Chapitre 8

470 71 9

Je me mis à courir dans la forêt. Comment avait-il pu me faire une chose pareille? Avec Perle d'Ombre en plus? Mon rêve revint. Ces yeux jaunes... J'en étais sûre! C'était les siens! Elle représentait une menace! Puis, je trébuchai et mon museau vint se cogner contre quelque chose de moelleux... Une jolie chatte rousse. Je me releva aussi tôt, très gênée.
- Désolée... J'ai trébuché et...
- Ça va! Ne t'en fais pas! Je me nomme Fleur de Noisette! Et toi? Je n'arrive pas a bien identifier ton odeur... Tu sens la forêt... Et un peu les bipèdes...
- Je me nomme Diamond! Je suis une ancienne chatte domestique. Maintenant, je suis plus ce que vous appelez, solitaire.
- Oh! Je vois! Et que fais-tu ici au juste? Je ne suis pas du genre: je vais te battre pour que tu quittes mon territoire! Mais je dois quand même vérifier ce que tu y fais!
- J'habite dans un arbre un peu plus loin. Griffe de Lièvre me montre a chasser et combattre. Mais, ne le dis a personne!
- D'accord! J'adore les secrets! Tu peux compter sur moi! Techniquement, ce n'est pas être déloyale à son clan, non? Enfin, peu importe! Puisque Griffe de Lièvre est d'accord, j'imagine que vous ne faites rien de mal!
Elle se mît a ronronner.
- Je te promet que tu restes loyale tout en gardant le secret! Ton clan ne risque absolument rien! Tu veux que je te montre où j'habite?
Proposait-je. Elle hocha la tête et je l'amenai jusqu'à l'arbre. Je lui montrai ou je dormais, ou j'entreposais mon gibier, je lui proposai même une part mais elle refusa disant que c'était contre le code du guerrier. Il était tard maintenant et nous parlions et regardant les étoiles du haut de mon arbre.
- Je dois y aller! Il se fait tard! Mon clan va se demander ou je suis... Dis, ça ne te dérange pas que je rapporte deux ou trois proies des tiennes? Je dois me trouver un prétexte pour m'être absentée autant de temps!
Miaula mon amie.
- Bien sur! Tu reviendras me rendre visite?
- C'est certain! Bonne nuit, Diamond!
- Bonne nuit, Fleur de Noisette!
Elle descendit de l'arbre. Moi, je me blottis dans la mousse et m'endormit. Je refis exactement le même rêve terrifiant....
Le lendemain matin, Griffe de Lièvre se tenait en-bas. Je descendis en vitesse pour le rejoindre, quand Fleur de Noisette arriva.
- Salut!
Miaulais-je.
- Bon matin Diamond!
Griffe de Lièvre releva les oreilles, montrant son étonnement.
- Vous vous connaissez?
- On c'est rencontré l'autre jour!
Répondit la jeune chatte. Le guerrier hocha la tête.
- Aujourd'hui on ira vers l'aval.
- Mais tu m'avais dit qu'on irai à la grande chute!
Rétorquais-je.
- Hors de notre territoire? Wah! Quel courage Griffe de Lièvre!
S'écria Fleur de Noisette. Le guerrier lui lança un regard amical, puis se retourna vers moi.
- Changement de plan.
Miaula-t-il. On le suivit jusqu'à une clairière où il me montra quelques mouvements de combat que je ne savais pas encore.
- Super! Voyons comment tu te débrouilles contre Fleur de Noisette.
Dit mon "mentor". On se plaça face a face et Griffe de Lièvre donna le signal de départ. Je fonçai en avant pour la faucher, mais elle fit un bond et me plaqua au sol. Je me débâtit et lui donnai de bons coups de pattes au ventre. Elle me relâcha, un peu étourdie, et j'en profitai pour l'immobiliser au sol. Elle s'agrippa à moi et on roula toutes les deux dans la clairière. Soudain, je mis une patte à terre, ce qui fit arrêter la roulade. Je la plaquai au sol et lui labourai le ventre.
- Stop! C'est tout pour aujourd'hui! Bravo!
Miaula le guerrier noir. Je relâchai mon amie, qui se releva d'un bond, les yeux brillants. On était toutes les deux essoufflées.
- Rentrez toutes les deux! Je dois aller vérifier quelque chose. Mais passez par le sentier de pierre, pas par la grande chute! La nuit, ça peut être très dangereux! Il y a le terrier de blaireau.
Dit Griffe de Lièvre. On hocha la tête et on parti côte a côte.
- Le chemin de pierre, c'est trop long...
Rouspéta mon amie.
- Tu as raison. Passons par la grande chute même si Griffe de Lièvre me veut pas.
Il faisait noir et on rampait dans les fourrés. Quand soudain, on s'immobilisa. Quelqu'un venait! Un grand matou brun arriva à découvert. On s'enfouit dans notre cachette pour écouter. Un grand matou gris arriva en suite.
- Alors, tu lui as parlé?
Demanda le premier.
- Oui, le chef dit que nous attaquerons dans quatre jours, avant minuit.
Miaula le deuxième.
- Parfait! Je rapporte les nouvelles a la bande. Nous devons nous préparer!
Les deux partirent et on se retrouva seules.
- Étrange...
Marmonnais-je.
- Tu as raison. On en parlera demain avec Griffe de Lièvre! On doit y aller!
Je hochai la tête puis on fonça dans la forêt. Je montai dans mon arbre et m'endormi après mure réflexion. Dans quatre jours, ils allaient attaquer. Mais qui? Et pourquoi?

Espoir de LuneLisez cette histoire GRATUITEMENT !