Chapitre 19 : une espèce dangereuse

268 25 5

Karine marchait juste derrière Korian, peu rassurée par tout ce qu'elle voyait. Ils circulaient sur un chemin de pierre bordé de deux rangées d'arbres aux troncs translucides. Enfin, elle supposait qu'il s'agissait d'arbres. Leur feuillage ressemblait plutôt à la structure de certaines anémones des océans terriens : de longues tiges terminées par de petites boules multicolores. Ce qui inquiétait la jeune fille, c'était le petit point noir sur ces boules : ils semblaient toujours s'orienter vers elle, au fur et à mesure qu'ils progressaient sur le chemin. Telles des lianes, les longues tiges s'agitaient sur leur passage, se penchant avec un bel ensemble vers les deux voyageurs, comme pour les renifler.

En se retournant, Karine vit que de nouvelles plantes sortaient d'entre les pierres, formant une sorte de mur végétal infranchissable. Son guide perçut le trouble qui inquiétait la jeune terrienne :

– Les surprises vont s'accumuler, je t'avais prévenu, lui dit-il d'un ton moqueur.

– C'est assez flippant, reconnut-elle. Mais finalement, j'ai déjà vu des films avec des trucs aussi étranges. Cela me fait penser à Avatar...

– Je l'ai vu, bien sûr. J'ai même visité la planète d'où est tirée cette histoire.

Karine stoppa net, dévisageant Korian avec stupéfaction. Il n'avait pas l'air de rigoler.

Le jeune homme lui fit un nouveau sourire.

– Quand les humains rêvent, il arrive fréquemment que leur esprit parte sur d'autres mondes. A leur réveil, il reste parfois quelques bribes de souvenirs et cela peut finir par faire d'excellents scénarios de films...

Il laissa le temps à Karine de digérer l'information, puis reprit tranquillement ses explications.

– Mais revenons à des choses plus sérieuses : je vais t'amener vers un nouveau personnage, très spécial, celui-là. Il s'appelle Daniel. Ce n'est pas son nom d'origine, bien sûr, mais il aime choisir à chaque fois des patronymes en usage sur la planète de ceux qu'il doit former. Il faudra lui montrer beaucoup de respect, même si son apparence peut te donner envie de sourire. Sache que c'est lui qui va décider, selon les progrès que fera ton esprit, si tu es apte ou pas à recevoir son enseignement.

–" Enseignement ?" Ne me dis pas que je vais entrer dans une sorte d'école ? Ça aussi, je l'ai déjà vu dans un film. Il y était question de sorciers...

– Les sorciers, les magiciens, les vampires... Tout cet imaginaire que les hommes modernes ont fini par cataloguer comme faisant partie d'un monde légendaire est en fait bien réel. Réel, mais sur d'autres mondes. Te rappelles-tu comment sont représentées les fées, dans les histoires de ton enfance ?

La question laissa Karine perplexe. Elle s'imagina une belle jeune femme dans une robe à paillettes, tenant dans sa main une baguette au bout de laquelle brillait une étoile.

– Eh oui... Une étoile, reprit Korian, comme s'il avait lu dans ses pensées. Ce que les fées tiennent au bout de leur baguette n'est pas une étoile, mais une pierre des étoiles, comme celle que t'a apportée la météorite !

– Tu veux dire que les fées ont vraiment existé ? Tu me racontes des blagues ! Ce ne sont que des contes pour enfants !

– Tu vas bientôt voir des choses encore plus surprenantes, jeune humaine. Je t'ai amené sur Ganymède pour te faire franchir une frontière. Ton espèce est très en retard sur pas mal de plans, en particulier sur la connaissance des autres formes de vies de l'univers...

– Dis tout de suite que les humains sont des attardés !

– Je n'osais pas être aussi direct, mais puisque tu le dis... Il se trouve que les terriens ont acquis...disons, une "sorte de réputation", ici. Tu ne seras pas forcément la bienvenue...

Pierres d'étoiles (Prix Wattys 2016)Lisez cette histoire GRATUITEMENT !