Part 6 : Magasine

52 2 7

 [Il y a des insultes dans ce chapitre. Rien de bien méchant, mais je dois tout de même vous prévenir.]

                        ***

- Les filles !

- Wouah, Théa, t'as vu ?! commenta Steph.

Le bureau des surveillants était pris d'assaut par des masses de collégiens pressés. Certains en profitaient pour mettre un peu de chahut... D'autres braillaient en brandissant des pièces de 2€. Le bazar qui régnait dans le couloir acheva de réveiller Théa. Aujourd'hui, sûr, elle ne baillerait pas en histoire...

- J'en ai acheté un, lui montra discrètement Julie.

Le "MN" était caché dans son sac. Il arborait une nouvelle couverture bleu vif, avec son nom en lettres d'or écrit en grand dessus. Théa eut le temps de lire "Nouvelles rubriques et nouveau design, voici le magasine du collè..." avant que Steph les tire, elle et Julie, vers le Casier Brûlé.

Habituellement, l'endroit était occupé par des troisièmes en quête de pelotage intense. Mais aujourd'hui, avec la nouvelle folie du bahut - Molière Nouvelles - personne n'y traînait. C'était un coin entre deux casiers, qui avait il y a quelques décénies subi un incendie d'un élève particulièrement rebelle qui avait failli blesser un prof qui voulait le coller. La légende était célèbre chez les collégiens ; souvent, en sortant du cours de physique de M. Rirant, les élèves se disaient "prêts à crâmer un casier", autrement dit : "prêts à péter les plombs".

Elles se calèrent à trois dans le coin sombre et Julie sortit le nouveau Graal de son sac. Il ne faisait que six double pages. La première parlait du voyage des quatrièmes de classe Européenne, la seconde des travaux en salle d'Arts Plastiques. Ensuite, une page de Rumeurs, dont un tableau des couples qui avaient accepté (en d'autre mots, tous - la gloire d'être dans le journal les avait attirés).

La quatrième double page avait été faite par trois élèves de quatrième : elle parlait de culture. Les livres, les musiques et films à voir. Cela semblait assez intéressant, mais Julie tourna vivement la page.

- Regarde, Théa, c'est ton horoscope ! Alors, qu'est-ce que ça dit pour moi... Je suis Taureau.

- "Le travail scolaire sera important cette semaine. Vous ferez beaucoup d'efforts, et le week-end sera le bienvenu pour vous reposer."

La jeune astrologue se remémora le soir où elle avait tiré les cartes. Taureau... C'était l'image du fatigué. Stephanie, Sagittaire, c'était sur le chanceux qu'elle était tombée.

- Et toi... Attends, tu es capricorne ou verseau, Théa ?

- Capricorne. Ouais, apparemment, je vais faire des bêtises cette semaine...

Elles rigolèrent.

- Mais est-ce que c'est vraiment vrai, ou bien c'est juste du bidon ?

- Je sais pas... Le site sur lequel je l'ai trouvé affirmait que ça marchait, mentit-elle.

Elle commençait déjà à mentir... Ouh, les bêtises !

Pendant l'heure qui suivit, elle ne cessa de réflechir. Est-ce que son horoscope marchait vraiment - dans ce cas là, comment ? pourquoi ? - ou bien c'était le hasard ? Après tout, Steph était chanceuse cette semaine. Elle avait réussi à éviter de se casser la figure dans les escaliers - alors que d'ordinaire, elle se serait méchamment pété une molaire. Julie n'avait pas l'air particulièrement fatiguée... Mais avec tous ces devoirs qu'on leur donnait, peut-être le deviendrait-elle ?

Devant elle, Guillaume Seltzer lança un bout de papier mâché sur une fille. Celle-ci se retourna immédiatement. La prof de français, occupée à orthographier "Lancelot" sur le tableau, tout en parlant de Guenièvre et d'Arthur, n'avait rien vu. La jeune fille regarda Guillaume.

- Tu fais chier, pov'con ! chuchota-t-elle méchamment.

- Wesh c'est mêm'pas moi non mais allô quoi !

- Seltzer ? Un commentaire sur l'adultère de Guenièvre ?

- Nan, désolé madame...

Il fusilla la fille du regard. La prof interrogea un autre élève. Théa poussa l'épaule de Guillaume pour l'appeler. Il se retourna, l'air furibond.

- Kesta ?

- C'est quoi ton signe du zodiaque ?

- Bélier, sorcière. (Il prit un faux air effaré avant de s'esclaffer doucement.) Pitié, ne m'empoisonne pas !

Théa haussa les sourcils, méprisante. Julie, à côté d'elle, lui passa un petit papier. Elle y avait écrit : "Bélier = Pas de chance dans l'horoscope". Théa la regarda, l'air interdit. Elle n'avait pas remarqué que la classe bavardait, dans le fond.

- Ouais Arthur mat'nent il est cocu madame ! brailla Jordan.

- Ouais lol comme Ethan Plonces il va être bientôt ! cria un autre.

- Tu vas te taper Camilla ?

- Lol j'ai trop une touche avec elle ! confirma-t-il.

- C'est une bombe, putain... T'as du pot, mec, fit un blondinet à lunettes.

                        ***

J'espère que vous avez aimé ! La suite très bientôt, promis, promis !

Capricorne ou Verseau (pause)Lisez cette histoire GRATUITEMENT !