58

2.3K 355 7
                                    



Aida - Hahahahhaha, je ne savais pas que tu dansais si bien les tchérédi !

- J'ai appris quand j'étais petite, je n'ai pas tout oublié.

T.Asma - Donc tu es allée danser là-bas ? Je t'ai dis de rester calme dans ton coin non ?

- Je..euh..j'ai juste un peu bougé, rien de bien méchant.

T. Asma - Han, heykoyy Sada fais attention deh. Tu as pris tes médicaments aujourd'hui ?

- Oui ne t'inquiète pas.

Aida - Hum heureusement que je ne vis pas ici hein ! Dire que tu auras aussi ton mari sur le dos bonne chance Aatifah.

T. Asma - Tchurr d'ailleurs tu accouches quand Aida ? Tu n'as toujours pas fais ton planning ?

Aida - Je l'ai fais maman, normalement dans deux mois in sha Allah.

T. Asma - In sha Allah. Je suis trop heureuse bientôt je serrais entourée de pleins de petits bébés !!!

- Haha, ne t'inquiète même pas, on te les laisserais tous les jours si tu veux ! Et p...

J'ai été coupée par la sonnerie de mon portable c'était mon chéri ! D'ailleurs il me manque je n'en peux plus, juste deux jours sans lui c'est trop pour moi mdr. Je me suis levée pour aller dans ma chambre.

- Alloooo bebee.

Chantonnais-Je en m'allongeant sur le lit, il a lancé l'appel vidéo vu que c'était en FaceTime audio.

- Tu es trop belle.

Me dit-il en souriant.

- Mdrr ne te fous pas de moi, tu vois mes grosses tresses là c'est ta mère qui me les a fait. En plus j'ai des cernes, je suis un peu zigzagante.

- Toutes ces choses c'est juste parce que je te manque !

- Humm.. Oui je l'avoue même si je ne veux pas !

- Pourquoi ? T'es trop fière pour m'avouer que je te manque ?

- Tu es trop fière pour l'entendre oui, tu risques de prendre la grosse tête.

- Possible, parce que j'aime bien quand j'ai des déclarations. Ça me boost tu vois...

- Haha je sais, je te connais. Ça va ? Tu m'as l'air fatigué non ?

- Offf... Hamdoulillah hein, je reviens demain in sha Allah.

- In sha Allah, ton boulot s'est bien passé j'espère ?

- Oui. D'ailleurs je voulais te dire, je sais où se trouve Camara.

Je me direct redressée.

- Vraiment ??? Depuis quand ? Il est où ?

- Je l'ai su hier, j'attend de revenir et j'avertis la police in sha Allah.

- Hum, tu es sure Am...

- A ce stade je n'ai plus aucun doute, tout est clair.

Me coupa-t-il sans que je ne termine.

- D'accord.

Répondis-Je simplement parce que je sais qu'il n'aime pas parler de ça donc je ne vais trop l'y pousser en forçant.

- Ça s'est bien passé chez ta sœur ? Son enfant va bien ?

- Oui Al hamdoulillah, elle a le nom de la mère d'Ali.

- Ah C'est bien, il doit être bien content lui.

Braise de feuOù les histoires vivent. Découvrez maintenant