu t’essuies et t’habilles ensuite, pour te maquiller juste après http://www.polyvore.com/habits_classique_et_chic/set?id=46603706&.locale=fr . Le temps passe assez vite ; tu t’es maquillée, tu t’es habillée, tu t’es bouclée les cheveux, tu t’es fait les ongles. En vrai, pour ton copain tu vas être une vraie bombe. Tu descends et mets un peu d’ordre, dire que la maison soit présentable. En 15 minutes, il y a de l’ordre. Tu profites pour déjà faire bouillir de l’eau pour un thé et puis, prépare des biscuits que tu poses sur un plateau. 14 h 00 arrive petit à petit et pour t’occuper, tu vas regarder la télé.
En effet, le temps passe à une vitesse démesurée. Ton copain sonne déjà à la porte mais il est 14 h 20. Ce n’est pas de son habitude d’être même juste que quelques minutes en retard.
Toi en lui ouvrant : salut !
Lui : salut !
Il te fait un bisou tout mignon pour s’engouffrer dans le salon. Et il s’assoit directement sur le salon où tu étais mise, tu te mets sur lui.
Toi en le regardant chaudement même si tu as nulle envie de sexe : alors Mr Styles, comment vas-tu ?
Lui : bien et toi ?
Ton copain s’appelle Harry et est incroyable. Cela fait six mois et demi que vous êtes ensemble, tout se passe bien. Il ne le sait pas que tu le trompes. Tu t’en veux de toi-même. Harry a l’air si amoureux de toi qu’il pourrait te déplacer une montagne juste pour te le prouver. Tu n’es pas du genre à avouer que tu l’aimes mais il est sûr que tu as des sentiments pour lui. Amoureuse ? Tu ne sais pas si tu l’es mais ce qui est sûr c’est qu’il est beau, charmant, gentil, intime, romantique, intelligent, marrant, bon au lit, … et encore. Rien ne peut le définir vraiment.
Toi : et si on sortait ?
Harry regardant ta jupe : euh … m’ouais … même si je pense qu’il y a mieux à faire.
Toi : on peut aller … au cinéma ?
Harry : ok. Là-bas, on peut faire certaines choses, donc moi ça me va.
Toi : esprit pervers …
Harry : c’est pour ça que tu m’aimes.
Toi : trop pervers.
Il se lève du salon juste après que tu te sois enlevée. Et vous sortez pour aller voir un film. Le trajet passe assez vite en parlant.
Toi : on va voir quoi ?
Harry : à voir ce qui a !
Toi : juste.
Harry : je sais, je suis trop intelligent quand je le veux.
Toi : quand tu le veux, ouais !
Harry : sinon, au cinéma, tu n’as pas envie de faire autre chose que de regarder un film ?
Toi : je n’en ai pas envie aujourd’hui Harry.
Harry : mais pourquoi ? Cela fait 2 jours que l’on a plus fait !
Toi : je n’en ai pas envie. Tu n’as qu’à t’occuper tout seul !
Harry : j’aimerai que ce soit toi qui l’a touche.
Toi : Harry, pas cela devant les gens.
Harry : d’habitude, tu aimes.
Toi : je sais mais j’ai mal à la tête et arrête de créer des prises de têtes pour des conneries !
Harry : c’est toi qui croit que c’est des prises de tête, pour moi c’est un jeu de te séduire à nouveau et de t’influencer à faire ce soir.
Toi : tu dors à la maison ?
Harry : oui !
Toi : ma maman est là ce soir. Oublie pour le faire.
Harry : mais …
Toi : tu sais très bien que je suis contre le fait de le faire quand il y a quelqu’un chez moi.
Harry déçu : ok.
Ta maman t’a sauvé. Le fait de le tromper te fout dans de beaux draps mais tu n’oses pas lui dire. C’est pêcher. C’est sûr que tu as envie de lui mais … hier, Niall t’a épuisée donc tu ne peux pas le faire aujourd’hui ou alors peut-être au soir. Vous pénétrez dans le cinéma où une file d’attente énorme vous attend.
En attendant vos tours.
Harry : et si on se faisait une soirée dvd ?
Toi : oui, pourquoi pas ?
Harry : on a qu’à aller louer des dvd après le film et le shopping ?
Toi : shopping ?
Harry : oui, tant qu’on y est on peut aller en faire. En plus, il y a une soirée qu’un ami à moi organise. Il veut qu’il y ait le plus de gens possible alors.
Toi : quel rapport avec le shopping ?
Harry : robe. Talons. Maquillage. Enfin, tout ce que tu veux.
Toi : oh oui ! En plus, je suis en manque de robes.
Harry : bébé, j’en suis sûr que si je vais regarder dans ta garde-robe il n’y a que ça.
Toi : je sais mais la soirée se passe quand et à quelle heure ?
Harry : demain à 19 h 00.
Toi : on sera y aller !
Votre tour est enfin arrivé et c’est là que vous n’êtes pas d’accord pour le film.
Toi : non, pas Titanic ! C’est trop romantique ; Street Dance 2 !
Harry : mais c’est un film de dance ça !
Toi : soit on regarde Street Dance ou alors je me casse !
Harry : bon ok. Deux tickets pour Street Dance 2, s’il vous plaît.
La femme le lui donne. Et tu es excitée comme une puce.
Toi : oui, merci !
Harry : c’est bien parce que je t’aime !
Toi : merci !
Tu lui fais un bisou tout doux sur la joue et vous vous asseyez dans le fond du cinéma. Tu restes scotché sur le film. Il est trop bien. Tu manges en regardant le film, du pop-corn en ayant la bouche grande ouverte pour laisser passer le bout de maïs. Encore un film de dance avec des chorégraphies hallucinantes et impossible à réaliser. Le film dure environ 2 h 00 et tu es à fond dedans. Le rêve de pas mal de filles est de savoir danser telle une déesse mais, il faut beaucoup d’entrainements pour arriver à leur niveau. Le film terminé, vous vous levez et quitté la salle avec un paquet vide de pop-corn. C’est toi qui as tout mangé. Le film était tellement prenant qu’il fallait que tu manges en même temps.
Harry : contente maintenant que tu as vu ton film ?
Toi : oui, très !
Harry : et maintenant …
Toi : shopping !
Harry : il ne fallait pas te le dire deux fois pour que tu le retiennes.
Toi : tu me connais si bien.
Vous marchez en regardant les vitrines des magasins qui faisaient leur show. Guess, D&G, Abercrombie, Adidas, Nike, Prada, Gucci … enfin, des magasins qui peuvent rendre fous les filles. Tu te diriges de toi-même vers la boutique Abercrombie, malgré tout, tu penses quand même à Harry. Tu rentres dans le magasin simple mais chic, Harry te suit. Il a les yeux écarquillés quand il rentre dans un magasin comme celui-ci. Il bouge partout pour aller dans un rayon et puis dans l’autre. Pire qu’une fille, cela se voit que c’est sa marque de vêtements préférée. Tu regardes aussi pour lui et lui choisit 6 chemises.
Toi : Harry ? (parlant seule) Où il est lui ?
Harry qui te surprend : oui ?
Toi : tient, essaye les et si elles te vont toutes, tu les prends toutes !
Harry : mais …
Toi : shopping n’est pas qu’un mot pour les filles mais aussi pour les mecs. Allez, vas-y !
Harry : ok, ok.
Harry part dans une cabine d’essayage comme un enfant qui vient de faire une connerie. Il a une de ces têtes quand il fait ça. Trop mignon ! Il revient en te cherchant dans le magasin. Tu es dans le rayon fille, tu regardes des tenues pour toi. Logique qu’il te trouve 10 minutes plus tard alors.

Harry en arrivant vers toi : elles me vont toutes ! http://www.polyvore.com/chemises_abercrombie_fitch/set?id=46689736&.locale=fr
Toi : tu les prends toutes alors. Bon, je vais être gentille, je te paye les 2 là. La rose et la noir.
Harry : non, chérie. C’est bon. Je sais m’en occuper.
Toi : et, tu entends ?
Harry : quoi ?
Toi : comme c’est bon de savoir que … j’ai encore une fois raison ! Donc, voilà. Aide-moi à trouver une tenue banale mais belle et aussi une robe pour la soirée.
Harry : ok.
Il fait du shopping comme les filles c’est ça qui est plutôt marrant. Il regarde bien les tailles, la couleur et tout ce qui s’en suit. D’un coup, il arrive vers toi avec une tenue charmante et d’été. http://www.polyvore.com/100_abercrombie/set?id=46689653&.locale=fr
Toi : tu as de bons goûts ! Tu le sais ?
Harry : oui, on me l’a déjà dit quand on a vu ma petite copine !
Tu rougis : je vais aller essayer. Attends-moi ici et regarde après une robe pour moi.
Harry : et si je ne trouve pas ?
Toi : pas grave, on ira dans un autre magasin.
Tu n’aimes pas trop essayer dans les magasins mais c’est la seule solution pour être sûr que les vêtements te vont au lieu de les acheter pour rien. Tu essayes tout d’abord le short, ensuite le bustier et les Tongue, tu sais qu’ils t’iront. Tu ressors de la cabine et manque de faire une crise cardiaque quand tu te prends Harry. Il était devant la cabine avec un grand sourire aux lèvres.
Toi : quoi ? J’ai juste fallu mourir là !
Harry : rien que t’imaginant enlever tes vêtements me donnent des chaleurs.
Toi : bien sûr. Alors ? Pas de robes ?
Harry : elles sont toutes moches ou soit trop courtes.
Toi : mais …
Harry t’interrompt : je sais que tu aimes les courtes mais là c’est comme si c’était une blouse.
Toi : t’es sûr que ce n’était pas une blouse ?
Harry : je crois que oui.
Toi : tu es con Harry. Vraiment con !
Harry te fait un grand sourire : c’est pour ça que tu m’aimes !
Toi : oui, je me sens plus intelligente comparé à toi.
Il fronce les sourcils et pour te faire pardonner en moins de 2 secondes, tu lui fais un bisou sur la joue. Tu te diriges vers la caisse où vous passez directement. On ne va rien dire pour le total, sinon vous allez faire une crise cardiaque. Vous sortez de là et tu te diriges directement vers une boutique de la marque D&G. Tu adores cette marque et pour cause, elle est faite pour les filles. Tu trouves chaussures, une robe, des bijoux et même du maquillage assez vite. http://www.polyvore.com/chic_mais_pas_choc/set?id=45698914&lid=1446775 Une fois sortit de ce magasin, vous allez chercher des DVD. Vous en prenez 3. Des films banals. Et puis, vous rentrez. Fatigués comme jamais. Vous vous affalez sur le divan et êtes à deux doigts de vous endormir. Mais vous tenez le coup.
Toi : mets un film.
Harry : pourquoi tu ne le mets pas toi ?
Toi : parce que tu es le mec ! C’est toi qui dois le mettre.
Harry : c’est bien parce que c’est toi !
Il se lève en te brusquant un peu étant donné que tu étais appuyé sur lui. Ta tête était sur son épaule. Il met le premier film qui est : Bébé, mode d’emploi. Le film débute. Vous regardez sans parler. Pour une fois que vous regardez un film sans parler ! Mais grâce au charmant garçon qui se trouve en face de toi, le silence se brise.
Harry : je te vois bien enceinte moi !
Toi : toi, tu me vois … enceinte ?
Harry te fait un grand sourire : oui.
Toi : je ne veux pas d’enfant, dommage pour toi.
Harry : mais … de moi ? Si tu m’aimes vraiment ?
Toi : alors juste un ! Mais on parle comme si on allait en faire un ?! Faut vraiment que t’arrêtes !
Harry : je compte bien me marier avec toi, avoir des enfants, vivre ma vie avec toi. Alors, oui il faut en parler.
Toi : euh …
Harry : pourquoi tu ne réponds pas ?
Toi : chut ! Je regarde le film là.
Tu n’as pas osé lui répondre. Le pire, c’est que tu ne sais pas pourquoi.
1 h 00, plus tard.
Le film est presque fini et tu es endormie. Lui, voyant cela, te prend dans ses bras telle une princesse et monte pour ensuite t’allonger sur le lit. Il t’enlève tes vêtements et tu dors ainsi en sous-vêtements comme à ton habitude. Lui, redescend pour éteindre la télé et monte se coucher à son tour pour s’endormir la tête remplie de questions.
Le lendemain.
Matin difficile pour toi. Tu as fait un cauchemar comme quoi Harry découvrait que tu le trompais. En parlant de ce dernier, il ne se trouve pas dans le lit et pour cause, tu entends qu’il chante dans la salle de bain. Pour ne pas le déranger et pour ne pas non plus qu’il te pousse à faire ce que tu n’as pas envie, surtout au matin, tu descends prendre ton petit-déjeuner. Petit-déjeuner qui est un grand mot malgré que tu te lèves d’habitude plus tard. Il est 9 h 35. Aujourd’hui, il y a une fête et tu espères rencontrer de nouvelles personnes. Tu imagines des beaux mecs tablettes et métisses à gogo en mettant les céréales dans le récipient fait pour. Tu as le temps de te préparer donc, aujourd’hui, pour une fois tu vas le prendre ce temps. Tu iras te préparer vers 14 h 00.
Harry vient de sortir de la douche en serviette.
Harry : je t’ai réveillé ?
Toi mangeant tes cornflakes : non mais en descendant je t’ai entendu chanté.
Harry : je suis découvert.
Il te fait un bisou sur le front en signe de bonjour et va se préparer un bol de cornflakes à son tour. Harry revient avec son bol déjà entamé. Il te regarde mangé pendant que tu regardes la télé. Toujours en serviette quand il finit son bol, il t’invite dans la salle de bain.
Toi : j’en ai pas envie.
Harry : putain mais je t’ai fait quoi ?
Toi : sympa pour le «putain» !
Harry : tu sais très bien que je n’ai pas voulu dire ça. Avant, tu étais la première à m’exciter et maintenant, plus rien.
Toi : j’en ai pas envie c’est pas un crime bordel ! Alors va t’habiller et fais pas chier !
Harry ne te comprend pas et pourtant … les remords t’envahissent mais c’est excitant de savoir ce que d’autres ne savent pas. Depuis que lui-même t’a trompé, tu n’en fais plus qu’une bouchée.
Tu te rends dans la salle de bain quand il a fini de se préparer. Pour lui, c’est une fête banale et pour toi, ça peut être signe de nouvelles rencontres. Ceci dit, tu te prépares pour la soirée. Tu as bien fait de prendre autant de temps, les résultats sont plus que remarquables. Harry te le fait savoir.
Harry : tu es … à croquer !
Toi : rêve !
Il est 18 h 15 et vous allez bientôt partir. La fête pour déjà commencer et tu sens qu’elle va être géniale !
Harry conduit, toi tu te remaquilles. Voilà désormais ta devise.
Harry : tu es très belle comme ça, pas besoin de te remaquiller !
Toi : tais-toi et conduis !
Harry : mais qu’est-ce que t’as avec tes «tais-toi» !
Toi : je sais pas mais j’aime bien le dire, c’est ma phrase du moment.
Harry : je vois ça !
Tu lui souris. Dans 10 minutes, vous y êtes. Il toque et … c’est Niall qui ouvre.
Niall : salut …
Harry : salut frère, je te présente (ton prénom), ma copine !
Niall : enchanté !
Tu lui fais la bise et puis, tu rentres. Tu fais semblant de rien. Harry n’a pas l’air de s’apercevoir que Niall fait une tête de déterré et directement, Harry va sur la piste. Niall te rejoint !
Niall : tu m’avais pas dit ça !
Toi : si je te l’avais dit.
Niall : alors je ne m’en souviens plus !
Toi : écoute, c’est pas un crime ok ?
Niall : si c’est un crime parce que moi je t’aime !
Toi : non, tu ne m’aimes pas tu aimes juste mon cul alors s’il te plaît, épargne-moi les beaux mots.
Niall : vient.
Et tu le suis en haut, dans sa chambre. La soirée est plutôt mouvementée donc Harry ne s’apercevra pas de ton absence. Vous entrez dans la chambre et là, Niall te plaque contre le mur et t’embrasse. Il met sa main en-dessous de ta robe mais tu l’arrêtes avant.
Toi : écoute, je ne veux pas que ça se sache.
Niall : pourquoi tu es venu ici alors ?
Toi : il ne m’a pas dit qui tu étais !
Niall : il faut que tu lui dises !
Toi : non !
Niall : si tu le fais pas, je le fais moi !
Toi : j’essayerai de lui dire en rentrant. Je t’appellerai si c’est fait. Mais si mon couple est brisé, je te les coupe à la machette hein !
Niall : t’inquiètes !
Tu l’embrasses une dernière fois et tu le quittes, seul dans la chambre. En descendant, tu penses déjà à la révélation. Tu penses aussi à Niall qui doit quand même souffrir de cette situation parce que lui t’aime. Seulement lui. Tu penses aussi à la réaction d’Harry qui sera certainement d’aller me faire foutre. Tu penses à tout ce que vous auriez pu construire sans tes conneries. Tu penses telle une fille tout simplement. Tu vas retrouver tous les autres qui sont dans le salon. Harry danse avec une fille en la tenant par la taille. Tu ne dis rien parce que tu as fait pire. Lui aussi l’a fait. Votre couple est une vraie merde ! Du coup, tu t’intercales entre eux et tu dis à Harry.
Toi : je vais rentrer, je ne me sens pas bien !
Harry : mais attend, si c’est de ma faute …
Toi : non, reste. Rien n’est de ta faute. Je vais rentrer à pied.
Tu ne lui laisses pas le temps de te répondre que tu es déjà sur le chemin. Pensive. Rêveuse. Pensive et conne surtout ! Tu as beau apprécié Niall à sa juste valeur, tu aimes Harry. En plus, il est bon au lit ! C’est important pour toi le sexe, et alors ?! Tu vas tout lui avouer et tu te sentiras mieux.
2heures plus tard.
Harry rentre enfin, complètement crevé. Il va vite se réveillé.
Harry entrant dans le salon en posant ses affaires : ça va mieux ?
Toi : Harry, je dois te parler.
Harry : je t’écoute. Qu’est-ce qui a ?
Toi : je t’ai trompé.
Harry fait ses yeux de mec déçu. Et il peut le faire.
Toi : et plusieurs fois.
Harry : je le savais.
Toi : pardon ?
Harry : j’attendais juste que tu me le dises, du coup, je l’ai fait aussi. Tu m’as pris pour un con, je t’ai prise pour une conne. Comme quoi !
Toi : tss.
Harry : c’est réglé ?
Toi : m’ouais …
Harry se trouve au-dessus de toi. Vous commencez à vous embrasser tendrement. Pendant ce temps, tu lui tiens sa chemise que tu finis par déboutonner. Lui, tient ton menton pendant que vous vous embrassez. L’ambiance commence à être chaude mais tu ne perds pas pieds.
Toi : attend, c’est quoi le souci là ?
Harry continuant de t’embrasser : écoute, tu m’as trompé, je t’ai trompé. On est quitte.
Toi : mais …
Harry : chuuuut …
Il ne te laisse pas le temps de souffler qu’il te transporte déjà dans la chambre. Tu ne dis rien mais tu n’en penses pas moins. La situation est très bizarre. Même louche. Mais pour le moment tu t’en fous. Vous allez faire l’amour et c’est ce qui compte. Il te dépose à l’entrée de la chambre parce qu’il aime te diriger vers le lit en t’embrassant ce qu’il est en train de faire d’ailleurs. Tu ne peux t’empêcher d’ouvrir les yeux pour te rassurer au cas-où il te dirigerait mal. On pourrait croire que tu n’as pas confiance en lui mais ce n’est qu’un détail. Tu es toujours en robe de soirée quand il te l’enlève par contre, tu laisses tes talons. Tu te dois d’être plus grande malgré qu’il te dépasse largement d’une tête et demie. Même dans les scènes pornos, les filles laissent leurs talons. Pourquoi ? T’en sais rien mais ce n’est certainement pas loin de la même raison que la tienne. De toute façon, il n’aurait quand même pas l’idée de te les enlever. Soit. Il te parcourt le corps avec un tas de bisous mouillés. Ça te donne des frissons. Il a commencé par ton ventre donc il finit par ton cou. Pendant que toi, tu fermes les yeux et penses à sa réaction bizarre.
Toi qui l’interromps : non mais je ne comprends toujours pas.
Harry en étant occupé dans ton cou : il n’a rien à comprendre.
Toi : Niall te l’avait dit ?
Harry : pourquoi tu me parles de Niall ?
Il réfléchit une seconde et se rend compte que …
Harry : tu m’as trompé avec LUI ?
Toi : bah je pensais que tu le savais !
Harry : attend, je vais aller le trouver moi !
Toi : non Harry, ce n’était juste qu’une histoire de sexe et vient pas me dire que tu ne me crois pas parce que tu as déjà eu ce genre de relation !
Harry se calme et désespère. Il est assis sur la chaise de ton bureau qui se trouve juste en face du lit.
Harry : qu’est-ce qu’il a de plus que moi ?
Toi : c’était juste une histoire de cul.
Harry : justement, elle ne te suffit pas la mienne ?
Toi : à vrai dire on pourrait m’appeler nymphomane mais bien sûr qu’elle me suffit mais c’est toujours excitant de ne pas essayer de se faire griller !
Harry : pourquoi tu me l’as dit alors ?
Toi : les remords me rongeaient l’esprit !
Harry te sourit et te rejoint sur le lit. Il se détend en se couchant pendant que tu t’étais relevée, assise sur le bord du lit en fer forgé. Tu ne voyais pas qu’Harry te regardait et pour cause … Il s’est relevé délicatement pour t’embrasser les épaules, pour finir dans ta nuque. Tu te retournes pour l’embrasser. Vos langues dansent. Vos salives se mélangent. Et ses mains se baladent.
Toi : mais …
Harry : tais-toi ! Tu peux pas arrêter de parler 3 petites heures ?
Toi : 3 heures ?!
Harry : je compte te faire du bien pendant longtemps …
Toi : …
Tu le laisses continuer après une bataille de regards indiscrets. Il t’embrasse et t’allonge pour mieux te contrôler. Il dirige tes mains vers son pénis pour que tu le branles. Tu lui souris et le fais. Tu commences par lui baisser son pantalon et puis ensuite, c’est partit pour jouer avec son joujou ! Pendant que tu es occupé avec son pénis, lui t’embrasse au cou pour redescendre à tes seins. Il est tellement malin qu’il ne retire pas ton soutien pour te lécher les seins, il le descend ou le lève au niveau dont il est mis. Jusqu’à ce qu’il l’enlève. Il lèche tes seins ou plutôt tes tétons et toi, tu le branles mais tu as tellement l’habitude de le branler et en même temps, de le sucer que tu es obligé de faire la deuxième action. Le pauvre, il est dérangé pendant son activité préféré. Du coup, il les masse. Tu le suces comme tu as l’habitude de le faire, c’est-à-dire comme une déesse. Les fonds de gorge sont les choses les plus horribles à faire parce que tu as toujours l’impression que tu dois vomir. Du coup quand tu fais 6 coups de gorges à la suite, tu ne sens plus ce qui te sert pour manger : ton œsophage ! Ce que tu fais à l’instant. Harry gémit tel un mec qui a bon. Les mecs sont toujours marrants dans ces cas-là tandis que les filles, elles, avec leurs cris, excitent les mecs ! Pendant que tu t’occupes de ça, lui introduit sa main dans ta culotte. Vous imaginez le sport que c’est. On croirait que vous jouez au « Twister », l’idée là te fait ricaner mais Harry est trop concentré avec ta pussy. Ces doigts se sentent très bien quand il les introduit dans ton appareil génital. 1, ensuite 2 et puis 3.
Toi ayant sa dick dans la bouche : mmmmmmmm …
Difficile de faire partager ton bien-être quand tu as la bouche pleine. Harry arrête de t’enfoncer des doigts, il te fait signe d’arrêter de le sucer pour commencer l’action. Tout d’abord, tu te mets juste sur lui. Lui est assis et tu es sur lui. Vous vous embrassez pendant qu’il te l’enfonce. Elle glisse toute seule et bien sûr fait des mouvements grâce à Harry et à toi. Les vas et vient se succèdent et tu gémis déjà. Il est trop bon niveau sexe, tu ne peux pas le cacher.
Toi : ooooooooooooooohhhh …
Harry sourit. Il adore quand il te fait du bien.
Toi en même temps que tu gémis ou plutôt que tu jouis : arrête de … AAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHH de … de te foutre de ma gueule ! OOOOOOOHHHHHHHHH OUIIIIIIIIIIIIIIIIII ! Vas-YYYYYY !
Il sourit encore plus en allant de plus en plus vite. Tu te retires et vous changez de position ! La levrette. La position du bonheur. Comme dis les « médecins » les filles peuvent se lâcher dans cette position sans avoir le regard du mec qui peut être pesant et oui, en effet. Celui d’Harry est pesant. Tu es à quatre pattes et Harry te l’enfonce par derrière mais par devant. Si vous voyez ce que je veux dire. Et ça commence bien.
Toi : Harry t’es dégueulasse !
Harry : désolé, je ne savais pas que ça coulait encore !
Toi : quelle idée d’enlever la capote aussi !
Tu as du sperme sur ton dos. Le con a enlevé la capote alors qu’il éjaculait. Encore.
Toi : viens me laver ça !
Vous vous dirigez vers la salle de bain. Tu fais couler l’eau.
Harry : on prend une douche ?
Toi : si tu veux !
Vous vous mettez en dessous de l’eau et continuez cela. Le sperme est déjà partit de ton dos. Il te prend dans ses bras et te l’enfonce avec brillot ! Il te surlève au fur et à mesure de ses va et vient. Orgasme.
Tu t’agrippes à Harry et jouies : OOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH VA-YYYYYYYYYYYYYYYYYYYYY !
Tu l’embrasses de force tellement que tu es excité. Il te la retire de ton corps et puis, c’est fini. Vous êtes crevés. Vous finissez par vous lavez et puis, vous vous couchez. Tu dors si bien dans les bras d’Harry !
Le lendemain.
Tu te réveilles la tête dans le cul. Harry n’est plus à tes côtés dans le lit. Tu te lèves, soudain, paniquée. Tu cries dans la maison :
HARRRRYYYYYY !
Aucunes réponses. Tu lui envoies des messages et il ne te répond pas. Bon. Tant pis, tu vas déjeuner et puis, tu iras t’habiller. Tu descends un par un les escaliers tellement que tu es crevée de la soirée d’hier. Vous avez eu finit vers 3 heures du matin. Et avec la douche … Soit. Ta table est déjà prête. Lait, cornflakes au chocolat, des coco pops d’ailleurs et un jus d’orange. Que demander de plus. Tu manges en regardant la télé. Des chaînes de dessins animés, l’habitude du matin. Ensuite, tu vas t’habiller. Qu’est-ce que tu pourrais mettre ? Il fait bon, le soleil est là ce qui veut dire JUPE ou ROBE ! Tu as enfin choisi tes vêtements (http://www.polyvore.com/supeeeeerman/set?id=52754184) quand tu es habillée et maquillée juste de crayon noir en-dessous de tes yeux.
Harry : mon héroïne !
Toi : la drogue ou la personne ?
Harry : je commence à hésiter là …
Tu lui fous un point à l’épaule mais il ne sent rien.
Harry : ah oui, Niall veut nous parler. Il nous invite chez lui ce soir.
Toi : et tu as dit oui toi ?
Harry : bah oui.
Toi : je vais me sentir trop mal à l’aise !
Harry : ne t’inquiètes pas, on peut déjà y aller maintenant si tu veux. On se fait une petite journée ensemble !
Toi : tu es trop bizarre comme petit copain ! Bon, soit. Partons. Plus vite on part, plus vite on est revenu.
Tu te diriges vers la voiture pendant qu’Harry dit : c’est ce qu’on verra.
Et vous êtes partit pour aller chez Niall. Stressée comme jamais, tu te demandes ce qui va bien pouvoir se passer. Disputes ? Réconciliations ? Non, il n’y a pas eu de disputes à la base. Donc …
Toi : Harry j’ai vraiment pas envie d’y aller.
Harry : pourquoi ?
Toi : je vais me sentir mal à l’aise, je t’ai trompé avec lui et …
Harry : écoute, je t’ai trompé plus d’une fois et tu m’as toujours laissé une seconde chance alors je comprends ce que ça fait maintenant et c’est à mon tour de te tendre la chandelle.
Toi : mais … même si j’ai fait la conne et je le sais, ça va être chaud quoi !
Harry : ne t’en fais pas. Il ne va rien se passer de bien méchant.
Toi : comment tu peux en être aussi sûr ?
Harry : je connais Niall et … quand il s’emporte c’est plutôt à mourir de rire !
Toi : t’es méchant là !
Harry met une de ses mains sur ta jambe : ne t’inquiètes pas et fais-moi confiance !
Tu lui souris et finis par détourner ta tête pour prêter attention à la nature qui se trouve derrière la fenêtre. Tu soupires. Pourquoi tu as dû le tromper avec un de ses meilleurs potes ? Comment se fait-il qu’il le prend aussi bien ? Quand tu as appris qu’il t’avait trompé avec ta meilleure amie, tu lui avais foutu une gifle et la meilleure amie avait passé 2 semaines dans le coma. On ne touche pas à ce qu’il t’appartient ! Elle le sait maintenant ! Harry et toi ne vous étiez plus vus depuis 2 mois jusqu’à ce qu’il refasse surface avec sa bouille d’ange. Vous vous imaginez comment vous auriez pu mieux parler. Vous avez tout simplement parler avec votre corps, c’est plus simple. Entre des « tu me manques », « je m’en veux » et tout ce qu’il s’en suit, vous avez fait l’amour.
Harry te retire de tes pensées : chérie, on est arrivé !
Tu ne lui réponds pas et es encore toute retournée par ce que tu viens de penser. Niall vous ouvre avant que vous soyez devant la porte. Tu le sens déjà mal. En entrant chez lui, dans le salon tout est déjà prêt. Pour parler. Biscuits, boissons, … Tu t’installes, seule sur un canapé de deux personnes, ton sac est à côté de toi.
Toi : c’était au soir qu’on devait venir mais bon …
Niall : vous ne me dérangez pas. Alors …
Harry : qui commence ?
Toi : commencer quoi ?
Harry : à parler.
Les garçons te regardent.
Toi : je vois déjà pas ce qu’on fout ici alors …
Niall : c’est un peu à cause de toi qu’on est réuni à 3 maintenant donc …
Toi : réuni ?
Niall : qu’on est dans la même pièce maintenant si tu veux.
Toi : bon, ok. Je commence.
Tu prends une grande inspiration et commence à parler.
Toi : Niall. Tu sais très bien que nous deux, c’est juste une histoire de sexe. Avec Harry, on a traversé tellement d’épreuves que …
Niall : tu sais très bien que moi ce n’était pas que du sexe.
Harry : le problème avec toi, chérie c’est qu’on devient littéralement amoureux de toi en partageant la sueur et la plaisir avec toi.
Toi : …
Niall : tellement que tu es … professionnelle !
Toi : vous ne m’aimez que pour ça alors. Il n’y a pas que ça dans la vie.
Harry et Niall se regardent, complices.
Toi : de toute façon, après je déménage. Vous n’entendrez plus parler de moi.
Harry : alors … tu ne veux pas qu’on continue ?
Toi : mais continuer quoi Harry ? Notre relation est une vraie catastrophe ! Tu m’as trompé, je t’ai trompée et on est encore ensemble maintenant ? C’est quoi le problème dans nos têtes là ? Même cette discussion ne rime à rien ! Parler avec les deux mecs que j’ai couché avec récemment. Vous avez vraiment un problème !
Niall : on pourrait en placer une ?
Toi : …
Niall : étant donné que tu vas déménager et qu’on ne se reverra plus euh … une dernière fois ?
Harry et lui te regardent comme des chiens battus !
Tu te lèves, prends ton sac et dis : ah non ! Pas ça ! Vous êtes malades ou quoi ?
Harry te bloque la porte d’entrée.
Toi : Harry, laisse-moi sortir !
Harry commence à t’embrasser sauvagement.
Harry entre 2 respirations : prend ça comme un jeu …
Tu le repousses : ce n’est pas vous qui pourrait vous faire passer pour une pute alors …
Niall : on ne pourra pas le dire non plus. La réputation du groupe.
Tu lâches tes affaires et te remets sur le divan où tu étais assise. Harry se met à côté de toi. Il te regarde pendant que Niall attend ta réaction.
Toi : mais …
Harry se rapproche de toi et t’embrasse. Tu ne peux résister même si tu trouves que ce sont des choses qui ne se font pas mais ils ne peuvent pas le dire donc… Niall interrompt ce baiser en retirant ta blouse « Superman ». Tu embrasses Harry et Niall est occupé avec tes vêtements. Le bouton de ton jeans est déjà défait mais tu es assise. Niall te fait signe de te lever, ce que tu fais. Il t’enlève donc ton jeans. Il te l’abaisse plutôt. Ton ensemble de sous-vêtements est sexy, rouge. (http://www.purepeople.com/media/patricia-beck-nous-rend-rouges-de_m791376) Niall introduit une de ses mains dans ta culotte. Il joue avec ton appareil féminin. Pendant ce temps, tu embrasses toujours Harry. Harry qui lui est occupé avec tes seins. Tu as bien fait de rester parce que … ça va être chaud ! Niall qui est emmerdé par ton jeans et tes talons te les enlèvent. Il faut dire que ça t’emmerdait aussi mais que tu étais occupé à autre chose. Tu retires le tee-shirt d’Harry et lui fait des bisous dans le cou après ça. Il adore ça !
Niall : on irait pas dans la piscine pour mettre un peu plus de piment ?
Vous y allez sans parler. Tu plonges directement dans l’eau turquoise tellement qu’elle est propre. Niall te rejoint dedans tandis qu’Harry s’assied au rebord pour que tu t’occupes de sa saucisse. Ce que tu vas faire. Ils ont tous les deux retiré leurs vêtements d’un coup, il n’y a plus que toi qui est en sous-vêtements … dans l’eau. Mais plus pour longtemps étant donné que Niall passe par là. En train de sucer Harry, Niall se trouve derrière toi. Il chipote encore à ton clitoris ainsi qu’à ton vagin pour t’exciter. En même temps pour s’exciter aussi. Harry bande déjà. Cela fait à peine 5 minutes que tu jouais avec sa perche. Il te fait comprendre de te mettre sur lui. Tu sors de l’eau pendant que Niall frotte sa queue à ta cha***. Tu es à quatre pattes sur Harry, en train de l’embrasser. Lui s’occupe tant qu’il le peut avec tes seins. Niall te pénètre. Tu pourras te défouler sur Harry si il te fait trop de bien ! Quelques va et vient suffisent pour que tu gémisses. La preuve.
Toi : oohhh ….
Ta tête se trouve dans le cou d’Harry. Faudrait pas le rendre sourd non plus. Du coup, tu l’embrasses sauvagement pour ne pas crier de ce que te fait Niall, ça ne déplaît en aucun cas à Harry. Après quelques mouvements en plus, Niall arrête et laisse la place à Harry. Harry commence à te pénétrer tandis que tu t’occupes du tuyau de Niall. Tu le suces en tournant ta langue autour de celui-ci. Tu la mets dans ta bouche, puis la retire de plus en plus vite. Niall te regarde faire cet exploit qui est de lui faire du bien mais un mec à sa fierté alors au lieu de gémir telle une fille, il te tire les cheveux et prie pour qu’aucuns sons ne sortent de sa bouche. Tu le regardes et rigoles dans ta tête. Harry.
Toi : OHHH ! Harry … ou Harrold je m’en fiche … CONTINUUUUE !
Ce qu’il fait ! Tu t’excites d’avantages sur la b*** à Niall. Quand tu es excitée, rien ne peut t’arrêter. Même le sperme de Niall que tu avales même si c’est salé. Goût d’œufs brouillés. Harry arrête et te fait changer de position. Tu te trouves ainsi donc assise au bord de la piscine, les jambes écartées, Niall qui se trouve derrière toi et Harry qui te lèche ta c*****. Il fait chaud, le soleil tape bien. Vous transpirez comme des porcs mais c’est pas grave. Niall s’occupe avec ton cou en te faisant pleins de suçons et masse en même temps tes seins qui vont devenir du béton avec eux. Harry enfonce en même temps 3 doigts, tu lui griffes le dos d’une force que toi-même ne croyait pas avoir.
Harry : AIE !
Toi : continuuue !
Toute l’attention est porté sur toi, c’est toujours bien ! Après qu’Harry t’es fait un cunilingus aussi longtemps qu’il le voulait, c’est partit pour de la vraie action. Double vaginale. Ce qui veut dire que tu vas t’en ramasser deux dans ta … celle de Harry et celle de Niall, logique. C’est partit et rien qu’à l’entrée d’une, tu gémis déjà. Alors deux … Les mouvements ne sont pas en même temps, du coup tu gémis des coups d’Harry et de Niall.
Toi : oooohohhhhhhhhhhhhhh, ouiiiiiiiiiiiiiiii ! Contiiiinuez ! Allez-yyyyyyyyy !
Les garçons se regardent et se sourient !
Tu frappes Niall et dis : c’est pas marrant ! OOOOOOOOOOOOOOOOOOOOHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH !
Tu t’agrippes à Niall en étant quasi couché sur lui. Après plusieurs positions toutes plus acrobatiques les unes que les autres et après tous les cris que vous venez de pousser. C’est fini.
Toi : oh putaiiiiiiiiiin de merde ! A refaire, obligé !
Tu plonges dans la piscine pour te « rafraichir ». L’eau est bonne et bien froide. Niall s’est déjà réfugié à l’intérieur pour manger. Tu les retrouves autour de la table à manger. Niall t’a amené un peignoir pendant qu’il lavait tes sous-vêtements. Un peu dégueulasse de les remettre sans les laver après ce que vous venez de faire. Vous buvez un thé ensemble en silence jusqu’à ce que Harry le brise.
Harry : tu veux toujours déménager ?
Toi : j’y réfléchirais mais … oui, je veux déménager !
Niall : tu aurais tort. En tout cas, si tu as besoin de nous niveau sexe …
Harry : attend …
Toi : Harry … Nous deux …
Harry: tu blagues là ?
Après que tout soit en place, que tu te sois habillé et que tu sois prête pour partir. C’est l’heure des aux revoirs.
Toi : bon …
Niall : tu vas me manquer. Sérieusement.
Harry : ça peut pas se terminer comme ça nous deux.
Toi : tu peux me ramener chez moi Harry ?
Il le fait. Personne ne parle lorsque vous êtes en voiture. Personne n’ose parler. Vous arrivez chez toi. Il entre.
Harry : tu décides comme ça de déménager toi ?
Toi : oui. Je suis une fille.
Harry : et de tout arrêter entre nous ? Ce n’est pas le caractère que je connaissais chez toi.
Toi : tu ne me connais pas alors.
Harry : si, je te connais par cœur ! Mais … pourquoi ?
Toi : j’en ai marre. Ta célébrité m’énerve !
Harry : tu préfères que je laisse tombé les boys ?
Toi : je n’ai pas dit ça parce que … je n’ai jamais vu une amitié de garçons aussi … fusionnelle !
Harry : qu’est-ce que je dois faire pour t’empêcher de partir alors ?
Toi : rien. Tu sais très bien que quand j’ai quelque chose dans la tête, je ne l’ai pas ailleurs.
Harry : reste, s’il te plaît. Je ne vais pas supporter longtemps d’être loin de toi.
Toi : m’ouais mais je ne peux pas.
Harry : mais pourquoi ?
Toi : on est trop différent ! On adore être indépendant et on se trompe mutuellement ! Je ne trouve déjà pas ça normal que tu aies dit AMEN pour faire une partouze avec un de tes meilleurs amis ! Faut vraiment être barjot !
Harry : tu as couché avec Niall donc je suppose qu’il te plaît. C’était pour toi que j’ai dit AMEN.
Toi : tu te cherches toujours des excuses, tu m’énerves ! Pars je dois préparer les cartons et demander à mon père pour qu’il m’aide à déménager.
Harry : tu déménages où ?
Toi : je ne sais pas.
Harry : c’est donc réellement fini nous deux ?
Toi : je crois bien que oui.
Les larmes coulent sur son visage d’enfant. Tu ne peux pas le réconforter, ce serait lui tendre une perche.
Harry en essuyant ses larmes : je t’aime tant !
Toi : Niall aussi et pourtant, il a réagi en adulte ! Il faut accepter tous les inconvénients de la vie !
Harry : il n’en sait rien lui ! Ce n’est pas lui qui partageait ses journées, ses délires avec toi. J’essaye déjà de t’oublier mais tout me revient et … la célébrité me pousse de jouer le mec souriant que rien n’atteint malgré que mes fans me connaissent.
Toi : montre la vraie personne alors !
Harry : un type qui adore le sexe avec une fille qu’il ne peut pas oublier ? Paul serait furieux.
Tu finis par t’asseoir à côté de lui dans le divan : il faut que tu penses un peu à toi ? Tu ne crois pas ? Oublie Paul et vis pour toi !
Harry renifle. Tout est fini.
1 semaine plus tard.
Oui tu as déménagé et ce pour ton bien. Seulement tu dois te rendre à Londres à cause de l’appel d’Harry. Il avait l’air terrifié ! Habillée classe comme d’habitude (http://www.polyvore.com/cgi/set?id=53024979&.locale=fr) tu te rends chez Harry.
Harry : rentre vite !
Toi : pourquoi ?
Harry te tire chez lui avec son bras.
Toi : laisse tomber, toi et moi c’est … C’EST QUOI CA ?
Harry te regarde avec une tête d’enfant gênée !
Toi : oh putain !
Des photos de toi et Harry. Et Niall.
Toi : comment ça s’est retrouvé dans un magazine ? Putain, je le savais qu’il fallait pas le faire !
Harry : c’est juste des photos !
Toi : juste des photos ? Facile à dire pour toi.
Harry : j’ai plus de soucis à me faire avec Paul donc …
Toi : ON NOUS A PRIT EN PHOTOS PENDANT QU’ON FAISAIT UNE PARTOUZE ! Putain de merde !
Harry : je ne te connaissais pas aussi …
Toi : ta gueule.
Harry : ils disent qu’on est ensemble en plus !
Toi : je m’en fou !
Harry : ne viens pas me dire que tu m’as oublié en 1 semaine ?
Toi : bien sûr que non mais …
Et il t’embrasse.
Toi : Harry …
Harry : chut ! Je t’aime, tu m’aimes, on s’aime ! Vivons heureux, vivons cachés. Ou pas.
Toi : pfff, on n’est même plus obligé de se cacher là !
Harry soupire avec un grand sourire : et non !
FIN !


DE ONE DIRECTION IMAGINES(FRENCH) = MOI.

Imagines longs en tout genre.Lisez cette histoire GRATUITEMENT !