Chapitre 6 : La vérité.

412 25 13

Quand je me suis réveillé, je vis mes parents un peu inquiet, et ils m'ont rassuré en me disant que mon état allait s'arranger, j'étais un peu inquiet avec ce que j'avais fais... Mais mes parents voulaient tout savoir..

Ma mère : Mon chéri, dis nous ce qu'il c'est passé !

Mon père : Raconte nous on est la pour toi.

Moi : Bon, depuis que je suis arrivé dans ce collège je me suis fait raqueté, la pièce de 1 euros, taper, menacer et insulter. J'ai vécu tout ce qu'un enfant ne veux pas vivre! J'en ai marre, pourquoi on a déménagé? Pourquoi s'est tombé sur moi?

Ma mère se mit tout de suite à pleurer et mon père...

Mon père : Je reviens.

Ma mère : OU TU VAS? :(

Mon père : Je reviens!

Moi : Maman reste avec moi, j'ai besoin de copagnie je suis épuisé...

Ma mère : Ne t'inquiète pas, je suis là repose toi.

Quelques heures plus tard je me réveilla, et ma mère me dis :

Ma mère : Mon chéri ton père est à la gendarmerie, il a été à ton collège et il a pété un cable mais ne t'inquiète pas, je vais y aller.. Dans une heure je reviens ne t'inquiète pas.♥ Repose toi.

Ma mère a été chercher mon père a la gendarmerie, et après explication les gendarmes ont fait une intervention dans mon collège, et vont punir les élèves responsables de ma présence à l'hopital... Bref les médecins jugèrent que mon état était stable, que je pouvais donc rentrer chez moi. Je pris mes affaires et je rentra avec mes parents.

******Le Lendemain********

Je venais tout juste de me lever que je décida d'aller en cours aujourd'hui j'avais un bon présentiment, ma mère était inquiète mais contente que j'ai le sourrir :).Je partis donc en cours et à ma grande surprise, les connards qui m'acueillaient le matin, ne m'insultaient pas, et une fille vint me voir, et me dis :

Elle : Coucou, je suis désolée pour l'autre fois je ne me rendais pas compte le mal que je te faisais.

Moi : Je te pardonne

J'étais content tout le monde venais me voir. C'était le moment d'aller en cour et nous somme entrés en classe en silence car le directeur était là, il nous fit un discour :

Directeur : Paul, ici présent a vécu de votre part un enfer! Je suis déçu de votre comportement, d'ailleurs monsieur Mike, monsieur Léo, et monsieur Jean, venaient me voir à la récréation que l'on parle de ce qu'il s'est passé. DE VOTRE FAUTE CET ENFANT A FAILLIT FOUTRE SA VIE EN L'AIR, VOUS AURIEZ VOULU SA? AVOIR SA MORT SUR LA CONSCIENCE? Si un de vous recommence ça ne se passera pas comme sa! Je vous le promet! JE VAIS TOUT DE SUITE APPLIQUER DES SANCTIONS, BEAUCOUP VONT SAUTER!

En sortant il me souria, je lui fit un sourrir en retour, il avait intervenu de façon spectaculaire et depuis ce jour je fus amis avec presque tout le monde, je vivais enfin, quand à mes parents il était rassurés que j'aille mieux...

Merci d'avoir lu cette histoire. Dans chaque cas il y a toujours une solution. Les personnes qui sont victime d'intimidation parlez en! Ca vous évitera toute les bêtises possibles. Merci a tous :).

Paul, 12 ans, intimidé.Lisez cette histoire GRATUITEMENT!