Prologue

Il pleuvait.

L'eau s'écoulait tout autour de l'abri en bois, et parfois quelques gouttes tombaient sur le nez de Nico. En ce jour sombre, noircit par une vie de regret et de culpabilité, le ciel semblait s'écrouler. L'eau tombait sans interruption. Mais ce n'était pas un de ces jours de pluie où on sortait son parapluie en grognant. Non c'était quelques choses de plus profond, quelque chose qui dégageait comme avec un fond de malveillance. Une aura de danger qui régnait sur les lieux et sur l'esprit du jeune homme, un nuage noir, une sorte de douleur et de souffrance sans nom. Comme une ombre au coin du feu qu'on faisait semblant de ne pas voir. Comme le souffle saccadé d'un mourant cherchant appuie sur ce qui l'entourait, hurlant à la vie et pleurant devant les portes des enfers. Comme la peur qui prenait possession de chacun d'entre nous, comme cette certitude absolue de ne pas savoir où l'on va. Comme ce jeune garçon qui ne cachait pas ses larmes. Ni le fait qu'il tremblait de rage.

Lui, le garçon aux yeux vert souriait tellement quand il était avec elle, quand il la voyait. Son visage s'éclairait comme si elle était le soleil de sa vie, comme une lumière qui brillait dans la nuit. Comme des paroles apaisantes suite à un cauchemar. Lui, n'avait personne. Il n'avait rien qui puisse lui donner envie de sourire, la seule personne qu'il n'ait jamais réellement aimé été morte. Il avait perdu sa soeur.

Une larme coula le long de sa joue, glissant sur sa peau zébré de cicatrices. Celle qui était visible, car l'ombre était en lui, elle était sa seule compagne. Elle se tenait jour après jour à coté de lui, il la voyait quand il se regardait dans un miroir et il lui semblait qu'elle le narguait. Le mettant au défi de vivre tout en étant écrasé. De vivre tout en étant mort.

Voilà déjà quelques jours que son monde s'écroulait, direction les enfers. En s'enfonçant plus bas que terre.

Percy Jackson était son rêve.

Et il avait viré au cauchemar.

Il aurait voulu ne jamais retourner sous terre, en enfer, et revoir un père qui ne faisait même pas l'effort d'essayer de le connaître. Un père qui l'avait rejeté sans le connaître, un père qui l'avait trahi à mainte et mainte reprise. Un père qu'il ne pouvait pas haïr bien qu'il est essayé il était incapable de le haïr. Il ne l'avait jamais pu et ne pourrait jamais.

Mais il était prêt à tout pour ne plus revoir Percy. Pour ne plus avoir cette sensation horrible quand il le voyait. Cette impression qu'il avait un couteau plantait dans le ventre et qui se pivotait à chaque fois qu'il le voyait. Tic tac, tic tac.

A nouveau le flot de larme redoubla, quel triste spectacle il devait donner !

Un garçon seul au milieu de nul par, abrité sous un abri de bois construit avec sa sœur il y a des années, pleurant pour l'amour désespéré qu'il ressentait pour l'assassin de cette dernière. Mais il ne faisait que se mentir en pensant cela. Percy n'était pas l'assassin de sa soeur. Il l'avait tué tout seul.

Les forces l'abandonnaient, il se sentait partir. Et à ce jour il était prêt à tout, jusqu'à se donnait en pâture à Méduse. Finir en statue, il y avait pire comme destin, non ?

Prêt à tout pour partir loin de la souffrance.

- Hey, nico, qu'est-ce que tu fais ici ?

Une voix trop familière résonna à ses oreilles, Laisses moi, je t'en pris Percy, laisses moi mourir. J'ai besoin de mourir, pour exister.

- Nico !Dis à nouveau la voix cette fois paniquée, tu m'entends ?Restes avec moi ?

Oui il l'entendait, il l'entendait et plus aucun bruit autour n'existait. Aucun parasite ne venait briser la voix mélodieuse qui lui parlait. Cette voix, qui était la seule chose qui le retenait à ce monde.

Il sentit qu'on le prit par le bras, de façon brutale. Comme si la personne qui le tenait, savait qu'il y avait quelques choses à faire. Mais ignorait quoi. Comme si cette personne sentait la mort entrer dans l'esprit tourmenté de Nico. Il était dans les bas de quelqu'un, une personne qui courait à toute vitesse vers un océan de bruit et de rire.

Non, je ne veux pas les entendre

Alors il se sentit plonger, comme tiré en arrière par les regrets qu'il avait accumulé au cours de sa vie.

Ce pourrait presque être drôle, un fils d'Hadès qui avait survécu à la mort de sa sœur. Au rejet de son père. Puis au rejet de celui qu'il aimait. Mais qui succombait à sa solitude.

- Reste avec moi Nico, dit à nouveau la voix

La voix venait de le déposer, et le monde semblait à nouveau s'être arrêter. Le temps n'existait plus, alors même qu'il prenait une décision qui le changerait à tout jamais.


Je vais vivre, je vais vivre pour lui


Bonjour ! 

Suite à une tentative de plagiat, j'ai passé la moitié (ou du moins la fin) de mes romans en privé. Ce qui signifie que pour les lire, il faut s'abonner et recharger la page (ou quitter et revenir sur l'application) !

Je sais que c'est contraignant, mais je vous assure que c'est rassurant :)

Merci

Camille. 

Inside your head (Perico - Tome 1)Lisez cette histoire GRATUITEMENT !