Morgan

15 5 0

But there's a full moon risin'                Mais voilà que la pleine lune se lève
Let's go dancing in the light                Allons danser dans la lumière
We know where the music's playin'    Nous savons où se joue la musique
Let's go out and feel the night             Allons dehors et profitons de la nuit

Harvest Moon, Neil Young

*************

  La musique s'arrête un peu trop brusquement, tirant Morgan de sa torpeur. Après avoir déposé ses affaires chez lui, il avait soudain décidé d'aller attendre Alba Mazzi devant chez les D'Eldecoure. Il avait pris sa voiture, évidemment, son but était de rentrer avant la nuit. La lune était déjà apparue, faisant s'écouler son halo d'argent le long de l'horizon encore claire. Il secoua la tête en souriant. Non... Son véritable but était de revoir Adélaïde. Il croisa soudain une paire de grands yeux mystérieux dans lesquels il coula un regard ambigu. A mystérieux, mystérieux et demi. Alba venait de s'installer sur le siège passager, et d'éteindre la musique.

  "C'est gentil d'être venu me chercher, dit-elle d'un air vague.

  -Tu n'auras pas mis beaucoup de temps.

  -Je n'avais pas besoin de beaucoup de temps. Qu'est-ce que c'était que cette chanson ?

  -Harvest Moon de Neil Young.

  -Connais pas. Morgan, il faut que tu m'aides.

  -Ah oui ?"

  Alba se tut, comme si elle n'avait plus rien à ajouter.

  "Ah oui ? répéta le jeune homme que le silence avait le don de rendre assez nerveux.

  -Je dois rentrer dans la cave de cette maison. Ne m'interromps pas, s'il te plaît. J'ai des raisons de croire que quelqu'un y est enfermé depuis des années. Je pense que la demoiselle Adélaïde l'ignore, mais son père doit y être pour quelque chose. J'ai fait le tour de la résidence D'Eldecoure, et j'ai fini par trouver une entrée. Il me faudra une corde et une lampe de poche.

  -Je devrais avoir ça."

  Les routes sinueuses d'Anvin, encastrées dans une petite vallée de montagne, nécessitaient la présence d'une corde dans chaque voiture, au cas où certains arbres auraient décidé de s'abattre en travers des chemins. Morgan alla chercher corde et lampe dans son coffre.

  "Au fait..., demanda soudain Alba, où nous sommes-nous déjà vus ?

  -Je croyais que nous ne nous connaissions pas.

  -Menteur, sourit Alba.

  -Je suis sérieux. J'étais certain de te connaître, mais je devais m'être trompé. Tu sais, Alba, certaines choses ne doivent pas forcément être expliquées. Je préfère rester dans le noir plutôt que d'être éclairé par une lumière désagréable.

  -Mon métier, c'est d'expliquer les choses. Apparemment, ce n'est pas ton cas.

  -Je suis électricien.

  -Je t'aurais imaginé plutôt poète, ou musicien, peut-être peintre.

  -Cette discussion ne m'intéresse pas. Descends donc dans cette cave."

  Il avait envie d'écouter Neil Young et de revoir Aïde, son Aïde.

  "J'imagine que tu ne vas pas m'attendre des heures dans cette voiture.

  -J'ai plusieurs disques, de quoi survivre pendant des jours.

  -Dans ce cas, répondit Alba."

  Son regard souriait à nouveau. Elle descendit de la voiture, la corde passée autour de l'épaule, puis disparut rapidement. La nuit vint germer après ses pas, enveloppant soudain la forêt d'un manteau de velours sombre.

  Morgan remit le disque. Il attendit plusieurs minutes, qui avaient dans sa poitrine un furieux goût de millénaires, avant que n'apparaisse une silhouette à la limite de son champ de vision. Elle semblait blanche sur une neige noire, mais ses mouvements avaient pourtant la fluidité de la nuit qui tombe ; elle était l'étrange amalgame de l'ombre et de la lumière. Dans ces moments-là, Morgan se sentait presque devenir mystique, tant tout ce qui tombait à portée de son esprit lui semblait être d'une beauté trop mystérieuse pour qu'elle puisse être scientifiquement expliquée. Mais ni les dieux ni la science ne devraient se sentir le droit d'être là. L'ombre et la lumière pouvaient tout aussi bien être la neige que le feu, l'été que l'hiver, de toutes façons toutes les aubes ressemblaient à des crépuscules, et Morgan ne savait plus que penser. Aussi évita-t-il de trop penser.

  "Because I'm still in love with you

  On this harvest moon"

  Aïde vint frapper à la vitre de la voiture. Morgan la baissa avec une lenteur qui lui était insupportable. Il se demanda brièvement pourquoi il prenait toujours exagérément son temps.

  "Cela faisait longtemps que je n'avais pas écouté cette chanson, fit simplement Aïde.

  -Je sais.

  -Depuis quand es-tu ici ?

  -Depuis cet après-midi.

  -Tu as laissé Alba Mazzi à entrer dans la cave. Je l'ai vu te demander une corde.

  -Oui.

  -Dans combien de temps va-t-elle en sortir ?

  -Le temps de deux ou trois disques, peut-être.

  -Tu risques de t'ennuyer.

  -Je comptais sur ta personne pour écouter Neil Young avec moi.

  -Je pense m'en être un peu lassée.

  -Oui, je peux comprendre. C'est mélancolique, à la longue."

  Aïde fit mine de partir.

  "Pourquoi es-tu venue ? lui demanda Morgan."

  Elle répondit après avoir étiré quelques secondes presque jusqu'à l'éternité :

  "J'avais envie de voir la lune.

  -Mélancolique ?"

  Elle se retourna vers lui, et il se dit qu'il pouvait bien laisser Alba avec ses ombres, à présent il s'en contrefichait autant que du temps qu'il faisait aux îles Kerguelen.

  "Oui, répondit lentement Aïde."

La lumière derrière le murLisez cette histoire GRATUITEMENT !