Vu la tête que Rick faisais, Carl lui avait déjà annoncer la nouvelle.

Rick : réunion, tout le monde dans le salon.

On alla alors tous dans le salon ils s'assirent et je me dirigea vers la cuisine. J'ouvris les placard et pris un paquet de céréale. Je l'ouvris pris un bol et une cuillère et alla m'assoir par terre puisque toute le monde était assis sur le canapé et la petite table basse.

Rick : bon, comme le savent les anciens, Shane est une personne de très dangereuse. Il a tué plusieurs personnes. Alors resté sur vos gardes.

Ethan : Il cherchait une femme, Lori il me semble.

Rick : *baisse la tête* vous étiez beaucoup dans votre groupe ?

Ethan : une vingtaine

Daryl : ça a peut être augmenter du coup.

Glenn : ça a aussi pu diminuer.

Rick : en tout cas plus personne ne sors sans armes.

Moi : on va aller ou après ?

Rick : je sais pas... On est bien ici non ? La maison est grande et il y'a beaucoup de chambre.

Moi : oui, mais on va pas pouvoir se planquer ici éternellement.

Rick : je sais...

Carol : sinon comment va ta blessure ?

Moi : je sais pas j'ai pas renlever le bandage depuis.

Carol : *souris* viens, on va aller voir ça dans la cuisine.

Moi : ok.

On se dirigea alors vers la cuisine. Je tira un tabouret et m'assis dessus.
Carol cherchais des choses dans les placards et me parler en même temps.

Carol : alors comme ça tu t'es retrouvée qu'avec Sophia au début ?

Moi : oui, et Judith aussi.

Carol : Elle a eu de la chance que vous n'étiez pas loin a ce moment.

Moi : oui. Et je voulais aussi te remercier pour Kylie, de t'être bien occuper d'elle et tout ça.

Carol : il y'a pas de quoi, elle est vraiment adorable, un vrai ange.

Moi : on peux pas dire qu'elle soit très bavarde.

Carol : elle retrouvera peut être la parole un jour.

Moi : j'espère.

Elle s'approcha de moi et enleva mon bandage. La morsure était rouge et moins visible que la dernière fois.

Carol : Bonne Nouvelle, elle cicatrise, d'ici une semaine tu ne devrais plus rien avoir.

Elle pris un autre bandage et me l'enroula autour du bras.

Moi : merci.

Carol : tu sais, on a vraiment tous eu peur pour toi. Rick en avait vraiment marre de perdre des personnes du groupes et il en fut malade pour toi.

Moi : mais pourquoi moi ?

Carol : parce que tu es la personne la plus importante aux yeux de son fils et il ne supporte pas de le voir malheureux.

Moi : mais je suis toujours là,

Carol : *souris* et c'est une très bonne nouvelle.

Je lui souris et me leva pour me diriger vers le salon.

Just you • the walking dead (en réécriture)Lisez cette histoire GRATUITEMENT !