Troisième partie

2K 17 4

Enlacés dans le lit, ils ne formaient plus qu'un seul être.
« - Merci pour avoir exaucé mon désir.
- Je donnerai tout pour t'avoir encore une fois près de moi... dit-il, en lui faisant un baiser sur sa joue.
- Maintenant qu'on a commencé... Je ne sais comment nous saurons s'arrêter. »
Elle se positionna sur lui, en le dévorant le cou. Lui laissant quelques suçons comme marques de désir. Lucia sentait qu'il était déjà excité. Son érection se remarquait facilement. Qui ne pouvait pas être excité par elle, par ce corps si bien formé que Dieu lui a donné.
Elle mangea chaque partie de son corps peu à peu, puis la passion et l'envie d'Andrea étaient si forts, qu'il la retourna, vint sur elle et la porta jusqu'à la douche. Surprise, elle lui dit:
«- Ici?
- Je meurs d'envie de mouiller ton corps »
Il mît à remplir la baignoire.
« - Lorsque cette baignoire sera remplie, et que nous serons en train de baiser dedans, un miroir situé juste en face nous donnera l'occasion de nous observer»
Andrea ne pouvait pas rêver mieux. Regarder son corps se tordre de plaisir dans le miroir.
Une fois la baignoire remplie, elle entra en premier, restant debout, le regardant entrer à son tour. Ils se regardèrent quelques secondes avant de partager des baisers infinis, d'envie de s'aimer, jusqu'à jamais. Lucia était tellement excitée par ses longs baisers, qu'elle ne pût s'abstenir de lui dévoiler ce dont elle attendait:
« - Prends-moi par derrière, soulage-moi de cette envie qui brûle mes lèvres vaginales »
Il ne pouvait s'attendre à plus belle réaction de sa part, ça le rendait fou. Il la fit mourir lentement, en commençant par toucher sa vulve, puis son clitoris. Ce qui était merveilleux était qu'il pouvait observer son visage dans le miroir, son visage qui se plissait, sa bouche qui s'ouvrait pour laisser échapper des bruits de plaisir. Elle essaya de retenir ses gémissements mais c'était plus fort qu'elle. Elle ne réussissait pas... Andrea augmentait ses mouvements, puis sans qu'elle le voie venir, il enfonça son pénis en elle. Lucia, ouvra les yeux et se mit à regarder dans le miroir, leurs deux corps qui se mélangeaient, qui étaient faits pour être ensemble. De longs va-et-vient poursuivirent dans leur partie de jambes en l'air. Il touchait ses mamelons, pendant qu'elle posait sa tête en arrière sur l'épaule d'Andrea. La levrette excitait clairement Lucia. Mais avec qui allait-elle partager autant d'émotions si son mari la négligeait?
« - Aaaah, ne t'arrête pas, aaaah...
- Ma chère, je vais pas t'obéir, je veux finir sur ton si beau visage... »
Lucia s'exécuta aussi, s'agenouilla dans la baignoire. Elle se mît à se masser les seins pendant qu'il se préparait à finir. Il commença à se masturber face à cette beauté exotique. Lucia aurait tout fait pour qu'il ait plusieurs orgasmes. Elle ouvrit la bouche, et sortit sa langue, en le fixant bien dans les yeux...
« - Chérie? Je suis rentré, tu es où? »
Non, cela ne pouvait pas être en train d'arriver. Pas a ce moment. L'excitation de chacun baissa à une vitesse rapide. La peur de se faire attraper, de devoir renoncer à cette passion a jamais.
Le mari de Lucia était rentré, et il n'allait pas tarder a les découvrir. Découvrir cette liaison sans aucun scrupule.

Appétits charnelsLisez cette histoire GRATUITEMENT !