Chapitre 2 : Rencontres et révélations.

2.9K 104 13

Bonne lecture !

Je dépose Paige sur le sol et lui prends la main. Marc ouvre une porte, et s'engage sur une passerelle à l'extérieur, en hauteur.
Nous le suivons, il ouvre une deuxième porte au bout de la passerelle. On traverse et on entre dans une vaste pièce très colorée. C'est l'accueil de l'internat pour les enfants. Donc, si j'ai bien compris, les internats filles/enfants/garçons sont reliés par des passerelles. Étrange.

- Je vais vous laisser ici, annonce Marc.

- Ah, euh merci ! Dis-je alors qu'il s'en allait d'un pas rapide.

Une dame vêtue tout de rose s'avance et s'écrie :

- Oh, mais vous devez être les Lewis ! Et toi tu est Paige, s'exlame-t-elle d'un ton niais.

- Oui, bredouille Paige.

- Tu vois, ici c'est la salle de jeu. Tous les enfants se retrouvent pour jouer ! Je vais t'emmener dans ta chambre. Tu sais, tu as une copine qui dort dans la même chambre que toi, vous allez pouvoir vous raconter tout un tas de choses ! Précise la dame d'une voix rassurante.

- Désolé pour elle, mais Hope dort déjà avec moi, s'excuse Paige.

- Oh, c'est à dire que... Hope est un peu grande pour dormir dans ta chambre ma puce, explique la dame. Elle a beaucoup de travail et d'obligations à son âge, ajoute-t-elle.

- ...

- Au fait, je m'appelle Sophie ! Conclus-t-elle.

Paige se retourne vers moi, ses yeux me reprochant de ne rien contester. Sophie la prends par la main et l'emmène vers le couloir des dortoirs. Je les regarde s'éloigner puis rebrousse chemin. Je retourne dans le hall et croise à nouveau la secrétaire aux ongles fluo. Je passe devant elle et m'engage dans le couloir qu'elle m'avait indiqué. Au bout, il y a la salle commune de l'internat, composée d'un baby foot, d'un billard, de quelques ordinateurs, de canapés et de jeux de société. Il n'y a aucune élève, je suppose qu'elles sont toutes en cours. Après tout, il n'est que 11h30. Je traverse et croise un surveillant.

- Bonjour, je cherche ma chambre, je suis nouvelle, raconté-je.

- Tu dois être Hope Lewis, ça fait 15 minutes que je te cherche la secrétaire m'a prévenu de ton arrivée ici, s'exlame-t-il, soulagé.

Il me tire par la manche et m'invite à le suivre. On traverse de nombreux couloirs et escaliers lorsqu'on arrive devant ma chambre, la numéro 222. Il me dit de m'installer, d'enfiler mon uniforme et de venir le chercher avec mes affaires de cours à la cafétéria lorsque je serais prête. J'entre, découvre ma chambre. Je devine que j'ai une colocataire. Plutôt ordonnée, à vue d'oeil. Je dépose mes affaires et les range durant environ 7-8 minutes. Ensuite, je saisis mon sac et y dépose tous mes cahiers. Je ne prends aucun livre. J'ajoute mon agenda à l'intérieur. Une fois prête, j'accours dans la salle de bain et enfile un jean moins plissé, le tee-shirt de l'uniforme et me fais un chignon désordonné. Hors de question que je porte une jupe ! Je me maquille légèrement de mascara et d'un trait fin d'eye-liner. Je saisis ma clé, sors et ferme la porte. Je traverse le campus et rejoins la cafétéria où je trouve le surveillant discutant avec un gars au bar. Je m'avance.

- Ca y'est, je suis là, lâché-je.

- T'as été rapide ! S'exlame-t-il.

- Ca ne se reproduiras pas une deuxième fois, les filles mettent toujours 3 heures à se préparer, prétend le garçon au bar.

- Trop d'clichés, répliqué-je.

- Arrête, absolument toutes les filles sont comme ça, alors toi aussi ! Ricane le garçon.

- Non, objecté-je, je ne suis pas comme "toutes les filles".

Le surveillant interromps notre discussion et m'invite à le suivre. Il m'emmène sur le chemin du bâtiment D. On arrive, on grimpe les escaliers et on parcours un couloir. On s'arrête devant la deuxième porte. Il toque et l'ouvre. La porte s'ouvre sur une grande salle, toutes les élèves me regardent bizzarement.

- Bonjour Mr Smith, désolé de vous déranger je vous emmène la nouvelle élève, Mrs Lewis, révèle le surveillant.

- Non, aucun problème, réponds le professeur.

Le surveillant me donne mon emploi du temps puis quitte la pièce. Je referme la porte.

- Quel est ton nom, Mrs Lewis ? Interroge Mr Smith.

- Hope. Hope Lewis, dévoilé-je.

Il m'ordonne de m'assoir seule au fond et continue son cours. Il commence à parler de fonctions linéaires et affines, notions que j'ai presque complètement oubliées. Il questionne ainsi une élève sur les fonctions affines. Il exige qu'elle en écrive une au tableau. Elle s'avance et se poste devant le tableau, toute tremblante. Lorsque je regarde les élèves, je m'aperçois que toutes le craignent. C'est des coincées, ou quoi ? Grogne mon subconscient. J'ignore cette réflexion et me concentre sur le cours. Le professeur demande à la fille d'écrire une fonction affine. Elle tremble et semble ne rien comprendre au cours. Il la gronde. Elle tremble et baisse la tête. Des chuchotements se font entendre. Il lui ordonne de retourner à sa place et la pousse d'une petite tape sur les fesses. Outrée, je m'affale sur le dossier de ma chaise. Il vient de faire un geste obscène ? C'est complètement dingue ! Pourquoi personne ne réagit, il ne peux pas faire ça, c'est un professeur ! Il est obscène, tu aimes ça, avoue-le ! Minaude mon subconscient d'une voix enjouée. Je gifle intérieurement mon subconscient. Elles ne réagissent pas, comme si tout ça était normal ! Mais bougez-vous, c'est interdit putain !

- Puisque tu n'apprends pas tes cours, Tanner, tu viendras en retenue demain soir, déclare Mr Smith.

- Oh non monsieur s'il vous plait, je vais faire des efforts ! Conteste-t-elle affolée.

- Il faut réfléchir avant d'agir, Mrs Tanner.

"Tanner" retourne vers sa place, toute blanche. Les élèves se lancent toutes des regards apeurés. Pendant le reste de l'heure, je me pose tout un tas de questions au sujet de Mr Smith. Peut être que ce geste était simplement involontaire. L'heure passe puis la sonnerie retentit. Les élèves se précipitent à l'extérieur de la pièce. Je les suis.
Sur mon emploi du temps, il est indiqué que c'est la pause midi, nous avons normalement 15 minutes avant d'entrer dans le réfectoire. Je m'engage donc sur un chemin qui mène à un banc lorsque je croise une élève que j'ai aperçue en cours de mathématiques.

- Hem... Salut, commençé-je.

- Salut, blasée.

- Je me demandais juste... Enfin... Comment est monsieur Smith en cours ? Demandé-je, on dirait que tout le monde le craint.

- Mr Smith ? Hin Hin Hin, ricane-t-elle.

- Je ne vois pas ce qui est drôle.

- Je te conseille de pas faire de conneries avec Smith.

- Mais pourquoi ?

- Disons que c'est un pervers, il punit les élèves à sa façon.

- Mais il n'a pas le droit ! M'indigné-je.

- Sunnybank est très réputé tu sais, personne ne nous croirait si on balançais. De plus, il fait des avances à la principale, alors elle ne dit rien. Elle est carrément hypnotisée.

- Mais... Et le CPE ?

- Oh, lui ? Il ne sait rien, et Mr Smith nous interdit formellement de lui en parler sous peine de punitions trois fois pires. C'est le même cas pour les autres professeurs tu vois ? Bon j'ai assez parlé, tout ce que je te conseille, c'est de ne pas embêter Mr Smith ou tu en paieras les conséquences.

Je m'éloigne, réfléchissant. Cette histoire est invraisemblable !

Chapitre terminé ! J'espère qu'il vous a plu, il y aura encore plus d'action dans le suivant. N'hésitez pas à laisser un commentaire, j'adore ça ! Prochain chapitre très bientôt !
Mr Smith va-t-il recommencer ses gestes obscènes ? Comment va réagir Hope ?
Merci !

Bad Teacher [EN PAUSE]Lisez cette histoire GRATUITEMENT !