Une soirée torturante.

49 1 0

Le soleil se couchait. Un horizon remplie de rouge, d'orange laissait paraître un grand reflet, des fenêtres sur le sol. On avait l'impression que le sol était bondée d'une grande mar de sang. Il ne savait pas pourquoi mais Thomas avait un mauvais pressentiment, mais cela n'avait pas d'importance. Puisque cette journée était peut-être la meilleur de sa vie. Un sentiment amoureux naissait en lui. Il sentais une sorte de nuage à la fois doux et piquant au niveau de ses tripes. C'était la première fois qu'il ressentait cela. Et la première fois est toujours inimaginable, on est à la fois surpris et content que sa nous arrive. D'après quelque personne l'homme serait venu sur terre avec qu'une seule moitié de son ame, il devrait donc retrouver l'autre moitié pour apaiser son mal. Son âme sœur en quelque sorte. Peut-être que Thomas l'avait trouvée...

Maintenant il faisait noir devant le lycée, on ne pouvait même plus lire le nom du lycée. Il n'y avait plus aucun lycéen devant celui-ci. Thomas allait à la superette en face du lycée. Il ne l'aimait pas par jalousie meme s'il s'en justifiait . Il pensait qu'une place comme celle-ci était purement stratégique. Il se disait à chaque fois qu'il passait devant "Le bénéfice qu'ils doivent se faire dedans cela".

Arriver à l'intérieur il demanda une canette de seven up donna deux euros à contre coeur, toujours aussi haineux.

Puis il rentrait avec le meme trajet quà l'habitude, ses pensées de haine le suivait, elle s'intensifiait, alors qu'il n'y avait pas lieux d'etre en colère. Il se coucha sur trois place avec sa hanche et sa tete puis pris une quatrième place pour ses jambes.

On aurait dit un fou . Il imaginait dans son esprit les pires scenarios, de turies et de meutres. Il se retournait dans tout les sens, la sueur coulait du haut de son crane vers le bas de son menton. On avait l'impression qu'a chaque goute de sueur qui glissait sur sa peau, une pensée horrible prenait la place d'une autre pour le torturer à son tour.

Puis d'un coup ! Il ressenti une sorte de charge qui le suiva tout le long du corp, alimenter par son cerveau. Elle était à la fois apaisante et douloureuse. Un petit sourir de soulagemment se lisait sur ses lèvres.

La folie venait de disparaitre il ne sentait plus cette douleure et ces pensées horribles. Mais il avait l'impression que le pire était a venir quoi qu'il en soit Thomas rentra et pris une douche...



Un Don étrange.Lisez cette histoire GRATUITEMENT!