Chapitre 5 - Il me faut un nouveau portable

8.5K 701 43

Dans le chapitre précédent :

« Damien, si un loup-garou dit « A moi » en te regardant droit dans les yeux, est-ce que ça a une signification particulière ? » demandai-je de but en blanc. Cette question me taraudait depuis quelques temps déjà et apparemment mon cerveau trouvait que c'était une bonne idée de lui poser la question maintenant.

Il se raidit d'un coup et s'arrêta de marcher. Il regardait toujours devant lui pour éviter que les loups-garous derrière nous voit son visage puis ferma les yeux un instant.

« Qui t'as dit ces mots ? »

Sa voix n'était pas chaleureuse et même assez distante et froide. Je n'aimais pas l'entendre ainsi. J'hésitai à lui répondre mais lui révélai quand même, inquiète de sa réaction.

« Gabriel Blackwood. »

« Qui ? »

« G-Gabriel Blackwood, » chuchotai-je surprise par sa réaction plus que froide.

Il y avait des moments ainsi où il était méchant dans le sens d'un monstre froid. Normalement, cette face de sa personnalité ressortait quand il tuait des chasseurs mais il arrivait que cette facette refaisait surface hors des combats comme maintenant. Et là, il me faisait vraiment peur.

Sa colère coulait hors de lui comme il était arrivé plus tôt à Gabriel. Ma peur devait aussi se sentir. Je regrettai amèrement d'avoir poser cette question stupide. Mais l'était-elle vraiment ? Je ne comprenais pas pourquoi Damien était autant en colère mais ma question posée devait être assez importante pour qu'il ait une réaction pareille.

« Damien ? » m'exprimai-je avec une voix forte en faisant bien transparaître ma confusion.

Il grogna et puis partit, me laissant en plan. Choquée, je le regardai partir ne comprenant rien. Mes yeux me piquaient affreusement. Damien n'était pas comme ça d'habitude, on parlait de tout ensemble, sans tabou. Sa réaction ne me laissait que du chagrin et de la peine. Un beau poignard en plein cœur. Cette journée devait être parfaite. Cela faisait deux mois que je ne l'avais pas vu et il allait bientôt repartir. J'avais tout gâché.

Dégoûtée, je jetai ma glace à la poubelle et m'en allais à l'opposé d'où Damien était parti. Je ne voulais surtout pas pleurer devant tout le monde. Ni même pleurer tout court. Nous avions déjà eu des disputes bien plus douloureuses et plus bruyantes que ce qu'il s'était passé à l'instant. Peut-être était-ce justement parce qu'il s'était braqué sur lui-même et ne m'avait rien dit que je fondais de tristesse ainsi ?

D'un côté, je lui en voulais et d'un autre je m'en voulais aussi. Me mordant la lèvre inférieure pour éviter que mes larmes tombent, je marchai sans réelle destination. Il fallait que je pense à autre chose. Et bien sûr, le seul endroit où mes jambes m'ont portée était la forêt à l'orée de la ville. Je soupirai et m'y engouffrai en espérant que la nouvelle meute n'y serait pas.

En repensant à eux, je ne voyais plus Gabriel derrière moi. Avait-il laisser tomber son envie de me suivre partout ?

Connaissant la forêt comme ma poche, je sautai sur les troncs d'arbres à terre et éviter les branches cassées qui traînaient sur mon passage. Arrivée devant un grand arbre, je m'installai confortablement en son sein et attendis.

Je fermai les yeux et tendit les oreilles. Contrairement à Damien qui possédait une ouïe surhumaine naturellement, je devais me concentrer sur mon entourage. En écoutant ainsi, je pouvais même entendre les battements de cœur des êtres vivants. Pour cela, je devais faire ressortir les pouvoirs dormants en moi.

BattementsLisez cette histoire GRATUITEMENT !