Prologue

1.6K 115 21

Le ciel semblait prêt à s'effondrer sur la jeune femme, comme si lui-même ne pouvait plus la voir. Comme si tout ce qui l'entourait n'avait plus la capacité de la supporter.

Elle était fine, faible, et la pluie ne parvenait pas à cacher ses larmes. Elle se tenait debout, devant la ville illuminée.

À nouveau un éclair zébra le ciel, et la jeune femme savait ce qui se passait, ce qui était en train d'arriver.

Elle n'était pas aussi faible qu'on pouvait le penser aux premiers abords, n'importe quel étranger aurait pu en témoigner. Elle était entourée d'une sorte d'aura, qui semblait la protéger. Elle brillait et était d'une beauté rare.

Elle n'avait rien d'humain.

Elle était bien plus forte que cela, elle était plus grande et plus puissante que chaque être sur le monde tel que nous le connaissons.

Et même sur les nuages, elle régnait. Mais pas en maître, car il y avait quelqu'un au dessus d'elle. Quelqu'un qu'elle aimait plus que sa propre vie, et qui paraissait incapable de ressentir la même chose.

Quelqu'un sur qui elle ne pouvait pas tirer un trait, bien qu'elle en ait envie. Elle était consumée par le désir d'anéantir l'artisan de sa douleur. Chaque jour un peu plus, elle sentait ses entrailles se déchirer. Chaque fois qu'elle le voyait, elle savait que la fin était de plus en plus proche.

Chaque seconde qui pesait sur ses épaules la rapprochait un peu plus de la rupture. Elle avait des limites, qui avaient incontestablement été franchies.

Elle avait des sentiments, qui avaient été réduits à l'état de poussière et qui gisaient inertes à ses pieds.

Une déesse, car oui c'en était une, qui n'avait qu'une envie, et si elle avait été humaine, elle aurait sans doute cédé à ses pulsions.

Mais sauter du haut d'une tour n'apaiserait pas ses tourments, du moins pas à long terme. L'alcool lui-même n'y arrivait pas.

Les dieux la regardaient presque avec pitié quand elle passait. Presque, car ils n'avaient pas le temps de s'apitoyer sur le sort d'une déesse, même si elle était leur reine.

Surtout si elle était leur reine.

Une femme au caractère détestable, au cœur froid et dur comme la pierre. Une femme de marbre, et pourtant, cette nuit paraissait si vivante.

Comme animée par de la souffrance à l'état pur, de la douleur que l'on pouvait presque voir courir sur ses bras, chuchoter à ses oreilles, et encercler son cœur d'une poigne emplie d'une certaine trace de désespoir.

Mais aucun de ses chiens n'était capable de la voir comme elle était réellement, et le seul homme qui en avait été capable, son ignoble mari l'avait assassiné. Et par ce geste, il avait, supposait-elle, souhaité lui montrer à quel point elle était faible, et surtout lui montrer qu'il la condamnait à une douleur et une haine éternelles.

Qu'avait-elle mal fait ?

Où avait-elle eu tort ?

Et surtout, combien de temps pourrait-elle encore tenir, se cachant sous un masque de marbre avec un sourire gravé sur les lèvres, les yeux voilés de larmes qu'elle se devait de retenir ?

Quand pourrait-elle enfin arrêter d'être ce qu'elle n'était pas ?

Mais les Parques semblaient l'avoir condamnée.

Cette nuit si sombre.

C'était celle de la naissance de Thalia Grace.


{Chapitre corrigé par : RyanParallele, merchi :)}


Bonjour à tous !

La fin de cette histoire est en privée, pour la lire il faut s'abonner à moi. Je sais que c'est contraignant, mais c'est rassurant pour tout un tas de raison pour moi :)

Camille

L'échiquier divin (Percy Jackson)Lisez cette histoire GRATUITEMENT !