partie 57:

3.2K 184 11

Sa ma touché ceux qu'il me disais *.*

Quand on entend une voix au loin on ce retourne et on voit Lucie Oh Non pas elle elle s'approché de nous mais plus vers mehdi

Lucie: Eh bebe sava ?

Mehdi: Vazi casse toi Laa

Lucie: Tu etais ou pendant tous ce temp ?

Moi: Ecoute Moi bien....(On me coupant)

Mehdu: Tu veux quoi la ?

Lucie: Tu sais ce que je veux bebe j'ai envie toi & tu sais sonia mehdi il ce debrouille vraiment bien au lit et de sa elle peu pas te donné ceux que je peut de donné moi

Et la je la choppe par les cheveux remplis de Zit La Tfouuuu je l'allonge je lui est foutu des patate mais des grosse zehma, je voyais quelle saigné mais rien a foutre je continué j'etais possedé, pour moi cettais de la provocation eh a moi on me provoque jamais

Moi: ECOUTE MOI BIEN ESPECE DE SA KEEEEH TU VA RESTÉ A MES PIED MOI J'DONNE PAS MON BOUL POUR PLAIRE TA TOUS D'UN PLASTIQUE POUBELLE TENTE RIEN AVEC MOI MEUUF ,ET REPOSE TES MAIN CRASSEUSE SUR MON GARS JE TE NIQUE TOI & ET TES SALOPE LA, RAMENE LES J'EN FERAIS LE TRIS

Sur ces mots je me leve d'elle le monde que y'avais autour de nous Pfiiouu tous le parc je voyais mehdi degouté de moi mais je ment balek je part sans le calculé jusqu'a qu'il m'attrape

Mehdi: Ta quoi toi, tes saah ceux que tu fais ?

Moi: CEUX QUE JE FAIS LA MEUF ELLE ME PROVOQUE DE PAS TE DONNÉ MON BOUL ET JE DOIS PEU ETRE ME METTRE A GENOUX ET LACLAMÉ TA CRU QUE LA VIE CETTAIS LA FAMILLE BARBAPAPA OU QUOI QUE CHAQUE PROBLEME A SA SOULUTION FAUX PARFOIS UTILISÉ LA VIOLENCE ET SURTOUT AVEC CE GENRE DE KEHBA AVEC QUI TU NIQUE !

Quand j'ai dis sa je me reconnaissais pas wallah j'etais choqué, j'etais venere et le faite qui la defende sa ma enervé encore plus

Mehdi: J'VAIS TE NIQUÉ, sur ces mot je me mange Une droite je suis tombé comme une merde Sa ma pire que enervé j'etais choqué, je me releve parce que y'a que les faible qui reste assis a attendre les secours je voyais dans son regard qu'il etais degouté de ceux qu'il venais de faire mes la cettais de trop pour moi

Moi: Tes qu'un pauvre zemel quand croise dans les rayon maquillage Tu me degoute ta ossez lever ta main et me tapé pour une pute qui ma provoqué, au lieu d'etre avec moi tu t'enervé contre moi t'aurais voulu quelle te touche et que tu la baize sur le gazon je te voyais pas comme sa levee la main sur la meuf a qui tu viens de faire une declaration, je sais meme plus so ces une declarations ou une disquette tu sais quoi lache moi ces fini nous deux je veux plus entendre parlé de toi je tes donné Ma fierté comme une naïf allor que tu t'en tappe 5,7 tous les soires quesque j'ai cru moi aussi que tu serais l'homme de ma vie pfff je regrette d'avoir fais sa avec toi

Sur ces mots je met a marché je ne sais ou mais je m'en fou j'ai plus rien a faire avec un pauvre mec qui kiffe sur sa pute, je continué a pleuré comme une victime meme si j'avais les nerf , je marchais pendant quelque heure je ne sais ou ,meme plus dans quelle sens j'allais, mais bon je m'en foutais, je commençais a etre fatigué quand je tombe au sol

TROU NOIR

Je me reveille, dans une maison Ou plutot une chambre assez belle j'allume mon tel je vois 11 apels manqué de ma mere OMG ou je suis, 5 apels de mehdi pff et 3 apels de sofiane je suis morte je me leve on courant je cherche quelqu'un quand une jolie fille viens vers moi elle etais vraiment trop jolie une frappe elle me fesais rapellé quelqu'un bref

LaMeuf: Ah tu tes fin reveillè ?

Moi: Euh excuse moi on se connais tu me connais !?

laMeuf: Ah Non, non je m'apelle keyla j'ai 17 ans & toi ?

chronique de sonia : Ma vie à la cité , MouvementéLisez cette histoire GRATUITEMENT !