Chapitre 6

387 25 6

Cela faisait quatre heures que j'avais été convoquée chez le proviseur, donc que je n'avais pas croisé Ross. C'était ma dernière heure de la journée : anglais. Après je suis en week-end.

Mes notes chutaient à en faire peur, et je savais que j'allais redoubler.

Je regardais par la fenêtre les oiseaux virevolter dans le ciel, à ma place habituelle, et la musique dans les oreilles.

Avant que Ross n'arrive comme un boulet de canon dans ma vie, personne ne me dérangeait quand je regardais par la fenêtre, tout le monde savait que c'était mon moment de liberté illimité. Mes pensées peuvent aller où bon leur semble. Certes je pouvais m'évader de cette manière partout, mais la vue que m'offrait ma place était géniale. Elle donnait sur le parc, voir les branches des arbres et leurs feuilles bouger en synchronisation avec le vent me relaxait.

Mais évidement Ross s'en battait les steaks. Et évidement il me perturbait toujours dans ces moments là.

C'est ce qu'il venait d'ailleurs de faire. Il me toucha l'épaule pour m'avertir qu'il était là.

Je tournais la tête et le vis s'asseoir en me souriant.

Ross - Hey.

Je lui répondais par un simple signe de tête.

Ross - T'as eu quoi comme cours depuis ce matin ?

Moi - Biologie et musique.

Étant donné qu'il ne disait plus rien, je retournais à mon occupation.

Ross - Eh Zoeylla, il y a quelque chose que je me demandais...

Moi - Demande à tes potes.

Ross - Ça te concerne...

Je soufflai fortement, lui faisant comprendre qu'il m'embêtait.

Ross - Je ne comprends pas pourquoi tu restes seule tout le temps, pourquoi tu ne te mélanges pas aux autres ? T'aimerais pas avoir des amis ici ? On est plus heureux quand on est en compagnie de gens qu'on aime.

Sa voix était douce. Il paraissait gêné de me demander ça, mais je sentais qu'il assumerait si je m'énervais.

Moi - C'est un choix.

Ross - Pourquoi ?

Moi - Tu vois, j'ai eu des amis à une époque, ça s'est mal passé, parce qu'en primaire, au collège et au lycée tout est compliqué.

Ross - Moi je crois que c'est parce que tu as peur des autres. Tu es différente, tu es intelligente, tu as peur de te mélanger à des gens qui ne te comprendrais pas. Tu t'exprimes de manière différente, tu es sans doute plus mature que beaucoup de personnes ici, et tu n'accepte pas d'être celle que tu es alors tu t'exclues du monde.

Je ne lui ai jamais rien raconté sur mon histoire du primaire et du début de collège, avec mes anciens "amis". Je ne lui avait absolument rien dit. Et il me déballe tout ça comme une bombe atomique, qui ravage tout sur son passage. Il m'avait parlé avec une telle sûreté, une telle confiance. Il avait inconsciemment mît une partie de moi à nue.

Il me lisait comme un magazine rien qu'en m'observant, en me parlant. Je n'étais qu'en fait une vulnérable chose face à lui.

Je mis du temps avant de lui répondre.

Moi - Si tu connais la réponse, pourquoi tu me poses la question ?

Ross - Parce que je veux ta version.

NeededLisez cette histoire GRATUITEMENT !