Chapitre Quatrième

77 2 0

Enora se leva, exaspérée. Elle ne savait pas qui était cette énergumène qui venait gâcher son rendez-vous et se disait être la femme de l'homme avec qui elle avait failli coucher, mais elle ne comptait pas supporter cet esclandre public plus longtemps. Faisant signe à Emma, elle sortit de table et alla récupérer ses effets personnels à l'entrée. Loïs voulut les rejoindre, mais Andrew l'arrêta sans effort.

- Tu en as assez fait. Reste ici avec Ana', je vais raccompagner ces demoiselles. Déclara-t-il doucement, avant de partir en direction des fuyardes.

Il souhaitait les ramener chez elles, mais la rousse préféra prendre un taxi. Loin de lâcher l'affaire, il rétorqurétorque qu'attendre le taxi serait trop long pour elles, et qu'il avait sa voiture garée juste à côté. Poussée par sa sœur, que l'idée de voyager à bord du Andrew Express ravissant, Enora accepta finalement, de mauvais coeur. Arrivée à son appartement, elle remercia brièvement le chauffeur et rentra, le laissant seul avec Emma. Elle souriait un peu, gênée et surprise par cette situation.

- C'était étonnant comme soirée, si je m'attendais à te revoir dans ces circonstances! Dit-elle enfin.

- Revoir...? Ah oui, tu es... Emma, le mannequin Dior!

Son sourire s'élargit en constatant qu'il se souvenait d'elle, tandis qu'il maudissait sa mémoire de se souvenir d'un fille aussi futile et insignifiante. Quelle plaie que tout retenir!

- Et... Tu es ami avec Loïs? Enchaîna la brune.

- On peut dire ça. Dis à ta soeur de ne plus l'approcher, il est déjà en couple avec Anabella.

- Il n'avait pas l'air au courant de ça! Dit-elle, ironique.

- Loïs est instable, il ne se souvient pas toujours des événements, ou des personnes qui l'entoure. Il semble attaché à ta soeur, c'est le pire. Il est plus dangereux pour les personnes qu'il aime, et qui l'aiment. Prend soin l'éloigner de lui. Compris?

Elle hocha la tête, inquiète, mais surtout très curieuse. Que voulait-il dire par "instable"? Elle n'osait le lui demander. Ce fut seulement quand elle le vit sur le point de s'en aller qu'elle réagit.

- Attend! Est-ce qu'on pourrait se revoir? Tu me dois bien ça, après avoir gâché un aussi bon dîner!

Il se tourna vers elle, surpris.

- Oui, si tu veux. Finit-il par répondre, doucement.

Il pris son numéro, lui donna le sien, puisla salua et partit, alors qu'elle entrait dans l'appartement. Elle trouva la rousse en train de regarder ses mails et de répondre, rageant sur son clavier et tapant à toute vitesse. Elle ne s'était jamais sentie aussi humiliée et faisait déjà tout pour oublier. La connaissant, elle comprit qu'il lui faudrait un petit moment moment avant de se calmer, et elle partit regarder un film au salon. Il était trop tard pour rentrer, elle allait rester dormir ici.

Andrew rentrait enfin à la maison. Il habitait un pavillon en banlieue Parisienne. Sur le canapé, Loïs était couché et lisait, la tête posée sur les genoux d'Anabella, qui caressait tendrement ses cheveux. Il avait un regard vide et des traits figés. Il n'y fit pas attention, jeta son manteau et ses chaussures dans la pièce, et descendit dans la cave après avoir salué la blonde. Il savait qu'Anabella le rejoindrai plus tard avec Loïs. Cette dernière se pencha pour chuchoter doucement à l'oreille du chatain.

- On reste comme avant... C'est promis, pour toujours... Обичам те.

Elle embrassa doucement sa joue.

Voilà un nouveau chapitre, en espérant qu'il plaira! La langue parlée par Anabella à la fin, c'est du Bulgare, j'espère ne pas avoir marqué n'importe quoi, n'ayant jamais pratiqué cette langue! À bientôt pour le chapitre 5!

LinéaireLisez cette histoire GRATUITEMENT !