Chapitre 10.

8 0 0

" Arrête de faire cette tête là, je vais bien. "

Point de vue Niall:

J'étais tranquillement en train de parler de basket avec Béa, en direction de notre salle de cours quand je la vis tourner de l'oeil puis tomber brutalement par terre. Je ne pris pas plus de temps pour réfléchir et je jetai mon sac sur le sol, m'accroupis au niveau d'elle et j'essayai, tant bien que mal, de la réveiller.

Béa !, criai-je une première fois. Béa, réveille-toi ! Allez Béa, fait un effort et ouvre les yeux !, continuai-je de hurler sans aucun retour venant d'elle. Merde, merde, merde, putain Béa réveille-toi !, commençai-je à stresser tout en tapant sa joue pour la faire réagir, sans succès.

Je continuai de hurler son prénom alors que je vis une deuxième silhouette au dessus de mon amie. Elle se penchait vers Béa et elle était essoufflée. Elle prit la tête de Béa dans ses mains et tapota les joues de mon amie comme je l'avais fait un peu plus tôt. Elle reposa doucement sa tête voyant qu'elle n'avait aucune réaction et elle me regarda.

Que s'est-il passé Niall ?, demanda la petite brune.
Et bien ..., commençai-je en me rendant que je ne connaissais pas son prénom, on parlait tranquillement et elle est tombée, expliquai-je à la fille alors qu'elle se levait.
Reste avec Béa, je vais chercher l'infirmière, ne bouge pas, m'ordonna la brune alors qu'elle partait en courant vers l'infirmerie.

Je la regardai courir quelques secondes avant de porter mon attention de nouveau vers mon amie qui était toujours allongée sur le sol. Je commençai à paniquer car ça faisait quelques minutes maintenant que Béa ne bougeait pas et les cours avaient repris, donc j'étais seul, dans le couloir avec elle. Je lui pris alors la main inconsciemment, histoire de me rassurer car j'avais vraiment peur. Jamais je n'ai été dans cette situation et c'est plutôt perturbant. Alors que je recommençai à dire son prénom, mais de manière plus tendre, je vis la petite brune de tout à l'heure avec l'infirmière arriver rapidement vers nous avec une civière. Elles étaient en train de courir vers notre direction, je lâchai donc tranquillement la main de Béa et laissai l'infirmière faire son travail.

Merci Jenny de m'avoir prévenue, tu peux retourner en cours, informa l'infirmière. Jenny. C'était donc ça son prénom, je me sens moins bête maintenant que je le connais.
Je préférerais rester si c'est possible, déclara Jenny en suppliant l'infirmière du regard.
Très bien, je te ferais un mot d'excuse, annonça la dame, elle se retourna alors vers moi comme si elle venait juste de voir ma présence. Toi aussi tu veux rester Niall ou tu repars en cours ?
J'aimerais rester aussi si je ne dérange pas, Madame, répondis-je avec le sourire pour que mon souhait soit plus facilement accepté.
D'accord, je te ferais également un mot, dit-elle en commençant à soulever Béa, doucement, pour l'installer sur la civière. De toute façon, c'est mieux que cette jeune fille voit des visages connus à son réveil, compléta-t-elle alors que je l'aidais à soulever mon amie.

Après avoir installé Béa, nous nous dirigions tous les trois vers l'infirmerie: la dame et moi étions en train de porter Béa tandis que Jenny nous suivait derrière. Arrivé à notre destination, on installa Béa dans un lit puis l'infirmière nous demanda, à Jenny et moi-même, de patienter dans la salle adjacente à la "chambre" de Béa en attendant son réveil.

Point de vue Béa:

J'ouvris lentement les yeux puis les refermai aussitôt à cause de la lumière trop aveuglante. Ce quart de seconde où j'avais les yeux ouverts me fit un mal de tête affreux qui persistait, malheureusement, même les yeux clos. Je bougeai donc mes mains pour me masser les tempes avec l'espoir de faire disparaître mon mal mais une voix féminine me coupa dans mon élan, ce qui me fit ré-ouvrir les yeux.

Someone For Live.Lisez cette histoire GRATUITEMENT !