Chapitre 5: le retour du ménage

169 8 2

John referme la porte et se dirige vers l'armoire.

J'entends ses pas.

-Alors comme ça, tu baises chez moi avec mes potes?

-J'ai jamais fait ça ! Proteste-je.

-Hinhin..., je te crois. Dit-il avec un ton qui nous fait croire le contraire.

-Je te jure! Il est rentrer je ne sais pas comment et a commencer a me toucher. Dis-je en pleure.

Je suis toujours dans l'armoire. La porte s'ouvre.

-Pourquoi il m'a dit que tu es bonne au lit? Me dit-il avec des yeux méchants.

Je le regarde.

-Je sais pas. Dis-je en baissant mes yeux.

-Dommage. Me dit-il en partant. Maintenant tu fais plus chier! Ok?

Je suis assez surprise, j'ai failli me faire violer mais tout passe inaperçu.

-Oui. Dis-je toute tremblante.

Il s'en va et ferme la porte. Je m'effondre en pleure, puis je m'endors.

"Éclipse de la nuit"

Je me réveille avec les yeux qui restent collés, j'ai tellement pleuré que les larmes ont séchées sur mes yeux. Je regarde l'environnement dans lequel je suis. L'intérieur d'une armoire. Je me rappelle d'hier. Je me sens sale à cause du garçon qui m'a touché. Je vais prendre pour la première fois ma douche dans ce chalet. Il y a une salle de bain dans ma chambre. Je n'ai pas le choix de tout façon, la porte est toujours fermée.

"Éclipse de la douche"

Je me sens un peux mieux, un peu plus "propre". Je sort de la douche, prend mon linge et ouvre la porte pour aller m'habiller. Je fais deux pas lorsque je remarque que John est assis sur mon lit. Je m'arrête net. Je le regarde, il me regarde de haut en bas.

-Je voulais te dire qu'il fallait pas que tu oublies que aujourd'hui c'est ménage pour toi. Et que ce soir j'ai un ami qui vient à la maison, alors tâche de pas faire la conne. Me dit-il à nouveau d'un air méchant.

Il s'approche de moi. Il est maintenant tout près. Il baisse le linge qui est sur mon épaule droite qui est nue maintenant. J'ai les bras croisé, (je ne suis pas nue, juste mon épaule) et j'ai peur, je tremble même, je ne sais pas jusqu'où il est capable d'aller.

-T'as peur? Me dit-il genre d'égoutté.

Je ne répond pas.

-Tu ne m'attire pas, t'es trop jeune (1and de moins mais vu qu'il est con, bas il trouve ça trop jeune) et trop naïve.

Je regarde le sol. Il s'en va. Je m'avance ver l'armoire qui est très grande. Il y a sur les portes de cette armoire des miroirs. Je me regarde et me sens nul et dévalorisée. Ma joue n'a plus qu'une petite égratignure. Je m'habille et décide d'appeler ma mère.

/conversation téléphonique/

-Allô maman?

-Oui ma puce, comment ça va?

-Ohhhh MAMAN, SI TU SAVAIS COMME TU ME MANQUES!!!! Je suis dans une merde pas possible. Dis-je avec les larmes qui me montent aux yeux.

-Tu me manque aussi, mais arrête de crier et surveille ton langage.

-Hier je suis tombée dans les pommes car j'avais rien mangé le jour d'avant et j'étais en manque de fer. Le soir même je me suis fait a nouveau gifler mais vraiment FORT, TELLEMENT FORT QUE JE SAIGNAIS!!!! J'ai aussi failli me faire violer par un mec inconnu. J'ai PEUR!!! Crie-je.

Je lui dit tout à ma mère, je l'aime trop.

Elle se met a pleurer.

-Je voulais pas te mettre dans une aussi grosse merde, snif, je.... je suis impardonnable. J'ai essayé de passer à côté de ce que tu m'as racontée l'autre fois mais c'est dur. Je travaille beaucoup et...

Elle fond en larme pour de bon.

-Maman, je sui désoler, je ne veut pas que tu pleures, je peux tenir bon. Je t'aime et je ferais tout pour toi.

Je ne veux pas lui faire croire qu'elle me fait du mal ou que c'est de sa faute. Il fait peut-être que je ne lui raconte plus ce qui ce passe.... Je ne sais pas...

-Moi aussi mais c'est à moi de prendre soin de toi. Je t'aime Amber.

-Moi aussi maman... Je t'aime.

/fin de la conversation téléphonique/

Je descend pour déjeuner. Il y a un mot sur la table.

Je suis en ville, je reviens à 16h00.
J'attend une maison propre. Tu sais ou est le matériel. John

Effectivement tout est sale et dans un bordel pas possible. Alcool partout, mégots de cigarettes partout et bouffe partout. Je fouille la cuisine pour trouver quelque chose qui me servira de déjeuner.

"Éclipse du déjeuner"

J'ai mangé comme un cochon. Une pote m'a appelée, ma meilleure amie pour être plus précis. Je lui est tout dis. J'en avais besoin. Elle le dira a personne, je lui fais confiance.

Je me mets enfin au ménage. Je pense, je me demande si le frère à John, Nolwen, est aussi cruel. Je pense a ma maman, à moi.

J'ai toujours pas fini de nettoyer. Il me reste le salon. Je suis super fatiguée et me pose trente secondes sur le sofa. Je m'endors.

J'entends une porte qui s'ouvre et des pas, ça doit être John, je dors toujours mais je peux entendre. En résumé, j'ai pas fini de nettoyer et John vient de rentrer. Je vais me faire défoncer.

----------------------------------------------

Comment va réagir John?

Est-ce vraiment lui?

Vraiment je doute sur cette fiction alors des petits avis seraient le bien venu pour me motiver ou pour m'aider a m'améliorer merci 💕💙

Shut upLisez cette histoire GRATUITEMENT !