·• Chapitre 14 •·

495 24 2
                                    


- Comme si j'allais vous laissez la capturer.
J'étais toujours au sol, remplie de sang.
- Alors on devra te tuer avant, Portgas D. Ace.

Ma mère s'élance vers lui avec son katana, mais Ace a réussi à esquiver. Il commence alors à se battre contre elle, mais je pense qu'il est bien plus fort qu'elle, donc je me fais pas trop de soucis.

Mon père s'approche de moi en marchant, une paire de menottes dans les mains.
- Dis-moi pourquoi vous êtes réellement là.
- On aurait besoin de toi, dans la Marine.
- Il y a des tas de gens plus forts que moi, sur Grand Line.
- Oui, mais rares sont ceux qui ont un Haki de l'Observation comme le tiens.
- Juste pour ça ?
- Oui. Et si tu acceptes, je te promet que je n'enverrai plus jamais de navire pourchasser cet imbécile de pirate et son équipage.
- ... Ose le redire et t'es mort.
- Ahah, t'as pas changée, ma fille.
J'ai réunis mes forces pour me relever et lui faire face, pendant qu'Ace se battait toujours avec ma mère.
- Je viens de te le dire ; si tu rejoins la Marine, je laisserai ton connard de petit copain et son équipage tranquille.
J'ai sortis une flèche, utilisée mon Haki de l'Armement et ai tiré. Comme je le voulais, elle atteint parfaitement l'endroit voulu, c'est-à-dire le coeur de cet personne que je n'ai jamais considéré comme mon père. J'ai fait ça si vite qu'il n'a même pas eut le temps de réagir ou de se transformer. Il tombe par terre, et agonise un peu. J'ai aucuns regrets sur ce qu'il vient de se passer, et au même moment, Ace terminait de jeter ma mère au tapis.
- Attends, Ace. Ne la tue pas.
Je m'approche d'elle et la saisie par son uniforme.
- Foutez-moi la paix, et ne pourchassez plus jamais cet équipage.

Je la lâche et elle s'avance vers mon père avant de me regarder une dernière fois dans les yeux pour me dire ;
- Tu regretteras tôt ou tard de ne pas avoir accepté notre proposition, tu verras.
Les soldats commençaient à reprendre connaissance peu à peu. Ils entourèrent alors tous les amiraux, puis les transportèrent sur leur navire pour les soigner.

Je retourne moi aussi sur le bateau, énervée. Je claque la porte de ma cabine, et tombe par terre. Mes blessures me font mal, j'ai l'épaule ouverte et ma jambe m'offre la pire des douleurs. En plus de ça, la Marine va continuer de me pourchasser, et je risque de mettre la vie d'Ace en danger. J'ai pas envie de tout ça. J'ai même plus la force de me relever. J'ai juste envie de dormir et de me reposer, c'est tout.

La porte s'ouvre, et se referme. Ace s'approche de moi pour m'aider à me relever, mais me maintient toujours.
- (t/p) ! Tu es blessée ?
- Ace...
Je m'appuye contre son torse, et enroule mes bras autour de ses fines hanches. C'est tellement bon, comme son corps est toujours bon chaud. Je me colle le plus possible à lui, pour encore mieux ressentir cette chaleur. Comme un chaton contre un coussin, je me frotte un peu contre lui et laisse mes mains parcourir tout son dos. À ce moment-là, je ne ressens même plus la douleur dans mon épaule, j'ai juste envie de rester contre lui, au chaud.
- Il faudra t'emmener te soigner...
- Je vais bien, bouge surtout pas.

Je m'appuye tellement contre lui qu'il tombe presque en arrière.
- (t/p), fais attention...
Je me retourne toujours scotchée contre lui pour le pousser sur le lit. Je me couche alors sur lui, et continue de me câliner sur son torse, un peu plus rapidement cette fois. Je finis épuisée, et m'endors, toujours sur lui.

𝐋𝐚 𝐜𝐡𝐚𝐬𝐬𝐞𝐮𝐬𝐞 𝐝𝐞 𝐩𝐢𝐫𝐚𝐭𝐞𝐬 [𝐀𝐜𝐞 𝐗 𝐑𝐞𝐚𝐝𝐞𝐫]Où les histoires vivent. Découvrez maintenant